Test VMA – bis

Maintenant que je suis une nouvelle star des médias avec ma mention dans Jogging International (que je n’achète jamais…) il faut que je m’applique.

Les spécialistes pourront bien dire que ce test de 6 minutes n’est pas fiable (mieux vaut faire un test par pallier, puis un test de soutient de l’allure obtenue), mais je commence à bien me connaitre pour ne pas en avoir besoin, et surtout je ne suis pas à 0,2 km/h de VMA…

Pour rappel, ce test dit du « demi-cooper » consiste à parcourir la plus grande distance possible en 6 minutes.

Il suffit ensuite de diviser la distance obtenue (en mètres) par 100 pour connaitre sa VMA.

Cette valeur théorique permet de connaitre vos vitesses de fractionné :

VMA.jpg

Et aussi celles de course :

  • 80% sur marathon
  • 85% pour un semi
  • 90% sur 10km

Attention encore une fois ce sont des valeurs très théoriques…

Mon dernier « test » remontait au 19 août avec une marque à 15.6 arrondie à 16km/h. Le plan « Versailles – Cassis – Lyon » avait été rythmé dessus, et je sentais bien que ma dernière séance de « 10x300m à 100% » fin novembre se passait avec un peu trop de facilité ;)

Après un petit break en décembre pour récupérer de la SaintéLyon, et la trêve des confiseurs, le début d’année est le bon moment pour remettre à jour mon allure de référence et en déduire mes vitesses d’entrainement pour les fractionnés divers et variés.

J’ai donc pris rendez-vous dans LE point de rencontre des membres de la runnosphère de la Défense : la piste de l’île de Puteaux :

Piste @ Puteaux

Jahom et SebRom sont de la partie pour me servir de lièvre et distiller de précieux encouragements.

Me voilà donc parti pour 6 minutes à fond, bien tiré par Philippe qui semble plus transpirer à cause du soleil que de la vitesse…

Au final, 4 tours de piste et « 20 pas » (1650m au garmin). Je ne suis pas mécontent du tout, même s’il n’y a pas vraiment de surprise à part peut-être la FC qui plafonne à 182 (vs un pic à 186 enregistré en août le matin) et surtout 1 petit km/h de plus que la dernière fois, mais les conditions étaient moins favorables et mes camarades m’ont vraiment aidé à accélérer dans la dernière minute d’effort.

test-VMA-BIS.jpg

PS : une barre verte = 250m ; je commence vers 3’45 / km pour finir pas loin des 3’20

et vous aurez aussi noté les « erractic spikes » du cardio, bien expliqués par Lexel malgré ©un bon coup de langue avant de l’enfiler©

Il manque l’échelle pour la courbe rouge mais vous pouvez vous baser sur 180 pour le plateau de la partie de 6′ Ce qui est le dépasse est un bug…

Demandez le programme !

logo-planning.png

Vite fait, bien fait, voilà ce qu’il y a au menu sportif pour cette nouvelle année :)

  • La Jean Racine (60km – D+ 1200m) début avril dans la Vallée de Chevreuse  avec Ben dans ma roue
  • L’aventure Chablaisienne – les 9 et 10 juin. Mon premier raid multisport (trail / course d’orientation, vtt, canoé, tir) au dessus du Lac de Doune Léman,  en équipe avec Mag, et aussi avec un autre duo de choc, composé de Poy et Ben, sur le P’tit Teigneux (d’autres volontaires ?)
  • Le Marathon de Toulouse (28/10) pour accompagner Poy dans ses premiers 42,195 kilomètres
  • La SaintéLyon, forcément…
Cela promet donc encore quelques matins à se lever à 5h de mat’ pour envoyer du fractionné, quelques kilos de pâtes et de Nutella à manger et surtout un planning d’entrainement vraiment pas simple à mettre en place (vitesse, côtes, sorties longues en vtt, à pied, récup !)
Mais surtout j’espère de belle rencontres, des moments forts avec les potes, de la sueur, des beaux paysages :)
A part ça, pour l’autre sport, Lisa marche presque ;)

SaintéLyon 2011 – compte rendu…

Saintelyon 2012

Bon je sais, c’était il y a plus d’un mois maintenant… En plus l’essentiel est déjà dans le billet précédent. Mais j’ai encore tellement de choses en mémoire sur cette nuit entre Saint Etienne et Lyon que de mettre tout ça dans un billet me semble compliqué et surement long…

Après 2 semaines à  cogiter (pluie / pas pluie ? chaud / pas chaud ? ravito / pas ravito ?) me voilà enfin en région stéphanoise chez Bert’ avec Mag, autour d’une bonne assiette de riz. Tout le monde a bien respecté cette phase de relâchement et arrive bien frais, sans blessure et ultra motivé pour en découdre !

Surtout c’est nettement plus calme et plus confortable qu’au palais des sports, et cela nous permet de ne pas rajouter de pression inutilement…

Mais ça chambre déjà pas mal. On affine la tactique de course avec le plan de bataille ambitieux que je leur ai préparé, on fait le plein de barres et autres gels et de poudre.

SainteLyon-2011-08.jpg

Pour moi c’est la grosse déception. J’ai complètement oublié l’essentiel : pain de mie, nutella, beurre salé et jambon. Je ferais sans. De toutes façons j’en ai plein les poches (et les ravitos sont là) pour pouvoir zapper Saint Christo sans finir à vide.

Coté boisson j’ai carburé au mélange : poudre dans le camel back (1,5L fini dans les derniers kilomètres des quais) et 2 bidons de 50cL devant, remplis d’eau (et rechargés au besoin).

Difficile de mesurer précisément ma conso, car je n’ai pas compté les rechargement et surtout jamais les 2 bidons ont été vides, mais je pense avoir bu (en plus des 1,5L de boisson isotonique) pas loin de 3 litres d’eau.

Coté solide, toujours chez Décathlon, je me suis appliqué à manger un truc toutes les 45’ au début (indépendamment des ravitos). Cet intervalle a été réduit à un petit 40’ après Sainte Catherine, mais avec un départ à minuit c’est presque facile de compter les intervalles…

J’ai donc mangé en tout 5 gels (sur la deuxième partie de course), 4 pates d’amandes et 1 barre banane chocolat (au début). A partir de Sainte Catherine j’ai pris en plus l’équivalent d’une grosse banane et une bonne poignée de rondelles de saucisson à chaque ravitaillement.

Et franchement, le saucisson bien salé c’est énorme comme effet !

 Tout cela à très bien tenu dans mon sac Lafuma ultra trail 3L, acheté pour avoir un peu plus de place que dans l’excellent Kalenji small. (pour choisir votre sac de trail, lisez le billet de SebRom)

Mais revenons à la préparation du coté de Saint Etienne…

Une fois tout le monde bien enduit de NOk, en collant et avec gants, bonnet, tee-shirt trop chaud et veste trop étanche, une photo souvenir et direction le Chaudron !

SainteLyon-2011-04.jpg

 On est un peu en avance, mais pas les seuls. L’arche de départ est bien en place mais les milliers de participants sont encore en majorité dans le palais des sports. La pression monte d’un petit cran. Du coup on met nos sacs poubelle, plus en préventif qu’autre chose, mais ça doit nous rassurer un peut tous ces trucs prévus à l’avance ;)

Continuer la lecture de « SaintéLyon 2011 – compte rendu… »