Grand écart Versaillais

gsrt2015-skechersJe vous l’accorde, le titre est un peu tiré par les cheveux… En plus ce blog part un peu dans tous les sens, avec des publications dépourvues de toute logique chronologique. Mais je suis chez moi et je fais ce que je veux :)

Un peu comme mes choix de courses : route, trail en montagne,  entrainement sur piste, course nature. Je fais ce que je veux, ce que j’ai envie de courir. Cette diversité et cette multiplication des sollicitations sont pour moi des atouts essentiels pour préserver le physique, la motivation. C’est aussi surement un facteur de progression, pas forcément vers plus de performance, mais vers de la polyvalence, de la solidité générale, du plaisir.

Bref, dans les prochains jours / semaines devraient arriver les comptes-rendus de l’écotrail (couru fin mars…) d’autres tests de chaussures (Altra Superior 2.0, Hoka Mafate Speed), et aussi le récit détaillé avec les photos de la Maxirace…

 

Mais revenons rapidement au « Go Sport Running Tour du Château de Versailles » (ou course de Versailles, ou encore #gsrt2015 parce que sinon c’est vraiment trop long..) J’ai eu la chance de revenir sur cette course (après avoir participé à la première édition en 2012) dans le cadre de la Team TomTom qui mettait à disposition en plus du dossard un super accueil à base de crêpes au Nutella, de glaces…

Cette course était aussi l’occasion d’un mini rassemblement de la Runnosphère avec 5 membres copains au départ (Arnaud, Jean-Pierre, Philippe et Salvio !), les voisins coureurs de Rueil, les gagnants du coucours

Sur cette distance « non officielle » et sur un terrain pas tout le temps roulant et souvent vallonné, nous avions tous comme objectif de prendre un maximum de plaisir, tout en courant le plus vite possible :)

#Repost @jecoursparis ・・・ Nous somme prêt! #runnosphere Photo de famille avant la course royale !

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

 

Je retrouve aussi le très sympathique Ali avec qui j’ai partagé de nombreux kilomètres pendant l’écotrail. Toujours prêt à donner, il partageait son expérience pour mener l’allure à Douzaleur et emmener le plus de monde possible en 1h15.

Continuer la lecture de « Grand écart Versaillais »