Récit de course : Sparnatrail 2015

Ce Sparnatrail 2015 était une petite parenthèse dans une période où le mangeur de cailloux mange du bitume… Mais c’était une bonne occasion de faire d’une pierre, deux coup : accompagner Cyril dans sa prépa SaintéLyon, et rendre visite nos amis producteurs de champagne pour un week-end superbement ensoleillé !

Trois distances étaient au programme : 57k/1400m – 32k/700m – 15k/350m et réunissaient 1500 personnes. Nous étions alignés avec Cyril sur le « P’tiot Sparnatrail » pour une distance bien suffisante à ce moment de la saison, et qui permet aussi de profiter un peu plus de la journée avec les copains.

J’ai découvert un trail vraiment sympathique, qui change un peu de mes habitudes : très roulant, pas technique et assez gras sur la fin…
Abordé sans aucune prépa spécifique (pas de côte, pas de forêt), ni sortie longue depuis l’ut4m (bon ok c’était long quand même), j’ai opté pour une gestion des allures en fonction du cardio.

sparnatrail 2015

A force de faire des courses, j’ai plus ou moins réussi à relier la durée d’effort à une FC. Un peu comme on dit qu’un marathon se court à 80% de vma, un semi 85-90 et un 10 bornes à 90-95%. C’est pratique la route pour faire du trail… J’ai souvent pratiqué en phase de préparation dans mes plans d’entrainement saintélyon une alternance de séance de seuil : une semaine en % de vma sur route et à plat ; la suivante en ciblant le % de FC (relevé la semaine d’avant) en forêt vallonnée. Je trouve ce principe très intéressant pour courir « tout terrain »

Pour la balade champenoise, j’ai estimé 3 heures de course. Et 3 heures c’est quasiment un marathon. Sur les 3 que j’ai couru ma moyenne est à 160-162. Je partirai donc pour ce trail avec comme cible 155-160 bpm (80-87%). La vitesse sera ce qu’elle sera…

Continuer la lecture de « Récit de course : Sparnatrail 2015 »