Des running en solde, de l’affiliation et autre sponsorisation

Difficile de passer à coté depuis quelques jours. Avec pas loin d’une dizaine de mails les annonçant dans ma boite de réception ou mon dossier spam, les running en soldes sont là…

C’est le moment pour jeter un œil à la semelle de ses chaussures pour vérifier l’usure, ou craquer pour un nouveau modèle. (au hasard,  ma chouchou du moment, la Hoka Tracer)



Peut-être que vous l’aviez remarqué, mais pour les tests que je rédige, je donne des liens vers des sites marchant. irun est actuellement le seul, Mais cela changera peut-être. Si j’ai le temps de m’en occuper…

Donc si vous passez à la caisse en ayant cliqué sur un de ces liens, je toucherai une commission. Entre 9 et 11% de votre panier.

Ce qui est pas mal pour une rémunération de vendeur. Mais vue la quantité, si tout va bien cela remboursera les frais « techniques » du blog (hébergement, nom de domaine)…

Pour ce qui est de payer le temps passé à rédiger, entretenir, communiquer, c’est cadeau. Je ne suis pas prêt de pouvoir m’arrêter de bosser pour passer mon temps à courir :)

Mais si vous voulez soutenir votre mangeur de cailloux préféré n’oubliez par de cliquer !

Strava roster

Entre 2 tests de chaussures et avant de compte-rendu du Go Sport Running Tour du Château de Versailles (au secours le nom… #GSRTVersailles c’est (un peu) plus digeste avec la Team TomTom, je partage une petite découverte venue du Strav Labs : le Roster (le tableau de service).

Le Lab, c’est un peu le off de Strava, un mélange de repère pour les curieux, et de démonstrateur du savoir faire technologique et de la maitrise du big data. Vous y trouverez également un blog, mais sans récit de course.

Il ne faut en effet à mon avis pas trop se voiler la roue face. La majorité des utilisateurs du service ne paye pas et il faut quand même financer les serveurs, les développeurs des applis mobile, du site. En plus il n’y a pas de pub !

Alors comme Strava collecte un nombre inimaginable de données grâce aux synchronisation de nos montres gps – cardio, aux applications, et les utilise, les revend (?)

Un exemple marrant est la suggestion de correction de tracé en fonction des parcours des autres utilisateurs (données déjà collectée par Strava et visible dans la carte de chaleur : la heatmap

Le Roster, c’est un rendu graphique de vos différentes partenaires de course. Le mien est derrière ce lien  et j’adore l’arborescence que l’on peut déployer et qui fait remonter tellement de belles balades et de bons souvenirs ! (ne pas confondre avec le rooster…)

strava-roster

On voit ainsi que j’ai passé plus de temps avec Mag qu’avec ma femme, sauf pour les « other activities », mais que par contre on ne se voit pas souvent (12 activités)

En activant le bouton « Reload with athletes you’re not following » je découvre aussi des partenaires d’entrainement avec qui je partage la piste du stade de France quand je cours sur ma pause déjeuner.

 

strava-roster-bis

En affichant uniquement mes « amis », je vois bien la prépa Marathon avec la Team SFR, mais aussi les copains de la Runnosphère.

Mais au final, mon « score » n’est que de 23% en 2016, soit 77% de mon temps passé à courir seul car il n’y a pas grand monde dans Saint Cucufa à 6h la matin. Je suis donc un Lone Wolf. C’est pas bon pour mes stats et mon référencement mais ça ma va bien :)

Je vous laisse avec la vidéo officielle. Je ne partage pas vraiment le « prove it » mais c’est un joli film à l’américaine…

 

Je fais du sport pour moi. Mais j’aime beaucoup Strava pour son coté café du commerce, c’est le petit bar où l’on refait la course, où l’on chambre. Même si ça manque de binouze, Strava reste un sacré outil de partage !

Et puis #ifitsNotOnStravaItDidNotHappened :)

Alors,  quel est vote score roster ?

Run and Bike de Vaucresson 2016

J’ai marqué une petite pause après le rendez-vous manqué du Marathon de Paris. Déjà pour laisser le temps à ce fichu tendon de se remettre en place, mais aussi pour évacuer la fatigue générale accumulée pendant la prépa. Me changer les esprits aussi ;)

La date était cochée dans le calendrier depuis quand même pas mal de temps. Bien motivé par les copains Ben et Cyril qui avaient déjà couru / roulé à Vaucresson et la perspective d’une sympathique matinée de sport, à deux pas de la maison.

Les règles de ce run and bike sont simples : une boucle de 5km à parcourir 2 fois, par équipe de 2, mais avec 1 seul vélo. Il n’y a pas de contraintes de changement (j’en connais même qui ont fait beaucoup de vélo sur les 2 boucles ;) ) mais le départ et l’arrivée se font en courant.

Et comme c’est en binôme, c’est aussi une bonne occasion pour partager le dossard avec ma moitié !

Le temps de laisser les filles à la baby-sitter, le trajet vers le départ se fait en courant/roulant. On en profite pour réviser nos transitions. Avec chacun sa méthode. Monter et descendre d’un vélo en marche n’est pas si intuitif pour tout le monde mais on est bien parti pour rigoler.

 

Continuer la lecture de « Run and Bike de Vaucresson 2016 »

[test] Saucony Triumph iso 2 : Everun

saucony triumph iso 2 everun

Ceux qui me suivent sur Strava et mes autres réseaux sociaux n’auront pas vraiment de surprise avec ce nouveau test : j’ai vraiment aimé courir avec ces Saucony Triumph iso 2 dans tous les types de séance que j’ai pratiqué avec elles.

Surtout qu’avant cette nouvelle version, j’ai été plutôt élogieux avec la v1. Et c’était mérité !

C’était ma pantoufle d’ultra, ma charentaise de sortie longue, mon chausson de footing de récup, celle qui m’a emmené avec beaucoup de plaisir au 1er étage de la tour Eiffel lors de l’écotrail 2015 ;)

 

Dans la (trop peu connue) gamme du fabricant américain, la Sausony Triumph est en haut, niveau confort, technologie et amorti (et prix!). Et elle n’est finalement pas très loin d’une Hoka, avec 30mm sous le talon et 22 devant.

Le drop reste donc à 8mm. Saucony a depuis longtemps pris le chemin du drop faible à modéré et c’est franchement une bonne chose !

Continuer la lecture de « [test] Saucony Triumph iso 2 : Everun »