C’est l’été (indien) : test des lunettes de soleil Loubsol Endo

Début juillet, la marque française jurassienne de lunettes de soleil et de masques de ski Loubsol a noué un partenariat avec la Runnosphère. C’était l’occasion d’accompagner le lancement d’une gamme dédiée au trail et au running en général. J’ai pu tester le modèle Endo.

Pour ma part, j’ai un peu pris le contre-pied du positionnement marketing, pour choisir surtout en fonction de l’esthétisme… avec quand même 3 critères plus techniques : la légèreté, un verre photochromique, et tenue sur le visage.

Loubsol_Endo_pyrénées

L’Endo n’est donc pas dans la gamme cyclo – running au sens strict, mais reste une paire de lunettes de sport et cela ne m’a pas empêché d’empiler pas mal de kilomètres avec, que ce soit en courant ou en roulant car sur le papier pourtant tout est là :

  • Monture couvrante (testée en vélo)
  • Nez et embout de branche « antigliss » (testé en trail cet été par 35°)
  • Verre Orange Photochromique Catégorie 1 à 3 (testé en forêt)
  • look sympa, sportif mais pas trop (testé en terrasse)

Elles sont livrées dans un petit boitier de protection bien utile, mais sans petite « chiffonnette » ou sachet souple. Dommage car elles risquent de se rayer dans la boite !

Sur le terrain, j’ai apprécié la forme couvrante sans être obligé d’avoir un look « classique » des lunettes de cyclistes ; le système antigliss fonctionne bien et assure une excellent maintien. Elles sont bien sur très légères avec 26 g sur la balance et le bout du nez!

La présence d’un verre photochromique était pour moi un élément essentiel dans le choix d’une paire de lunettes de soleil de sport. Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est simple : plus il y a de la lumière, plus le verre devient foncé.

Si comme moi vous faites du VTT en forêt où on alterne les passage ensoleillés et ceux abrités sous les arbres vous ne pourrez plus choisir une paire sans ce type de verre ;)

 

Cette Loubsol Endo couvre les catégorie 1 à 3. C’est parfait quand il fait gris ou en forêt ; Peut-être un peu juste si vous êtes sensibles des yeux et pas forcément recommandé en sur un glacier mais ça permet de s’adapter rapidement à toutes les situations pour un confort de vision optimal en vtt, trail, route… Le passage d’un verre clair à foncé se fait plutôt rapidement.

En tout cas beaucoup plus que s’il fallait s’arrêter, relever les lunettes, repartir ;)

Attention quand même à ne pas vous méprendre ! Même en catégorie 3, 100% des rayons UV nocifs sont filtrés, bloqués.

Et pour le vélotaf la nuit, je préfère quand même une paire avec un verre complètement clair car je déteste rouler sans pare brise. C’est pour moi un élément de sécurité.

Le Grand 8 Cellois arrive sur le blog… Stay tuned ;) #loubsol #vtt #lacellesaintcloud #grand8cellois

A post shared by Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) on

C’est donc (encore ? ;) ) un test assez positif. Elles ont vraiment bien fait leur boulot pour aller au boulot en vélo, courir, bronzer !

Leur prix est de 69€ et elles sont disponible en noir, blanc et gris sur le site Loubsol mais vous pouvez aussi aller faire un tour sur leur blog ;)

En guise de conclusion, un petit montage « en situation », de 0 à 2900m d’altitude, en vélo, en maillot de bain, en roller, trail :)

 

4 réponses sur “C’est l’été (indien) : test des lunettes de soleil Loubsol Endo”

  1. Bonjour,
    Je découvre ton blog avec grand intérêt vu ton expertise dans le domaine du trail.
    Concernant ces lunettes, je trouve le look vraiment simpa car passe partout.
    Ce type de lunette se trouve facilement chez des opticiens « classiques » ? Ou il vaut mieux aller voir en magasin de sport ?
    A plus
    JC

Laisser un commentaire