[récit de trail] GapEncimes 2017

De retour à Gap

J’avais choisi de courir ce trail à Gap « sur photos » en parcourant un magazine. Et je n’avais pas été déçu. Mais en 2016, Mag qui devait m’accompagner s’était bêtement cassé l’orteil (bis… le boulet) et avait pu reporter son inscription pour la Gapencimes 2017. Et comme les photos et souvenirs ramenés de l’édition 2016 ont eu le même effet sur les copains, que sur moi, c’est une fine équipe de 6 traileurs plus ou moins parisiens qui partait à la découverte des sentiers des Hautes-Alpes

Super Dévoluy ➡️ Gap 🏁 = Gapencimes 2017

Le dixième édition de cette course apportait beaucoup de changements dans le parcours « Edelweiss ». Le mythique sentier des Bans est bien sûr toujours emprunté, la descente finale aussi, mais la boucle d’origine a laissé place à un itinéraire en ligne pas droite au départ de la station où j’ai appris à skier !

SuperDévoluy

Les modifications de parcours de cette année apportent un vrai plus avec le Dévoluy découvert au lever du jour.

Jérémy est déjà loin devant, avec comme objectif de prendre le premier train (mission accomplie 7h15 plus tard!). Christophe suit son objectif « finisher » (bingo en 10h30) et je cours avec Guillaume, Marc et Mag à l’occasion de sa course de reprise :)

Continuer la lecture de « [récit de trail] GapEncimes 2017 »

#gsrt2017 #TeamTomTom

La course Royale

Il y a quelques semaines, je participais au Go Sport Running Tour du Château de Versailles et si la cadre et l’ambiance étaient comme toujours au top, sportivement parlant, la balade fût encore une fois bien dure.

Comme toujours finalement, à partir du moment où l’on joue un peu avec le chrono. Dans mon cas, je visais les 15 à l’heure… sur l’heure, sachant qu’il a souvent un peu moins, mais que ce n’est pas plat et que je me retrouve donc sur une intensité à mi-chemin entre le 10 bornes et le semi pour une grosse séance de seuil…

Cette nouvelle édition du #GRST est un gros événement avec environ 13000 coureurs et coureuses rassemblés pour courir dans  le parc du château de Versailles. Pour ma part, je répondais avec plaisir à l’invitation de la Team TomTom et en profitais pour débuter le test du modèle Adventurer qui apporte quelques bonus intéressants (altimètre, suivi d’itinéraire) à la TomTom Runner 3 déjà connu et que je recommande aux coureurs débutants pour sa simplicité.

Courir dans le parc du château Versailles
Courir dans le parc du château Versailles

 

Continuer la lecture de « #gsrt2017 #TeamTomTom »

Run and Bike de Vaucresson 2017

Une semaine après le trail des Cerfs, j’avais de nouveau rendez-vous avec Cyril pour un décrassage en bonne et due forme sur le Run and Bike de Vaucresson 2017.

C’était ma deuxième participation (après un duo avec Madame l’année dernière) et je revenais avec grand plaisir tourner autours du haras de Lupin pour cet événement ultra convivial, à deux pas de la maison.

Et comme l’année dernière, je ne peux que vous conseiller de participer à cette course ! Si vous pratiquez (plus ou moins) régulièrement, que vous disposez d’un vélo et d’un binôme, alors lancez vous !

run and bike de Vaucresson 2017
avant…

Il s’agit ici de parcourir deux fois une boucle de 5km (et si vous vous débrouillez bien, il y a d’ailleurs moyen de courir moins de distance… Mais votre binôme risque de rouspéter un peu…)

Continuer la lecture de « Run and Bike de Vaucresson 2017 »

Trail des Cerfs 2017

trail des cerfs 2017

Mon premier trail dans les Yvelines

 

Et il y en aura d’autres ! Ma première fois a eu lieu le 14 mai 2017 et elle à été plutôt agréable. Voici donc mon avis sur le trail des cerfs, dans son format « 35km ». C’était nouvel objectif après l’écotrail de Paris. Il y a bien eu la Piste de Siou blanc à Signes, mais c’était surtout pour m’amuser et m’offrir une belle séance de vitesse dans les cailloux du sud tout en levant un peu le pied sur la charge d’entrainement après 3 mois assez intenses.

La vitesse justement, c’est ce que j’ai essayé de travailler à l’entrainement depuis fin mars. Car même si ma prépa écotrail comportait des séances rapides, j’ai pendant 3 semaines délaissé les longues sections « tempo » à 4’30 pour de la vma « classique » vers 18km/h et du seuil à 15.

Si vous voulez le détail des séances, rendez-vous sur strava. Et après tout ce trail des cerfs s’annonçait très roulant avec « seulement » 800m de dénivelé pour 35 kilomètres. D’ailleurs si on utilise la formule magique (100m de D+ = 1km en plus), on se retrouve avec un marathon. Il ne me reste plus qu’à valider ce 2h54 sur marathon… :)

J’ai quand même bien bossé avec une semaine à 100 bornes dont une belle sortie longue avec 60′ (fractionnées) à 4’15 d’allure.

Le départ se joue à la Queue lez Yvelines où je retrouve GuiGui mon habituel porteur d’eau, Cyril, Bastien et pleins d’amis Strava et du boulot. L’ambiance est excellente, tout le monde bien motivé.

Avec mon compère le plan est simple, partir vite, et finir l’un devant l’autre. Tout en sachant que GuiGui a fini l’année dernière à la 12ème place en 2h42 (avec a priori un parcours un peu différent)… La pression est à son comble et nous fait afficher des mines très tendues sur les photos…

C’est parti pour le trail des cerfs !

La course avec mon pacer aura duré 5″… Nous étions placés quasiment sur la ligne de départ, mais ce sont des boulets de canon que j’ai vu partir. Il faut dire que j’ai fait l’erreur de manger une barre entière 15′ avant, plutôt que de la morceler, et qu’il m’a fallu un peu de temps pour la digérer. Et puis j’ai aussi préféré jouer un poil la prudence sur ce parcours inconnu. 35km, c’est long…

Trail des Cerfs - départ
Trail des Cerfs – départ

Continuer la lecture de « Trail des Cerfs 2017 »

Podium surprise au Trail de Signes

Une petite course l’avant dernier jour de vacances dans le sud ? L’occasion était trop belle et pour ne pas profiter du Trail de Signes pour remettre un dossard.

Trois parcours sont proposés le dimanche matin : Les Sentiers d’Ugolin (27km/1400m) et La Trace des Montrieux (50km/2200m), mais je me « contente » largement du petit 11km :  sur les pistes de Siou Blanc, afin de retrouver un peu de vitesse (courir !) et surtout ne pas passer la journée sur les sentiers.

Le temps a vite filé depuis l’écotrail. La récup est excellente, mais l’entrainement écotrail a été assez spécifique, et bien différent de ce qui m’attend sur le plateau de Signes. Pour y arriver, je me suis remis progressivement à la vitesse, afin d’essayer de débrider tant bien que mal les jambes, habituées aux longs footing en forêt depuis des semaines.

Je passe la semaine précédent la course à Bandol, entre des chocolats de Pâques, quelques apéros et randos en famille et des séances pour constater que je ne sais plus courir dans les cailloux… Un petit déblocage du cardio sur le port et c’est parti !

Les pistes de Siou Blanc

Le départ du « petit » trail de Signes est à 17h. Après un déjeuner léger je débarque dans le village pour récupérer mon dossard. J’ai une grosse demie heure pour m’échauffer. Je ne sais pas si c’est la trouille de se mettre au carton où le stress du départ, mais mes jambes sont toutes flagadas ! Je m’applique à courir très lentement et conclue par quelques brèves accélérations. Une petite pompote chippée aux filles compense la perte de sucre liée au stress. Le cardio est déjà haut. Tant mieux car il devra monter encore dans les minutes qui viennent…

C’est une petite course, mais la place du village de Signes est bien remplie, chauffée par un beau soleil et un speaker à la langue aussi pendue que celle de mes pipelettes. Environ 200 coureurs sont placés derrière la ligne de départ avec forcément pas mal de clubs locaux, des sioux et une très bonne ambiance.

Le speaker nous libère pile à l’heure. J’ai choisi de me placer devant pour partir vite… m’amuser, et voir jusqu’où mes jambes me portent.

Continuer la lecture de « Podium surprise au Trail de Signes »

Saintexpress 2016 : à deux c’est mieux !

saintelyon2016

7 ans après la première fois. Ma premières grosse course. La première Saintexpress. Moins connue du grand public et moins fréquentée en comparaison du mythique running raid nocturne qu’est la SaintéLyon, j’avais à coeur de revenir sur les 44 kilomètres qui séparent Sainte Catherine de Lyon. L’idée était de pouvoir faire une course qui se court (7 km/h à Gap), qui ne demande pas des sorties longues (trop) longues et qui demande (un peu) moins de récup qu’une vraie sainté ;)

Quand on me parle de Saintélyon, je conseille d’ailleurs tout le temps de commencer par découvrir ce long parcours et cette ambiance de course nocture par la SaintExpress (plutôt que par les relais où selon moi on passe surtout son temps à attendre ses potes…)

Et même si tout juste 2 mois après la Gap’Encimes, je me demandais quand même si la récup était suffisante, le « plan express » a été bien digéré et surtout sans bobos ce qui me rassure aussi après le coup d’arrêt de la #prépamdp

La course d’attente commence vers 19h avec le retrait du dossard chasuble, un petit tout sur le salon puis les retrouvailles avec Philippe. On profite de la chaleur de la Halle Tony Garnier pour manger une papillote et visionner quelques images de trail.

Continuer la lecture de « Saintexpress 2016 : à deux c’est mieux ! »