Plan d’entrainement trail roulant : ecotrail 80km

Un plan d’entrainement ecotrail 80km ?

A 10 jours de l’écotrail (du moins  au moment de commencer ce billet…), je profite de la baisse de la charge pour dormir et récupérer partager mon plan d’entrainement qui a pas si mal fonctionné.

En fonction de mon expérience des trails plus (où moins) roulants, de mes envies, mes dispo, et aussi des précédents plans j’ai ‘’sélectionné’’ le plan 100km du livre de Bruno Heubi.

Il impliquait pour moi de faire des choix et de changer un peu mes habitudes (pour mieux progresser ?), mais aussi de faire un bon volume. Parce que j’aime courir. Parce que Grego m’a tout appris :)

Les choix justement :
Pas de longues séances de ‘’seuil +’’ (entre les allures 10k et semi) comme lors de la prépa marathon
Pas de côte / Pas de descentes
Moins de vélo(taf)

Avant de rentrer dans les chiffres, les extras, le matos :
  • J’ai utilisé 9 paires de chaussures : Skechers Go meb 3 et Go run 4, Altra Lone Peak Neoshell et v3, Sauncony Kinvara7 et Triumph iso, Hoka Speedgoat et Tracer, inov8 Terraclaw220. A priori la LonePeak3 est l’élue. (bon finalement j’ai couru en Altra Olympus 2.0)
  • 2 sacs : Osprey Rev 1.5 avec poche à eau et Oxsitis Pulse avec flasques souples de la même marque. Ce dernier l’emporte. Malgré ses défauts.

Certains tests sont encore « à paraitre ». Surtout pour le petit Osprey qui est franchement bien fichu et de très bonne qualité. J’adore sa tenue sur le dos, sa solidité. Si on fait le choix de la poche à eau plutôt que des gourdes souples c’est un excellent challenger. Vous pouvez découvrir son grand-frère chez mon ami RunOnline

Pour les chaussures, les forêts parisiennes traversées par l’écotrail sont très « roulantes » et si le temps est sec, les 80km peuvent très bien se courir en chaussures de route. Un petit cramponnage peut rassurer, mais privilégiez le confort, l’absence de frottement.

Mon rapport poids / puissance a été bien reblochonné et ma balance a fait des hauts et des bas sur 2kg. Mais ça va mieux… bien aidé ces dernières semaines par un contrôle des calories via myfitnesspal. Je me suis calé sur 2000kcal, sachant que ce seuil s’ajuste automatiquement avec les calories dépensées sur Strava. Simple (basique même), pénible (manger avec une balance sous son assiette) mais efficace. Surtout si, au-delà du nombre de calories brutes, on fait un peu attention aux notions d’index glycémique (IG) et de fenêtre métabolique.

ecotrail-myfitnesspall

J’ai finalement traversé ces 9 semaines de prépa sans blessure, avec beaucoup de plaisir (même si le corps grince parfois de partout au départ du footing matinal) à empiler les bornes en solo dans la forêt, avec les copains, les collègues. Et ça c’est sûrement le plus important.
Le 18 mars prochain, le compteur devrait approcher les 900km et 300km sur le vélo. C’est à retrouver sur Strava.

Continuer la lecture de « Plan d’entrainement trail roulant : ecotrail 80km »

Prépa en cours…

…et c’est même bien entamée puisqu’il ne reste que 2 semaine d’affûtage de mon plan d’entrainement écotrail ;)

Pour cette première partie de l’année, déjà 2 objectifs se profilent : l’écotrail donc (21 mars) dans sa version 80km (ben oui, avec les autres formats on n’a pas le droit de monter au 1er étage de la tour Eiffel) et surtout la MaxiRace (31 mai) avec quasiment la même distance, mais surement un temps de course doublé pour faire le tour du lac d’Annecy par les sommets. Je commence à avoir hâte !

Entre les deux, il y aura le Marathon de Paris, histoire de faire un footing touristique  dans la capitale. L’opportunité offerte par le biais de l’AS Running SFR était trop tentante.
Mais avec 3 semaines entre les courses, il faudra surtout récupérer, récupérer, et récupérer. Mais j’ai quand même du mal à ne pas penser à un effet de surcompensation miraculeux.

On verra…

En attendant, je fais pas mal de volume pour pouvoir encaisser les premiers 80km parisiens, puis l’enchaînement sur le marathon, et surtout arriver avec une bonne caisse pour préparer le travail de dénivelé.

Concrètement, je m’étais concocté un petit challenge perso : courir 100km par semaine. Je l’avais réussi 2 fois en 2013 (prépa Marathon de Lyon et SaintéLyon) mais avec des semaines suivantes très allégées (40 à 50k) et une fois cette année en octobre, toujours en relâchant derrière. En ce début d’année, le volume passe bien. Je suis souvent autours de 10h hebdomaires (avec un peu de vélotaf ou home trainer)

cumul-strava

Pour cette année, j’ai l’impression d’avoir « passé un cap » avec 3 semaines de suite à 100 bornes, et surtout avec beaucoup de plaisir, des sorties longues mais pas trop (maxi 35), des fibres cassées (pliométrie, séance de descentes à fond) avec toujours comme but de pouvoir non pas courir plus vite (quoique…) mais pouvoir courir plus longtemps à allure modérée ;)

 

Comme d’habitude, je concocte mon petit plan d’entrainement tout seul, sous forme de rétro-planning, en séparant différents cycles, et avec des phases de 2 ou 3 semaines de charge et 1 de récup. J’ai coupé 3 semaines après la SaintéLyon avant de remettre en marche la fusée avec 3 étages :)

Edit pour le petit koala : la remise en route s’est faite assez progressivement, grace à l’entrainement croisé, en travaillant d’abord sur le volume global avec le vélotaf, un peu de HT. J’ai donc pas mal pédalé pour me faire cette base d’endurance. Mais comme on prépare des courses à pied, il faut courir… et essayer de faire glisser progressivement le curseur de volume du vélo vers la course. Voilà ce que ça donne dans les chiffres :

Km course vélo course vélo
janvier 682 241 440 35% 65%
février 538 358 180 67% 33%
mars (au 8) 185 105 80 57% 43%
Total 1405 704 700 50% 50%
 Heures
janvier 46 27 19 59% 41%
février 45 37,67 7,33 84% 16%
mars (au 8) 13,5 10,5 3 78% 22%
Total 104,5 75,17 29,33 72% 28%

 

10×400/400… 400m pas trop vite (16-16.5) / 400m vite (12km/h) #post-it #piste #skechers

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le


Continuer la lecture de « Prépa en cours… »