Entrainement SaintéLyon : fin de la première partie

Le premier bloc de cet entrainement SaintéLyon est passé. Et plutôt bien. Les curieux peuvent aller sur le billet du plan où je rajoute au fur et à mesure les liens vers les activités Garmin connect.

Je n’ai jamais autant couru (80km hebdo), tout en conservant un bon complément à base de vélotaf light, des côtes en vélo et la piscine. Cela change de l’année dernière où, de peur d’arriver trop fatigué par l’entrainement, je m’en étais tenu strictement au plan… (4 sorties, uniquement du running)

Physiquement tout va bien. Même si une séance de 1000m m’a déclenché une bonne douleur à l’intérieur de la jambe. J’hésite entre une périostite et une inflammation de l’insertion du tibial postérieur (qui participe au soutien de le voute, assez sollicité lors des cet fractionné réalisé en Five Fingers). Cela se résorbe doucement mais surement et ne me gêne pas pour courir.

Le bonus du moment est tombé vendredi matin où j’ai réussi à me synchroniser avec Seb afin que nos séances puissent se croiser. On habite pas très loin, mais le matin avant d’aller bosser, le timing est serré. Pouvoir se croiser dans la brume des quais de Seine à 6h du matin, à la lueur des frontales est assez motivant !

L’esprit Runnosphère ?

6h du matin sur les quai de Seine entre Rueil et Saint Germain

 

 

 

 

 

 

 

 

On remet ça quand tu veux !

Continuer la lecture de « Entrainement SaintéLyon : fin de la première partie »

Découverte des blocs d’entrainement

De retour après 3 semaines de coupure. Mais 3 semaines plutôt actives entre la Dordogne et le bassin d’Arcachon.

Sans avoir encore réussi à l’écrire, j’avance dans un plan avec la SaintéLyon comme objectif principal (finir !), Marseille-Cassis comme objectif intermédiaire (<1h40 ?) et Paris-Versailles, à fond pour le plaisir ;)

Mais il faut que je l’écrive avec un peu plus de détails…

En attendant, j’ai profité des vacances pour modifier l’étalement hebdomadaire de mes sorties.

Mon rythme habituel c’est 3 semaines de montée en charge, 1 de relâchement. Pendant la première partie, je sors 4 fois, mardi (fractionné) mercredi (footing) vendredi (EMA) et dimanche (footing long ou vtt). Sur la deuxième partie je passe à 3 sorties, 2 footing, un fractionné court.

Pendant ces 3 semaines, après une première assez classique, je me suis lancé dans des blocs de 3 jours avec comme idée d’arriver un peu usé pour des sorties longues un peu plus longues et de faires quelques séances d’Endurance Maximale Aérobie (environ 85% – 4’24 pour moi) pour développer… mon endurance

En image ça donne ça (il manque la dernière de juillet mais on ne peut afficher qu’un mois sur garmin connect) :

 blocs.jpg

En chiffres sur 3 semaines ça donne :

  • 3 blocs de 3 jours
  • 2 blocs de foies gras
  • 180km
  • 2 sorties longues à 20 et 30km
  • 1 sortie 3×10’ @ 85% et 2 de 3×12’
  • 1 panne de réveil
  • 15 cannelés
  • 2 huîtres
  • 4 palourdes

Je découvrais ce travail par bloc qui me semble très intéressant mais quand même usant. Sans avoir mal aux jambes ou de courbatures, le dernier petit coup de vélo pour aller rendre la « carriole à filles » au magasin de location n’a pas été si évident. Je n’avais plus beaucoup de jus pour envoyer sur la piste cyclable ;)

C’est surement une expérience que je renouvellerais. Tous les conseils sont les bienvenues pour les rendre les plus profitables possibles !

Maintenant c’est la pause avec quelques footing et un test de VMA vendredi comme SandRunning, Giao et Lamiricoré. J’aurais aussi peut-être fini de murir mon plan d’entrainement pour la fin d’année…