Archives du mot-clé entrainement croisé

Le goût de l’effort

Et voilà. C’est reparti pour un tour, après avoir pris un peu de temps pour digérer la SaintéLyon…

Physiquement, les traces étaient bien là, mais rien d’anormal pour une course longue courue après avec un objectif. La tête n’y était pas contre plus du tout, malgré un déj de « finisher » avec les copains de FB et de la Runosphère en décembre, une semaine off, des vacances et une autre au ski.

Si pendant un temps j’ai pensé accompagner Greg sur les 80km de l’éco trail, je me suis vite ravisé. C’est trop tôt, trop long. Début janvier, je ne me voyais pas du tout rependre de grosses séances ou me lever à 7 ou 8h le dimanche matin pour caser une sortie longue. Je suis lui tire mon chapeau et lui souhaite bon courage. 80k en 8h ça sonne bien !

Et puis le haut du corps a aussi été un peu en vrac avec une main droite très douloureuse (chute pendant la saintélyon), une cote cassé en ski et une épaule en vrac (calcification d’un tendon) après une chute dans Saint Cucufa en novembre…

Bref, entre la radio, le scanner, l’échographie, on m’appelle par mon prénom à la clinique des Martinets.

Mais pour démarrer 2014, comme l’année dernière, j’ai voulu retravailler ma vitesse, refaire tourner le moteur dans les hauts régimes, même si pendant la prépa saintélyon je n’avais pas du tout mis de coté cet aspect (avec par exemple une petite séance de côtes à j-10 ou un cross « à bloc » à j-15 pour aller chercher encore une fois les 100% de FCMax)

 

Lire la suite

Elliptigo, le vélo qui court ?

A l’occasion de son lancement en France, j’ai pu tester grâce à l’agence BernasCom un drôle d’engin roulant : l’Elliptigo.

C’était sympa. il faisait beau, il y avait Greg et Bastien pour se tirer la bourre, discuter et les petits fours étaient très bons ;)

Mais revenons au sport…
Elliptigo est, comme son nom le laisse supposer, un vélo elliptique, mais d’extérieur. Une des idées de base, c’est que faire de l’elliptique, c’est bien (travail cardio, cuisses, et les bras), mais quand on aime être dehors pour faire du sport, il y a mieux.
En plus le mouvement qui permet le déplacement se veut proche de la course à pied, mais sans choc. Certains blessés pourront donc reprendre le sport plus vite. Et pour les autres, est-ce que ce serait le outil pour l’entrainement croisé ? Le bon moyen de faire plus de volume sans se blesser, ou de compléter sa préparation en faisant travailler ses muscles différemment ?
Surement !
Elliptigo en test

Elliptigo en test

 

Elliptigo

Elliptigo facile…

 

Techniquement, l’engin est « volumineux », très encombrant même, malgré ses petites roues de 20″. On nous annonce que c’est léger, et dans le même temps qu’il pèse 19kg (!)
Le « cadre » semble bien solide ; la finition est bonne mais sans plus ; j’ai trouvé l’équipement un peu juste par rapport au prix (freins, ajustement du guidon, système de glissière elliptique) il faudra surveiller la tenue dans le temps des composants… et ne pas oublier que c’est pour l’instant de la petite série qui ne peut pas bénéficier d’effets de volumes pour baisser le prix.
On s’installe sur 2 grandes « pédales » qui sont reliées à un pédalier par des bras (en alu ou carbone pour le haut de gamme). La transmission finale est assurée par une chaîne sur un moyeu Alfine pour des changements de vitesses sans souci. J’ai juste un doute sur la durée de vie du système de glissières qui permet le mouvement « elliptique ».
L’arrière avec le pédalier sera fiable, mais l’avant fait appel à des bagues prises dans une glissière (en téflon ?) qui sont un peu bruyantes (en comparaison avec un vélo de route par exemple) La concurrence StreetStepper  m’inspire plus confiance d’un point de vue mécanique, même si le mouvement n’est pas le même (le haut du corps ne travaillera a priori pas) Mais certains ont quasiment fait le tour de l’Europe avec un Elliptigo, ça doit donc être solide ;)
La prise en main est quasi immédiate, même si le geste n’a, selon moi, rien à voir avec la course. Cela ressemble peut-être plus au ski de fond. Et on sent que ça fait quand même travailler les jambes et le cardio.
Sur le plat c’est vraiment sympa et on prend vite une bonne vitesse de croisière. On est au dessus des piétons, de la circulation (vélos, autos) pour mieux profiter du paysage, anticiper la circulation. Une fois lancé, ça roule assez bien, avec une sensation de glisse et de confort grâce à la position « debout ».
On se verrait bien cruizer sur une longue ligne droite en bord de mer, bien plus rapidement qu’en courant, à effort équivalent !
Notre parcours de test nous a fait prendre un rue en montée. Là il faut « mouliner » et on doit monter moins vite qu’un vélo mais ça passe sans problème.
Dans la descente, pas d’instabilité en ligne droite (l’empattement long aide surement beaucoup)
elliptigo

elliptigo

A la fin de ce petit test, (j’étais assez enthousiaste avant, très curieux), ce n’est peut-être pas le truc que j’achèterai. C’est une alternative vraiment sympa, mais pour l’investissement (à partir de 1800€), je prendrai un vrai vélo qui sera vraiment polyvalent, moins encombrant, plus pratique…Et en vélo on peut aussi bien se chauffer les cuisses. et pour la course, cela ne remplacera pas une bonne séance de côtes (travail des appuis par ex…)

Il trouvera par contre surement sa place auprès des loueurs, dans les zones touristiques et planes (je me verrai bien faire le tour des pistes cyclables du cap ferret avec…) ou l’on appréciera le mélange d’effort physique et de sensation de vitesse ou la facilité de prise en main.
Vous trouverez les infos détaillées sur le site du fabricant (http://www.elliptigo.com/) et toutes les dernières news sur la page Facebook française https://www.facebook.com/ElliptigoFrance
Enfin je ne peux pas conclure sans faire la promo de la vidéo de Bastien. Si le gilet jaune fluo est utile, il parait que même  Karl m’envie mon polo à rayures roses…