Test : Skechers GoMeb Speed 3

skechers gomeb speed 3

J’ai testé, usé, battu des RP avec la première version de LA chaussure de compétition de chez Skechers.

Cette 3ème édition de la GOMeb Speed 3 est-elle simplement la même.  En mieux ?

Eh bien oui :)

A condition de savoir à quoi s’attendre : Cette GoMeb 3 est une excellente chaussure pour les compétitions « courtes » (jusqu’au semi pour moi), les entrainements rapides et les séances de fractionné

je me garde bien de la sortir pour un footing de récup (elle est trop ferme pour ça) ou un parcours en dehors du bitume (aucun crampon)…

Par rapport à la précédente version, c’est surtout la tige a été complètement revue avec l’adoption d’un mesh tricoté, sans couture, extensible et très respirant : Goknit (chez Nike cela s’appelle Flyknit)

 

Le reste ne change quasiment pas et on retrouve :

  • les inserts GOimpulse™ (qui selon moi font surtout office de « tampons d’usure » pour protéger la semelle en mousse)
  • M-Strike® Technology : c’est la zone plus dense de la semelle, au milieu du pied. Pour sentir son effet, préférer la GoRun ;)
  • 4mm de drop et seulement 160 grammes
  • Une semelle en Resalyte® très ferme et dynamique. D’ailleurs si elle a gagné le marathon de Boston, je ne me risquerais pas avec sur cette distance où la fatigue des 10 derniers kilomètres demande à mon niveau (3h15) peut-être plus de confort et de maintien (et c’est là où je me rend compte que j’ai couru mes deux premiers marathons avec des Mizuno Levitas (0 drop – 160g) et que ça s’est très bien passé du coté des pieds…)
  • Une plaque en Dupont® Delrin® pour le support et la réactivité (et ça se sent!)
  • Deux paires de lacets ; pour les assortir au mieux avec vos envies. Perso j’ai toujours pas réussi à choisir…
skechers gomeb speed 3 piste
Skechers Gomeb Speed 3 en piste

 

Du côté de la durée de vie, cela me semble pas mal. Avec 206 kilomètres au compteur, je ne remarque pas d’usure particulière et elles semblent pouvoir aller au moins aussi loin que mes autres Skechers (700km pour les Gorun 4 – mais ça sent la fin car je les trouve tassées par mes 80kg – et 650km pour mes GoMeb Speed2. Pour ces dernière la semelle plus ferme résiste mieux, mais c’est le mesh qui fatigue. Le nouveau GoKnit sera peut-être meilleur… mais au moins il ne semble pas pire !

 

Vous avez donc l’essentiel. Je recommande cette Skechers pour l’usage pour laquelle elle a été conçue. Elle me convient parfaitement pour toute mes séances de piste ou de fractionné sur route, la chasse au RP de 5 à 21 kilomètres. Son confort est très ferme, elle est proche du pied (certains diront étroite) mais vous rendra tout ce que vous avez à donner.

J’ai testé: Skechers Go Run 4

Après la GoMeb (v2 – La v3 est maintenant dispo), voici mon test de la Skechers Go Run 4.

C’est la 4ème itération de la running polyvalente de la division Performance du fabricant américain. Si les changements sont a priori significatifs (et bénéfiques… d’après ce que j’ai lu, mais je n’ai pas testé les précédentes versions) cette v4 est globalement bien réussie !

Dans mon placard (où j’ai la chances d’avoir le choix !) je l’emporte finalement très régulièrement dès que je dois faire un peu de route, des séances de ppg, de la vitesse parce que je suis sur de me faire plaisir avec ses 3 principales qualités :

Souplesse, légèreté, fluidité :)

J’ai couru pas mal de kilomètres pour un test finalement assez complet. Dans le lot, il y a des footings, de la vitesse sur piste, des cotes et 2 courses (courues à fond) : le marathon de Paris et le « Go Sport Running Tour du château de Versailles » (15km dans le parc du château sur terrain mixte)

Sur le papier, Skechers annonce :

  • 4 ou 8mm de drop (j’y reviendrai)
  • 230g en 42
  • un mesh léger, respirant, solide, abs, turbo
  • Une semelle avec le concept « M-strike » censé favoriser la foulée médio pied

 

Gorun4 on the beach ! Ça les change du marathon de Paris ;) #gorun #skechers

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

 

Continuer la lecture de « J’ai testé: Skechers Go Run 4 »

Testé et approuvé : Skechers GoMeb Speed 2

Pour la majorité d’entre nous, Skechers ce n’est peut-être pas forcément une marque de chaussures pour courir. Surtout qu’elle « équipait » une chanteuse pop américaine à son heure de gloire. Mais ça…

 

Aujourd’hui, c’est un des le plus gros vendeur de chaussures au monde, qui a lancé sa division « performance », notamment en recrutant (et relançant) Meb Keflezighi  pour l’aider à développer ses modèles de course.

Pari gagné pour tout le monde, avec une gamme assez complète et des modèles pour tout public, et une victoire de Meb, GoSpeed aux pieds, sur le marathon de Boston cette année, en 2h08’37’’.

 

Dans cet article, vous trouverez mon avis sur la GoMeb Speed 2 ou GoRun Speed 2, déclinaison de la GoRun « tout » court dont la 3ième version vient de sortir, et est également en test chez les copains de la Runnosphère, à l’occasion d’un partenariat entre la marque et notre association.

 

En passant, peut-être que certains verront d’un mauvais œil ce « déferlement » de tests pour les même modèles, mais je trouve que c’est plutôt un bon moyen de trouver chaussure à son pied. Sorti du drop, du poids ou de la taille des crampons, ce genre de test est toujours trop subjectif pour pouvoir se fier à un unique avis. Les goûts, les habitudes et même le terrain d’entrainement du testeur sont très importants pour comprendre et pondérer les commentaires écrits sur chaque modèle. Il faut trouver « son testeur », le connaitre pour savoir si ce qu’il écrit pourra s’appliquer à sa propre pratique, si les sensations décrites seront retrouvables…  (et pour rentrer d’un week-end dans le sud à manger des cailloux et boire du rosé, je peux vous dire que je serais surement moins minimaliste et plus protégé si je courrais à 100% dans ce coin…)

Voilà ; c’était peut-être le paragraphe le plus important du billet ;)

Continuer la lecture de « Testé et approuvé : Skechers GoMeb Speed 2 »