une retraite au soleil pour mes Mizuno Ascend

Mais pas pour moi. Enfin pas tout de suite…

D’abord ce sont mes Mizuno Ascend 5 qui vont prendre la leur du coté de Bandol.
Elles l’ont bien méritée : depuis juillet 2010, je les ai sorties 56 fois, et parcouru 754km.
mizuno-recap.png
Mais qui dit retraite, ne dit pas forcément inactivité. Car après ces 9 mois, elles sont encore en très bonne forme.
Achetées en solde 100€, le semelle a vraiment très bien résisté aux nombreux kilomètres de goudron qui me séparaient des forêts, chemins et autres cailloux. Le mesh tient aussi bien le coup et elle vont tranquillement rester dans le sud, économisant un peu de place dans les valises ;)
  • Coté confort, c’est une chaussure de trail, donc plus rigide que mes Nike Vomero (attention au serrage pour ne pas faire comme Laquathus. J’ai parfois eu des douleurs sur le coup de pied à cause de ça)

Mais elles sont loin d’être des paquebots à trainer. Cette rigidité tient en fait plus du soutient, parfait pour se lacher dans les descentes pleines de pierres où le pied est bien mieux maintenu que dans une paire de running « de route »

Elles seraient surement un peu juste en montagne car le pare-pierre est assez fin, mais légères et parfaites pour les chemins où la semelle protège bien des cailloux pointus du sentiers du littoral ;)
Elles sont bien aérées, donc pas du tout étanches ni déperlantes mais sèchent très vite. La semelle accroche très bien dans la terre, boue et les cailloux en « accélération et freinages » mais j’ai trouvé le grip latéral pas exceptionnel (normal vue l’orientation des crampons…)
  • Coté amorti, ces Mizuno Ascend sont clairement plus « sèches » que les Nikes, mais sans que cela ne joue sur le confort quelque soit la distance (testé jusqu’à 45km !). Mais si vous suivez les billets précédents, vous vous doutez que ce critère perd un peu d’importance pour moi en ce moment..
  • Le dynamisme ne me semble par contre pas exceptionnel ; surement inférieur à celui des Nike pour des séances de fractionné mais je ne suis pas vraiment un expert pour juger ce point. En tout cas elle peuvent très bien s’acquitter de ce genre de séance. Peut-être que je les remplacerais par les « Cabrakan » toujours chez Mizuno mais qui sont sur le papier meilleure sur ce point et également déperlantes…
mizuno-retraite.jpg

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :