Suunto Ambit 2 et Ambit 2S : l’embarras du choix…

Ceux qui me suivent sur Facebook savent que mon fidèle compagnon d’entrainement à rendu l’ame. (il ne s’allume que posé sur son socle USB)

Après 5 ans de vtt, trail, course, des chutes (le système rapide pour le passer du vélo au bracelet de montre libère la montre en cas de choc : je l’ai perdu une fois lors d’un Marseille-Cassis en passant un peu trop près d’un coureur. il est tombé par terre et s’est éteint. Je l’ai rallumé aussitôt et il est reparti comme si de rien n’était…)

Mais finalement ce petit boitier en plastique, il n’est pas « build to last », mais il reste bien solide ;)

Surtout qu’à l’époque, pour le prix (130€ en fin de vie après la sortie du 310) il offrait plus que l’essentiel pour s’entrainer, arpenter les sentiers :

  • 8h d’autonomie
  • un grand écran
  • la possibilité de programmer des séances avec « alarmes » pour respecter une FC ou une allure pendant une distance ou une durée
  • le suivi de trace (un parcours trouvé sur internet par exemple)
  • une fonction « retour au point de départ » en sens inverse (et pas directement, à vol d’oiseau)

 

Voilà donc le minimum dont j’ai besoin, avec une attention particulière à l’autonomie ces derniers temps (8h ça fait court…), et à la possibilité de programmer des séances (dernièrement : 2x (14’@85 + 14’@80) % FCR  ou  3k@5′ + 3k@4’40  ou un simple 10x150m en côte)

Pour revenir aux nouveautés du moment, je ne les passerais pas tout de suite au peigne fin. Le boulot est déjà bien fait avec une très bonne synthèse chez Terre de Trail et une montagne de détails chez DCRainmaker.com

Mais grace à la Runnosphère, j’aurai la chance de pouvoir faire un vrai test très prochainement…

D’ici là, un tableau comparatif :

 

Tableau comparatif Ambit - Ambit 2 - Ambit 2S
Tableau comparatif Ambit – Ambit 2 – Ambit 2S

 

L’Ambit 2S semble un bon compromis . Il va manquer l’alti baro pour connaitre la vitesse ascensionnelle en trail (on doit pouvoir obtenir une bonne estimation avec l’alti gps) mais l’option « 25h » d’autonomie est une bonne idée (15h sur la garmin 310, 20h pour la 910), et on peut en plus nager sans compter ses longueurs.

L’Ambit 2 est la rolls rolex du coureur / raideur / traileur / traithlète / montagnard. Il me la faut ! Ou pas…

 

Mais il y a quand même quelques trucs qui m’embêtent fortement…

  • Greg m’a preté son Ambit le temps de faire mon choix. J’ai pas adoré, mais presque. Confort d’utilisation, solidité apparente (les boutons par exemple), facilité…
  • le prix. Surtout pour l’Ambit 2 à 500€ avec l’excellente ceinture cardio. Ok c’est pas du « made in china » (Suunto conçoit et fabrique en Finlande), mais pour rappel la concurrence passe doucement mais surement sous les 400€ (Garmin 910xt) ou approche les 250 pour les Garmin 310 / Polar RC3. Le positionnement premium de Suunto est bien marqué
  • la programmation des séances : avec la dernière mise à jour de Movescount (la partie web qui permet d’exploiter les données des montres, les paramétrer) Suunto nous promet d’accéder à plein de réglages, des alertes, des « conditions » via les APPS pour faire quasiment ce que l’on veut de notre jouet.

Sauf que le truc est globalement inaccessible. Je ne comprends pas comment Suunto peut laisser ça dans les mains du grand public. Déjà que ce grand public ne sait généralement pas programmer sa séance avec une interface « clicable » comme le propose garmin connect…

Il y aura surement des Apps type (6×1000, etc…) qui seront proposées par la communauté, mais même pour l’adapter à sa propre vitesse cible il faut passer par le code.

Vous ne voyez pas ce que je veux dire ?

Alors voilà ce qu’il faut actuellement faire avant d’aller courir 2km  une allure définie :

/* While in sport mode do this once per second */
RESULT=0;
if (SUUNTO_DISTANCE > 0 && SUUNTO_DISTANCE < 2){
RESULT = ((SUUNTO_PACE – 6) / SUUNTO_PACE) * 100;
}

Alors Monsieur Suunto, au boulot !

3 pensées sur “Suunto Ambit 2 et Ambit 2S : l’embarras du choix…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :