Catégories
Chaussures Tests

Test Columbia Caldorado 3 Outdry

Il y a 2 ans, j’ai réalisé le test de la Caldorado 2, une chaussure de trail polyvalente de chez Columbia. Je l’ai emmenée en montagne avec un dossard, dans ma forêt à l’entrainement, dans les 25 bosses… Elles ont aujourd’hui quasiment 500km, et jusqu’à l’arrivée de leurs remplaçantes, je les sortais toujours avec plaisir.

Pour cette saison, Columbia m’a proposé de tester une version étanche et respirante, équipée de la membrane maison appelée « Outdry » qui promet de garder vos pieds au sec. Elle est collée directement sur la tige (ce qui désigne tout ce qui est au dessus de la semelle d’une chaussure de trail) pour empêcher les infiltrations d’eau (qui pourra quand-même rentrer par la cheville…)

Caractéristiques techniques Columbia Caldorado III Outdry

Elles reprennent les éléments des précédentes versions :

FluidFoam : c’est l’amorti de Columbia. Il est très classique, assez ferme.
FluidGuide : ici on parle de la conception globale de la chaussure, pour favoriser la souplesse, le déroulé de la foulée tout en restant précise à la pose de pied. Elle est en effet assez proche du coup de pied (mais sans souci au niveau des orteils, la toebox.
OutDry : la membrane imperméable et respirante, sans couture, résistante et légère (en gros comme chez Gore-tex, mais fabrication maison…)
TrailShield : c’est ce qui fait que j’ai pris du plaisir à courir en montagne, dans les cailloux, sans me faire « piquer » la plante des pieds.
Conçu pour vous protéger des rochers, racines et autres débris présents sur les chemins.

Le drop est toujours de 8mm, les crampons multi-directionnels (peu saillants) font 4mm.

test-columbia-caldorado-3-trail
Columbia Caldorado 3 testée en conditions réelles :)

Le test des Caldorado 3 sur le terrain

J’ai retrouvé la maintien, la fluidité, le guidage du talon et la relative légèreté de la Columbia. En bref, le plaisir de courir avec est toujours là.
La membrane étanche et respirante apporte un énorme confort en cette saison car elle permet de rester tranquillement au sec en cas de rencontre avec une petite flaque de boue.

Le vrai point négatif, c’est l’adhérence sur certaines surfaces, dont le bitume (bon pour une chaussure de trail, ça reste acceptable). Je n’ai pas eu l’occasion de courir sur des pierriers humides pour vérifier l’adhérence dans ces conditions.

Sur terrains gras, les crampons de 4mm avouent vite leurs limites, mais sans que ce soit insurmontable ni imprévisible. On est sur une chaussure polyvalente, mais plutôt pour terrain sec selon moi (le comble pour une chaussure étanche ?)

Cette chaussure s’est très bien débrouillées sur le parcours technique du trail du tour des Fiz, mais elle me semble également assez idéale pour les forêts roulantes qui m’entourent.
Elles auraient très bien leur place au départ de l’écotrail 30 ou 45k (je préférerait plus d’amorti pour le 80km)

Le mesh a changé, que vous choisissiez la version Outdry ou classique, et c’était le point faible que j’ai « sauvé » par un coup de SeamGrip (un genre de colle magique). Pensez-y si une de vos chaussure montre une faiblesse car le seamgrip permet de réparer (les petites déchirures) et surtout de renforcer de manière assez durable. Je vous tiendrai au courant de la tenue de cette nouvelle version d’ici quelques mois.

Columbia Caldorado 3 Outdry

Acheter les Columbia Caldorado 3 pas cher ?

C’est possible ! (vous voilà rassuré?) Les revendeurs en lignes proposent bien évidement les produits de la marque qui est le sponsor principal de l’UTMB.

Columbia vend aussi en direct sur son propre site avec le même rythme de promo que les autres, et souvent des tarifs très sympas largement sous les 100€ !

Test Columbia Caldorado Outdry

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.