Courir de plaisir par Nathalie Lamoureux

Courir de Plaisir – par Nathalie Lamoureux


Histoire de changer un peu des billets sur les entraînements, les chaussures et d’autres bricoles de course à pied, rien de tel qu’un livre qui aborde… la course à pied !

Le gros buzz de ce début d’année, c’est bien sur le livre de Kilian Jornet, Courir ou Mourir. Je l’ai lu, je l’ai aimé, mais sans plus, sauvé parce qu’il parle de montagne, de sport, de dépassement de soi et de récit de course.

Mais avec un peu de recul, il reste quand même assez « léger », trop fleur bleue.

Et puis les vacances sont arrivées, avec une petite (ok, vraiment petite…) envie de moins rester connecté à un écran, et de toucher un peu de papier. J’ai donc commandé  Courir de plaisir par Nathalie Lamoureux.

J’avais repéré ce petit livre rouge chez Lexel, (mais aussi chez nfkb0) mais j’avais d’autres projets à l’époque, notamment la bible « Courir longtemps » de Bruno Heubi, à digérer… Un petit coup d’Amazon plus loin, et le voilà sur ma table de chevet.. 

Le livre est de bonne qualité, pas trop imposant et c’est écrit gros. ça manque juste d’images ;) en plus le sous-titre est alléchant : Course à pied, ultrafond, trail…

Mais ici il n’est pas du tout question de plan d’entrainement ou de cardio / GPS. Pourtant l’auteur pourrait en parler – elle est journaliste chez « Le Poin »t sur les sujets techno, sport et aventure – Vous trouverez juste des longues balades à travers le monde, pas forcément en montagne, et surtout un enchaînement de rencontres.

 

Chaque chapitre a pour lieu une course et on saute ainsi de pays en massif, par le biais de petites citations ou pensées philosophiques auxquelles j’ai beaucoup accroché. On a vraiment envie d’attaquer la partie suivante !

Le livre aborde des sujets très liés aux émotions, le dépassement de soi, les difficultés et les douleurs, mais surtout les émotions, les moments de bonheurs qu’apportent la course.

 

Au-delà de la performance de l’athlète, qu’il faut lire entre les lignes car ce n’est pas l’objet du livre, on suis plutôt le cheminement personnel de l’auteur, ses rencontres et les échanges très personnels avec ses équipiers, concurrents, compagnons de course, l’enrichissement qui découle de ces rencontres.

Ma semaine de vacances a donc été trop longue. A chaque nouveau chapitre, le titre et la citation qui l’introduit m’a fait immédiatement plonger dedans. Je l’ai dévoré.

 

C’est donc un livre que je conseille vraiment à tous les amoureux de course ou de sports d’endurance plus ou moins long. Je l’ai tout de suite passé à un ami, mais je pense même le relire rapidement.

Si vous avez lu « Courir ou Mourir » n’attendez pas pour vous l’offrir. Si ce n’est pas encore le cas, commencez quand même par le livre de Kilian car après il risque de vous sembler un peu fade…

 

Vous avez lu les deux ? Qu’en pensez-vous ?

 

 

Courir de plaisir par Nathalie Lamoureux
Courir de plaisir par Nathalie Lamoureux

7 réflexions au sujet de « Courir de Plaisir – par Nathalie Lamoureux »

  1. Lu ni l’un ni l’autre mais j’avoue que tu piques ma curiosité avec ce livre d’autant plus qu’il est écrit par une femme et qu’il ne dissèque pas les plans d’entrainements d’une coureuse à pied.
    Merci pour l’info !

  2. Le bouquin de Killian est sympa, mais comme toi j’ai nettement plus accroché à celui de Nathalie.L, peut être par ce que l’identification est plus facile, du moins elle est possible :-)

  3. Personne n’a encore réussi à me donner envie de lire le bouquin de la « star espagnole », en revanche j’ai comme l’impression que tu viens d’attiser ma curiosité sur ce « petit livre rouge » :)

  4. A l’époque le billet de Lexel m’avait donné envie et tu t’y mets !! Il va falloir que je me le prenne ce livre !! ;-)
    Je partage l’avis de Philippe, pas vraiment attiré par le livre de Kilian, même si ses exploits me font bien rêver !!

  5. J’ai passé un très bon moment à la lecture de ce livre. Et c’est très surprenant de savoir que l’on peut préparer l’UTMB (et le terminer…certes pas à la première tentative) en se contentant des marches d’escalier du métro parisien !

  6. Effectivement, c’est un livre qui se laisse lire… Pour dire je l’ai lu 2 fois avec toujours autant d’émotions lors de ses récits vraiment bien contés.
    Et tout comme toi j’ai beaucoup moins accroché le livre de Kilian. Je trouve qu’il lui manque une âme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>