Deux mois avec la Suunto Ambit

ambit2 J’ai commencé à écrire cet article de test de la Suunto Ambit il y a pas mal de temps… Même si depuis, j’ai acheté une Ambit2, mais je vous remets quand même la petite histoire… Il y a bien sur des différences entre l’Ambit 1 « originale » et l’Ambit 2, mais cela n’influence pas vraiment mon avis. Comme annoncé précédemment, je suis dans une phase de « transition de montre gps ». Mon choix entre la Garmin 910 et le Suunto Ambit 2 n’est pas tout à fait arrêté pour remplacer feu ma fidèle Forerunner 305. Mais je suis quand même dans une situation assez confortable : Greg me prête son Ambit 1,  Seb son 310xt, et je devrai bientôt pouvoir tester une Ambit 2, selon le même principe de partenariat entre la Runnosphère et Suunto que ce qui avait été fait pour le test de la première version. D’ici là, voici une petite synthèse de mes 2 mois quelques  mois d’utilisation. Je ne rentrerai pas dans une présentation détaillées de la montre ou dans l’explication des caractéristiques techniques ; Les copains Terredetrail.fr et le coureurduchablais.com ont déjà fait ça très bien !

Si vous voulez aussi savoir qui est le plus précis, pourquoi vous avez 2 mètres d’écart sur l’altimètre entre le départ et l’arrivée de votre sortie, ou pourquoi votre 10Km « officiellement mesurée » fait 9,895 km au garmin, 10,089 km au polar, et 10,001 km sur la Suunto, n’espérez pas trouver de réponse ici. Ce n’est pas très important à mes yeux, tant que l’on reste dans les même ordres de grandeur, cohérents avec les marges d’erreur de ces joujoux (mini 6m sur la position gps, 2m sur l’alti-baro), cela me convient ! De toutes façons, seul reste le chrono officiel ;)

Prise en main et caractéristiques

Je trouve que l’on est en présence d’un bel objet, dont la qualité perçue est excellente. Suunto parle de « build to last » et cela ne semble pas usurpé. Pourtant la lunette présente une arrête assez proéminente, exposée, et qui sera rapidement marquée en cas de choc. Cela lui donnera un coté baroudeur, mais l’anodisation aurait pu être plus épaisse (mais a priori ce cadran et le verre se changent pour une trentaine d’euros dans un centre de réparation agréé. De quoi lui redonner une seconde jeunesse pour pas trop cher). Il faudra voir comment le reste (bracelet, boutons) vieillira. Après tout le boitier « plastoc » des garmin est quand même très solide. Et au pire, le SAV Suunto est très réactif et efficace. Déniv’plus l’a testé avec succès.

Sur le poignet, la montre reste imposante (l’Ambit 2S est beaucoup plus fine grâce à sa plus petite batterie), mais on profite d’un grand écran très lisible de jour comme de nuit et l’utilisation de base est vraiment simple et intuitive.

 

Ceinture Cardio

Juste une petite phrase pour souligner le très grand confort de la ceinture. Venant du modèle rigide en plastique de chez Garmin, ça fait du bien. Il m’arrive parfois d’avoir des artéfacts  (180bpm en footing) mais cela se prévient simplement en passant la ceinture sous l’eau avant de partir (même en hiver…)

Si vous n’avez pas acheté votre Ambit avec cette option, sachez que toute autre ceinture cardio compatible ANT+ fonctionnera (chez Garmin ou décathlon à 20€). L’inverse n’est par contre pas possible car la ceinture Suunto n’est pas ANT+

 

L’altimètre barométrique

Avec l’autonomie (50, 24 ou 16 heures suivant les réglages), c’est le point positif de cette montre. Laquelle on l’achète. Il est fiable, précis. Mais il ne faut pas oublier qu’il ne connait jamais votre altitude. C’est normal. Ceci est dû à sa conception. Un altimètre barométrique ne fait que mesurer les changements de pression, et donc d’altitude, par rapport à une référence. Il faut donc lui donner ce point de repère. ‘’lui dire’’ que vous êtes à une altitude précise, pour qu’il puisse en déduire les variations, calculer le dénivelé et éviter de se trouver avec des traces qui commencent en dessous du niveau de la mer… Pour connaitre cette altitude de référence, vous pouvez utiliser des panneaux sur les sentiers, où les bornes géodésiques (cf. cet article sur terre de trail). Mais il faut être sur des sentiers assez touristiques de montagne pour trouver des références, ou faire preuve d’anticipation pour récupérer la fiche et trouver le repère sur le terrain. Après cela peut vite devenir un jeu. Je connais très bien celui qui est à côté de chez moi ;) De mon côte, si je ne connais pas mon altitude de départ, j’utilise une appli mobile, qui me géolocalise sur un fond de carte IGN : Rando map par exemple (lien google play – il y a aussi du choix pour iPhone clic) Il suffit alors de lire les lignes de niveau pour connaitre assez précisément son altitude de référence. Très pratique (à condition d’avoir du réseau).

Note sur l’Ambit 2 : la fonction « fusedAlti » permet de calibrer l’altitude d’origine automatiquement grâce à l’altitude GPS. Plus besoin de courir les lignes de niveau. C’est vraiment pratique (et au niveau des Garmin Fénix et 910xt). Mais cette fonctionnalité a aussi parfois tendance à vouloir en faire un peu trop et lisser les courbes d’altitudes dans Movescount. J’ai pas mal de doutes sur l’utilité ce cette fonction…

 

Pour plus de détails, N’hésitez pas à lire l’article dédié à ce sujet de Terre de Trail

 

Utilisation / Personnalisation des écrans

C’est le peut-être le premier truc que j’ai fait après avoir déballé sa montre. Tout se passe par le site Movescount (on ne peut dont quasiment rien changer manuellement une fois loin de son ordi) Chaque type de sport possède ses propres paramètres (tour automatique, fréquence d’enregistrement et affichage, nombre d’écran). Donc si vous n’avez pas paramétré votre montre pour afficher l’heure ou la distance pendant une sortie, vous êtes cuits ;) C’était un gros point de reproche à la sortie de l’Ambit, mais franchement, une fois que l’on a fait ses choix on n’y touche presque plus. Il faut aussi se faire aux petits pièges de traduction de Suunto :  Ainsi en général tout ce qui contient « parcours » fait référence au tour (lap chez Garmin) en cours. « Cadence » ou (« Rythme ») est votre allure (le pace…) mais aussi le nombre de pas par minute (il faut un footpod pour  ça) car Suunto s’est trompé dans la traduction…

En pratique, vous trouverez un bon tuto pour la personnalisation des modes chez mon copain Doune, le coureur du chablais (clic) De mon coté, j’ai personnalisé plusieurs modes de sport :

 

Natation, Triathlon

Autant me débarrasser tout de suite du sujet qui fâche ;)

J’ai bien mis mon Ambit à l’eau, mai cela n’a pas fait de moi un triathlète. Suunto vend les Ambit 2 et 2S comme des montres multisport : on peut courir, pédaler avec (elle mesure tout),  et bien sur nager :

Elle est étanche à 100m, compte les longueurs, vos nombres de coups de bras, le temps des longueurs quelle que soit la taille de la piscine. Avec moi ça a très bien fonctionné, à partir du moment où j’ai pris le temps de lui apprendre mes styles de nage (Les vidéos Suunto expliquent ça très bien) mais je me suis contenté d’un usage simple.

Coté cardio, la techno (ANT) ne fonctionne pas sous l’eau.

En course, sur un triathlon, pour passer d’un sport à un autre, il suffit d’appuyer longtemps sur la touche lap pour changer de mode de sport et retrouver les écrans que vous avez configuré, et qui sont adaptés à chaque sport.

Je vous conseille d’ailleurs de créer un mode de sport « transition » pour pouvoir retrouver le tout sur Movescount ;)

 

Tabata / CrossFit

Je vous arrête tout de suite, je ne suis pas « crossfitter ». Mais je vous parlerais un jour de ma copine Tabata. En attendant vous pouvez aller la rencontrer chez Mel (clic). J’utilise donc ce mode pour prendre ma Fc au repos, la ppg (pas assez souvent j’avoue…) Ici il ne faut finalement qu’un chrono / cardio ; le gps est désactivé et l’enregistrement se fait toutes les secondes. Le compteur d’intervalles est prévu pour les séances de Tabata. 20″ / 10″ et 16 répétitions.

Course / Trail

 

mode-ambit-course

3 écrans pour les footings classiques, les sorties longues. Ici je ne « surveille » que les fonctions de base d’une montre gps : temps, vitesse, distance, dénivelé. Les fréquences d’enregistrement sont à 1 fois par seconde. C’est parfait tant que vous vous contentez de courir moins de 25 heures d’affilées… Le tour automatique est activé (et réglé sur 1km) mais rien de vous empêche d’utiliser le bouton Lap pour marquer des passages particuliers (côtes, lignes droites) Ces infos (tours auto et manuels sont exploitables séparément dans Movescount)   La ligne du bas permet d’afficher 5 infos que l’on fait défiler en appuyant sur le bouton « view »

  1. chrono / distance / Vitessse
  2. FC / Durée du parcours  / Rythme (l’allure) pour le second.
  3. Sur l’écran des altitudes, la ligne du bas affiche la vitesse ascensionnelle en m/h (grace à une app de Doune) dispo ici

 

Piste

mode-ambit-piste

C’est le mode pour les fractionnés, le travail de VMA. J’y reviendrai dans un autre article, mais sur piste, le gps ne sert à rien (au contraire!) Ici l’Ambit n’a rien à faire. Son terrain de jeu, c’est l’outdoor, les grands espace, la montagne ;)

Mais rassurez-vous, elle s’en sort quand même très bien et a bien servi lors de ma prépa marathon. Sur la piste, il faut utiliser un simple chrono et connaitre ses temps de passage (tous les 200, 400 ou 1000m par exemple) Sur « route ouverte » affichez l’allure ou la FC prévue et courez le temps ou la distance écrite dans le plan. ça fonctionne bien. Mais il y a encore un manque au niveau des « alertes » car cette Suunto ne vous préviendra pas si vous ne respectez par ce qui est prévu. Une App peut s’en occuper, mais selon moi ce n’est pas assez facilement personnalisable ni même « grand public » pour qu’on en parle. Les utilisateurs avancés, sauront faire mais je ne donnerai pas d’explication ici pour le moment  ;) Le tour auto est ici désactivé. Mes écrans :

  1. Heure / FC / Distance et durée totale
  2. Durée du parcours au milieu / rythme de parcours (= allure moyenne sur le tour en cours) / La durée du dernier tour (via un application perso) pour vérifier pendant sa récup que l’on a été dans les temps ;)

 

EDIT : la dernière mise à jour (2.5) apporte la possibilité d’avoir des alertes sonores. A voir comment cela sera utilisable dans les apps…

EDIT bis : ça ne sert à rien dans ce cas car on ne peut pas créer de tour dans les apps :( Par contre c’est utile pour des séances de seuil au cardio…

Vélo / Home Trainer

Mon paramètrage est assez simple, tout comme mon activité sur 2 roues en ce moment. Surtout parce que je n’ai pas vraiment refait de séances de qualité en selle depuis que je teste cette Ambit. Je me contente du vélotaf où le principal objectif est de ne pas arriver en retard au boulot, ni tout transpirant de bien faire tourner les jambes pour assimiler une grosse séance de seuil. Il faudrait ajouter un écran avec la « durée du parcours » et la FC pour fractionner un peu car l’Ambit sais très bien faire du vélo. Offrez lui simplement un petit support à 5€ (clic) et si vous aimez les chiffres dans movescount comme Lexel, un capteur de cadence de pédalage. Le Garmin GSC 10 fonctionne très bien comme (normalement) tout ce qui est ANT+ avec cette montre. (bon cela permet aussi de faire des intervalles autrement que comme un bourin en travaillant notamment les hautes fréquences pour faire monter le cardio, éliminer les toxines, travailler la souplesse de son coup de pédale très utile en vtt)

  1. Sous l’écran principal affichant l’heure : distance / FC / Vitesse instantanée
  2. Distance du tour, FC, durée du tour pour suivre une séance de qualité (accélérations, côtes)
  3. Montée, Altitude, Descente

Pour les vrai cyclistes, les Ambit 2 et 2S sont également compatibles avec les capteurs de puissance, pourvus qu’ils causent l’ANT+

EDIT : suite au déménagement de mon boulot, le vélotaf c’est fini pour moi. Vive le Home Trainer. J’ai donc acheté un capteur de cadence / vitesse chez Décathlon. Il est compatible ANT+ et fonctionne parfaitement avec l’Ambit pour la modique somme de 20€ !

Il faut l’étalonner en mesurant la circonférence au millimètre près de son pneu (dans Mouvescount ./ Equipement /  Paramètres généraux / Etalonnage BikePod), où en roulant sur un parcours mesuré précisément (comme pour étalonner un footpod) :

  1. parcourir une distance précise sur piste : 400m, 800m, etc… le move ne doit contenir que cette distance mesurée
  2. une fois le move enregistré, aller dans le « journal ». sur l’écran affichant la distance, ajustez la valeur à la distance réelle à l’aide des touches « start/stop » et « light/lock » pour étalonner votre footpot / capteur de cadence

Séances de Fractionné

Parce qu’on a pas forcément une piste à coté de chez soi, ou une bonne séance de côtes à faire ! Ici très peu de différences avec le mode course. Le seule « astuce » réside dans l’utilisation conjointe de 3 réglages :

  • auto lap désactivé
  • affichage de l’allure moyenne du tour (rythme du parcours en langage Suunto)
  • utilisation du compteur d’intervalles

Le compteur d’intervalles vous permet de réaliser des fractionnés sur une base de temps ou de distance, avec une récupération également en temps ou distance. A vous les 6×1000, 10×30 / 30, 12x400m / 1′ ou encore 10×40″/1’15 en côtes comme pour moi ce matin ;)

C’est l’exemple que j’ai utilisé ci-dessous. En cliquant sur « afficher les paramètres avancés » vous obtenez cet écran :

compteur-intervalles-ambit

Dans la partie compteur d’intervalle, « élevé » correspondra à votre temps / distance d’effort. »faible » c’est la récup. Il ne vous reste plus qu’à choisir le nombre de répétitions. Petite remarque pour monsieur Suunto : on ne peut faire que des multiples de 100m. Pour un 10x150m, il faudra vous convertir en temps d’effort…

 

Le mode de sport est simple à régler. Appelez le de façon à le retrouver facilement (surtout dans Movescount…) et en fonction du réglage de votre compteur d’intervalles.

Pour un 6×1000, voilà ce que ça donne avec 2 écrans :

mode-ambit-6x1000

  • heure / FC / Durée et Distance totale
  • Rythme (pour contrôler l’allure instantanée) / Rythme du parcours / Durée et Distance du parcours

Sur ce 2ième écran, le rythme, durée et distance du parcours, sont calés sur le compteur d’intervalle. Durée et distance du parcours se remettent à zéro quand on passe de « élevé » à « faible », ainsi que le rythme du parcours.

Sur le terrain il suffit de commencer une activité, et une fois chaud, d’activer le compteur (appui long sur « next » / activer / compteur d’intervalle)
Cela va créer un 3ième écran avec 3 lignes :

  • « haut » et « bas » (pour indiquer si c’est une phase d’effort ou de récup) et le nombre de répétitions
  • le décompte, en temps ou distance suivant votre réglage sur Movescount
  • vitesse / rythme / temps / fc à faire défiler avec le bouton « view »

ambit-compteur-intervalles

Attention, le premier intervalle démarre automatiquement au bout de 3 secondes… mais ces 3 secondes sont bien comptabilisées dans Movescount… bizarre…

Le 2ième écran (qui affiche donc les données du parcours (= lap de garmin…) se met à jour avec les intervalles et vous avez donc l’allure moyenne sur la distance / temps configuré, qu’il ne reste plus qu’à respecter ;)

On ne peut pas mettre de consignes d’allure, dont la montre ne bippe pas si on court à 4’15 au lieu de 4’05 au kilo,  mais ça permet déjà de bien bosser !

 

Navigation

D’un premier abord, c’est un peu le point décevant de cette montre. Surtout que Suunto nous l’a particulièrement bien vendu, son « gps for explorer ». C’est une fonction que j’ai pas mal utilisé sur ma Garmin. J’ai mes petites habitudes ;)

Comme pour le reste, tout commence sur Movescount : On peut importer un parcours (fichier gpx ou kml) où le tracer directement sur un fond de carte google. Si vous cherchez quelque chose de plus précis, je vous invite à passer par OpenRunner ou l’excellent tracedetrail.fr pour tracer sur un fond de carte ign  (avec beaucoup plus de sentiers et surtout les lignes de niveau, des repères d’altitude et la possibilité de connaitre le dénivelé de la sortie que vous êtes en train de tracer. Attention quand même, rien ne remplace une vraie carte papier, ni un premier repérage pour éviter de trop jardiner…

En pratique, l’Ambit n’affiche pas de carte bien sur, mais un simple trait représentant la trace à suivre, et un point calé sur votre position. Si le point est sur le trait, vous êtes bons ;)

ambit-navigation

L’idéal est surtout de créer des points de passage au moment du traçage sur l’ordi, même si la trop grande marge (la montre bippe dans un rayon de 500m autours du waypoint) de l’Ambit peut vous faire sauter un point… Sur le terrain, vous rencontrerez aussi vite un autre gros point d’amélioration : le niveau de zoom. Il est actuellement limité à une échelle de 500m. Et sur le terrain, il s’en passe des choses en 500m… On a vite fait de louper un sentier, de ne pas prendre la bonne direction en arrivant à une fourche. (Mais ça va changer, Suunto me l’a dit ;) ) Le niveau de Zoom est maintenant de 200m et c’est vraiment plus exploitable sur le terrain.

Une autre astuce, toujours lors du traçage, si vous repérez des fourches en « y » sur la carte, c’est de faire un bout de trace sur le chemin que vous ne devez pas prendre afin de le matérialiser (c’est vraiment pratique, surtout quand vous arriver un peu vite en vtt…)

 

Depuis la dernière mise à jour, vous pouvez :

  • utiliser un parcours présent dans l’historique de la montre pour le parcourir de nouveau
  • revenir à votre point de départ si jamais vous êtes perdus

 

 

Conclusion

Après 199 heures passée avec l’Ambit / Ambit 2 au poignet, je suis toujours content de mon choix. Si je n’avais pas vraiment de doute sur le bon fonctionnement « en course », j’ai quand même été très agréablement surpris de sa simplicité et du confort d’utilisation. L’écran est lisible, les boutons faciles à manipuler, l’autonomie excellente et la rapidité d’accroche des satellites un vrai confort au quotidien.

C’est sur sa capacité à m’accompagner dans les entraînements que je l’attendais au tournant… Vous avez surement vu que beaucoup de mes séances sont programmées, avec des consignes d’allure ou de temps, des côtes (tout ce que Garmin maîtrise parfaitement, proposant une interface de programmation plutôt efficace et simple)

Et bien j’ai toujours pu faire les séances prévues, avec parfois de petites adaptations (passage en temps d’effort à la place de la distance, pyramides en mode manuel) mais sur les 6 derniers mois, j’ai pu dérouler sans problème un plan marathon, un autre pour la saintélyon, fait des courses… bref je suis content de mon choix.

ambit-recap

59 réflexions au sujet de « Deux mois avec la Suunto Ambit »

  1. Merci! je cherche justement à remplacer mon forerunner 305 donc c’est avec grand intérêt que j’ai lu ton « rapport ».
    La possibilité de créer ces propres applications et la présence d’un altimètre barométrique sont particulièrement intéressantes.
    Un truc que je trouve un peu pénible sur la FR 305 est que lors des séances de fractionnés, lorsqu’on appuie sur lap le temps du tour affiché est donné en secondes, sans les dixième de secondes pourtant bien tuiles en cas de fractionné « court ». Est-ce la même chose sur l’ambit?

    Merci

    Patrick

    1. oui il y a bien les dixièmes. Mais je n’ai vraiment pas besoin de ce niveau de précision.
      Surtout en affichant la durée du tour précédent. ça permet de lire le résultat pendant la récup.

      1. Merci
        Je pense que c’est important pour les serie de type 200m. A mon faible niveau 200m c’est 20s à VMA et le FR 310 en n’affichant pas les dixième ne donne une précision qu’à la seconde près que qui changer beaucoup sur un tel effort. C’est un détail mais au prix de ces appareils j’ai tendance à être exigeant
        Encore merci

        Patrick

      2. Hello,

        je reviens vers toi pour une dernière question sur l’ambit 2 que je compte acheter d’ici peu. Avant tout merci pour ton test. Le prix de la montre constitue pour moi un effort financier et grâce à ton test (et à d’autres) j’ai vraiment fait mon choix avec des certitudes solides! Bref un grand merci.

        Mon ultime question. Quand en mode running tu fais un lap manuel (quand tu appuie sur lap!) quelles infos te donne l’ambit 2? Tu m’as dit qu’elle donne le temps du lap (avec les dixièmes de seconde! c’était le propos de question précédente) mais te donne t’elle d’autres infos (Fc moy du tour par exemple) et si oui est-ce que c’est paramétrable?

        Merci

        Patrick

        1. suite a ton commentaire, j’ai commandée ma ambit 2 sur ebay via un vendeur allemand, résultat : 366€ frais de port compris sans la ceinture HR.
          @+

  2. Je n’ai pas compris en quoi le mode Navigation était si décevant par rapport à Garmin. Il me semble identique à la 310XT d’après ta description.
    Je remarque quand même que la programmation de séances complexes, type pyramide, est un peu difficile pour le commun des runners. Sur Garmin Connect, aucun souci pour imbriquer toute sorte d’intervalles, séries …

    1. Ce n’est plus décevant depuis la dernière mise à jour !
      ça fonctionne très bien et les calculs pour afficher un trace de retour (si tu es perdu) sont beaucoup plus rapide qu’avec un 310.

      Après pour moi il manque par rapport à Garmin
      – le profil du tracé (pour savoir si tu es bientôt en haut de la bosse par exemple..)
      – un niveau de zoom plus précis (80 et 50m sur mon vieux 305)

  3. Comment programmes-tu les 3 séances suivantes :

    1) 15′ d’échauffement puis 3 séries de 7×30/30 avec 1’30 de récup entre les séries puis 10′ de retour au calme. Le b.a. ba de la séance « basique » … (parce que 10′ de 30/30 ce n’est pas une vraie séance LOL)

    2) un peu plus difficile : 45′ à 70% de VMA puis 25′ à 85% de VMA 2′ de récup 20′ à 85% de VMA 2′ de récup 15′ à 85% de VMA 15′ de retour au calme (séance classique d’un plan marathon Heubi.

    3) Et un pyramidal tout bête : 1000/2000/3000/2000/1000 avec des récups égales au tiers du temps d’effort.

    Je ramasse les copies dans 5 minutes (le temps qu’il faut pour programmer ces 3 séances avec une Garmin).

    1. T’es taquin ce matin ;)
      Pour tester une Forerunner 220 en ce moment, je me redécouvre avec plaisir la simplicité des « glisser-déposer » de Garmin Connect pour programmer ses séances. Mais j’ai aussi réussi à m’entraîner sans et le confort d’utilisation (acquisition satellite instantanée, ergonomie des boutons, écran) prend vite le dessus…

      Mais concrètement :
      1/ figer 15 ‘ d’échauffement c’est un coup à se retrouver à 14’59 arrêté à un feu rouge ou dans un endroit ou tu ne peux pas courir vite. Pour faire 2, 3 ou 4 séries, il suffit de relancer le compteur d’intervalle en appuyant longtemps sur « next ». Tu auras surement 1’32 de récup mais ça devrait aller ;)

      2/ On ne peut effectivement pas se mettre en pilote automatique comme chez Garmin.
      Mais tu n’as pas obligatoirement besoin de programmer la montre pour ça (et des plans Heubi, j’en ai usé un ou deux…) il faut connaitre ses allures (genre 85% = 4’10) et passer en lap manuel et appuyer au bout de 45′ à 70%, 25′, etc… l’écran avec « rythme du parcours » te donne ta vitesse moyenne sur la fraction.

      3/ Un point pour toi. ce n’est pas possible sans une application. Tu as pas mal d’explications chez Johan :
      http://terredetrail.fr/accueil-mainmenu-1/actu-running-news/719-programmez-vos-seances-de-fractionnes-sur-la-suunto-ambit.html
      Cela permet de générer le code pour créer ton app de pyramide (en distance ou en temps)
      Je l’ai fait; ça marche, mais ce n’est pas « grand public »…

  4. Ce que j’apprécie chez Garmin, c’est la possibilité de ne pas définir de temps ou distance d’un intervalle mais d’utiliser les LAPS pour passer au suivant (qui lui peut être figé) Idéal pour les échauffements et certaines récup. On peut faire ça chez Suunto ?

    1. non, tu ne peux pas mélanger du manuel et de l’auto.
      genre : 10x (20″ en côte / récup manuelle) il faut que les 2 soient figés. ça t’apprends à gérer ton effort et la récup qui suit ;)

  5. Ça fait quand même beaucoup de choses complexes. Je réfléchis à une Suunto pour le trail mais il est clair que pour l’entrainement route-piste, c’est mieux chez Garmin. La 910XT reste la plus complète pour les deux. Reste l’évaluation de l’allure qui semble faire l’unanimité chez Suunto mais qui n’est surement pas fiable sur toutes les configs de séance.

  6. Julien, bien entendu que les 9/10e des séances peuvent se faire « à la main », même le pyramidal. Il suffit de savoir diviser des minutes et des secondes par 3 (le temps d’effort) et de savoir ajouter des minutes / secondes entre elles. L’avantage en manuel c’est que tu fais travailler ton cerveau :-)
    Par contre, avoue que Garmin a quand même encore une longueur d’avance dans le domaine de la programmation d’entraînement. Je n’arrive pas à comprendre que ni Polar ni Suunto ne sache l’implémenter dans leurs (chers) produits alors qu’un gamin de 12 ans un peu geek sur les bords est capable de créer les 3 ou 4 algorithmes nécessaires …

      1. En fait, la seule séance où vraiment je n’y arrive pas avec l’AMBIT (en fait, si j’y arrive mais j’ai la 405 programmée dans ma poche ou dans mon sac à dos qui bippe quand il faut) c’est les fractionnés courts à la Heubi avec des 250 puis des 200 puis des 150. C’est franchement un peu compliqué avec la Suunto.

    1. Bonjour,

      Je viens d’acheter une Ambit2, et je suis également très surpris par la difficulté pour programmer les séances d’entrainement.
      Avant cette montre j’ai eu des Polar (S710 & RS800CX) où il n’y a aucun problème pour paramétrer les séances d’entrainements

  7. merci pour ce « test », je suis en train de voir pour changer mon duo (garmin 310xt et casio protrek) pour la ambit 2
    meme si la programmation de séance a l’air plus compliqué.
    @+

  8. Ca fait bientôt 2 ans que j’utilise la navigation sur Ambit et franchement, ca va bien, même avant la dernière MAJ. Évidemment il faut le planifier avant et en ce qui me concerne, je mets des POI juste avant les intersections en leur donnant un nom (ex : droite). Ainsi, je sais qu’au prochain croisement, je devrais aller à droite.

  9. J’utilise la montre ambit2 depuis quelques semaines et pour l’instant je suis mitigé. Avant d’acheter cette montre j’ai toujours eu des Polar (S710 & RS800CX), que j’ai toujours. Et pour l’instant en termes de préparation de séances de fractionné Polar a clairement une très grande longueur d’avance. Pour le outdoor, je pense que Suunto sera devant… à tester.
    Par contre est-ce que quelqu’un sait comment faire pour effacer un exercice du logbook de la montre directement à partir de celle-ci?
    Et enfin est-ce qu’il est possible d’afficher le rythme cardiaque en % plutôt qu’en valeur absolue?!

    Merci
    Nicolas

      1. Merci pour ce retour très rapide.
        Est-ce que par hasard tu connaîtrais un forum où je pourrais poser mes diverses questions, et ainsi éviter de les écrire sur ton blog?

    1. Salut,
      pour afficher la FC en % plutôt qu’en valeur, ça se règle directement sur movescount (« Equipements », paramètres des unités »).

  10. Bonjour
    je cherche à remplacer mon F305 et l ambit 2 m intéresse . Est il possible d avoir 4 lignes d affichage sur l écran . Ce que j aime sur le F305 c est que je peux avoir sur le même écran / FC / temps du tour / temps du dernier tour / temps total ou distance parcourue /
    Je ne sais pas si c est possible sur Suunto
    Merci pour votre réponse
    Cdlt

    1. Hello,
      seulement 3 lignes sur les suunto, mais tu peux faire défiler la ligne du bas sur..4 ou 5 info différentes je crois, à l’aide d’un bouton ou en défilement auto.

      1. Merci Pouto, ta réponse m’a bien aidée. L’appli était encore présente sur des écrans dans le mode ski, et effectivement quand aucune référence à cette appli n’est faite dans aucun mode, le bouton supprimer apparait dans app design. Movescounts n’est pas très facile et ergonomique de premier abord. Merci encore pour ta réponse.

        1. C’est un coup de chance, je n’avais pas compris que tu voulais complètement supprimer une App de movescount, je croyais que tu voulais l’enlever du mode sport :D
          C’est un peu couillon de pas pouvoir l’effacer directement (avec à la limite un warning te listant les mode sport qui l’utilisent…).

      1. Bonjour à tous, j’ai un souci avec ma ambit 2, elle est bloqué sur le premier ecran heure et aucun bouton ne fonctionne hormis celuis en bas à gauche qui permet de changer pour le pourcentage de charge de la batterie entre autre.
        Sauriez vous si il y a possibilité de faire une réinitialisation via le movecount
        Cordialement

        1. Salut
          appuye longuement sur le bouton dudu bas à droite. Celui de la lumière. Un curseur parcourt le bord de l’écran pour le déverrouiller.

          1. Merci taton mais elle était bloqué totalement ce n’est pas une erreur de ma part je n’avais pas verrouillé.
            Il a fallu que je passe par le logiciel movescount sur pc et forcer la mise à jour avec un clic droit sur l’icone movescount
            Force firmware update
            Si ca arrive à quelqu’un d’autre

            1. Merci bcp pour le tuyau ça marche bien….je galérais depuis 2 heures avec ce bug.
              Exactement le même seul le bouton view fonctionnait bloqué sur l’heure, dès que j’appuyais ailleurs cela m’allumait l’éclairage et rien ne se passait.

              Pb résolu avec le firmwware update encore merci !

            2. Bonjour,
              Je n’arrive pas à faire cette manip… et ça m’énerve :-)
              J’ai en gros le même problème de blocage et je n’arrive pas à trouver comment on force la mise à jour. Si jamais tu as 5 min à m’expliquer, je suis preneur ! Merci !

              1. Il me semble que j’ai simplement fait un « clic droit » sur l’icone du programme movescount (le M rouge en bas à droite) – ensuite, « Mise à jour du microprogramme » (après avoir bien brancher ma montre…
                Bon courage!

                1. Mille merci car cela a fonctionné. En fait, je ne cliquais pas au bon endroit car il faut aller dans la barre des taches… Parfois, je me trouve stupide alors que non normalement :-)
                  Ciao

  11. Bonjour,

    Depuis quelques jours dès que je veux commencer un exercice « Trail Running » il me demande de choisir une route avant de commencer à chercher les puls & GPS.
    Avant de recréer un nouveau sport, j’aurais aimer savoir si quelqu’un savait pourquoi la montre me fait cela?!
    Merci

    1. Merci beaucoup pour ton retour rapide.
      En fait j’avais activé l’option « Quick navigation » dans les options avancées du sport.

      Merci @+

  12. Salut

    super étude et bons conseils. J’ai acheté la sunnto ambit 2R (sans la ceinture cardio). Par contre elle ne détecte pas la ceinture cardio du Garmin 510 HR (ant+) comme tu indiquait dans ton étude. As tu une idée ou bien il faut racheter une ceinture cardio sunnto? je suis triathlète et je ne me voit pas changer de ceinture cardio pendant la transition vélo/Cap!!!
    merci de ta réponse

    laurent

    1. bonjour

      j’ai aussi une ambit 2 avec une ceinture cardio garmin , et ça fonctionne tres bien! il faut peut etre juste la faire reconnaitre par ta montre.
      J’ai aussi le capteur de cadence garmin qui fonctionne en ant+ et la pas de probleme non plus.
      As tu lu le mode d’emploi en entier (celui qui fait plus de 60 pages)?
      @+ et bon courage

    2. essaye aussi de mettre la ceinture sur toi comme pour une sortie et de bien coller la montre contre au moment où tu fais le liaison.
      Comme pour le capteur de cadence, il faut être très proche pour que la liaison se fasse. Ensuite ça roule ;)

  13. Bonjour, quelqu’un a-t-il utilisé la fonction « Informations de marée  » (décrite dans les spécifications météo de l’Ambit2) et si oui comment ?
    Je ne trouve rien dans la doc ni dans les applications sur movescount, merci.

  14. Bonjour, j’ai acheté une SUUNTO AMBIT2S il y a quelques jours… Mais elle ne me convient pas du tout, je préfère GARMIN. Malheureusement je l’ai branché à mon compte Movescount (donc enregistrer à mon nom).
    Savez-vous, si on peut réinitialiser entièrement la montre, afin de la vendre comme neuve….

  15. bonjour,

    Pourriez vous me dire comment supprimer des exercices dans la ambit 2S
    J’ai supprimé sur Movescount mais ils reste dans la montre.

    Comment faire pour que la montre sonne tout les km

    Merci

    1. Pour la suppression des exercices je crois qu’il faut forcément la synchronisation via l’application moveslink.

      Pour la deuxième question je ne sais pas.
      regarde du côté des applications il doit surement y avoir quelque chose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>