Paris Versailles 2013

C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis aligné pour la 3ième fois consécutive au départ de la course Paris-Versailles. Mais cette année, pas de chasse au chrono malgré une cartouchière bien remplie… Je profite donc de la course pour retrouver les copains de la Runnosphère, au départ, en cours de route et même en spectateur – photographe – supporter !

A 7 jours de mon premier marathon, le but était surtout de me mettre un peu en condition, et de faire tourner les jambes pour garder le corps actif, tout en continuant à digérer les précédentes semaines d’entrainements. C’est donc avec Sylvie (qui avait disséminé un véritable fan club tout au long du parcours) que j’ai partagé le parcours, essayant modestement de lui donner un rythme pour finir la course aux alentours d’une heure et vingt-cinq. C’est bien loin des supersoniques 47″ de l’éthiopien Mule Wasihun Lakewu,  mais l’objectif a été atteint en 1h24 avec beaucoup de plaisir, et m’a partenaire du jour s’est bien accrochée !

paris-versailles-jahom
en haut de la côte des gardes. Photo par Jahom

La course en elle même, encore une fois parfaitement organisée à drainé son flot de 25000 coureurs sans trop d’encombres malgré quelques ralentissement dus à des rétrécissements de la chaussée à cause de travaux.
J’ai quand même aussi vu une personne plonger sur le bitume suite à un croche pattes, et une autre remonter du fossé dans un endroit improbable pour tomber… A priori plus de peur que de mal mais il se passe parfois des trucs bizarres… Et en attendant les résultats officiels, vous pouvez allez le voir avec d’autres photos de Paris Versailles sur le blog de Jahom (clic)

C’était aussi la première fois que je faisais une course « en dedans », frein à main serré, avec l’étrange sensation de voir beaucoup de gens autours de moi très concentrés, éprouvés, le pas lourd ou filant à tout allure. Mais ce n’étais pas désagréable de filer au milieu de ce flux continu sur un rythme un peu au dessus de mon allure de footing mais encore confortable pour apprécier le paysage et surtout la route qui traverse la forêt pour arriver à Versailles.

J’en ai profité pour tester une dernière fois un semblant de protocole… petit déjeuner, tenue. Je changerai de chaussettes (les kalenji invisibles sont jolies, mais serrent un peu le coup de pied) et de chaussures mais tout est prêt. La météo ne devrait pas trop changer.

paris-versailles-munitions

Un petit mot quand même sur la ceinture à gels. Cela fait quelque temps que je me pose la question du transport de mon alimentation pour le marathon. Et oui, je n’ai fait que des courses courtes (un ou deux trucs tiennent dans une petite poche) ou des trail longs (et là, le sac à dos fait le boulot). Mais sur le marathon, je pense emporter 4 ou 5 gels plutôt que de compter sur les ravitaillements (même si j’y prendrai de l’eau). Cette petite ceinture porte dossard, trouvée par terre, sans rien, sur le parcours du Marathon de Paris 2011, elle s’est vraiment faite oublier. Même si j’ai perdu une munition sans m’en rendre compte…

paris-versailles-medaille

Sur la ligne d’arrivée, une grosse averse gâche un peu la fête et on ne trainera pas longtemps à refaire la monde de la course à pied, mais c’était encore une fois très sympa de retrouver la Runnosphère & friends ;)

paris-versailles-groupe-arrivee
la Runnosphère à l’arrivée de Paris Versailles. Photo par Giao.fr

Le move avec le parcours GPS pour les curieux : ici

Les comptes-rendus de la Runnosphère  et leur pseudos rigolos;)

 

17 pensées sur “Paris Versailles 2013

  • 30 septembre 2013 à 7 h 31 min
    Permalink

    Au final, on aurait fait le même temps… Dommage qu’on se soit loupé à l’arrivée et au départ, étant parti avec des collègues que je tanne chaque année pour qu’ils participent au PV.
    Bon courage pour ton marathon la semaine prochaine.

    Répondre
    • 30 septembre 2013 à 11 h 43 min
      Permalink

      Finalement 1h25 c’était bien comme proposition ;)

      Répondre
  • Ping : Paris-Versailles 2013 | Noostromo Running Blog

  • 30 septembre 2013 à 9 h 58 min
    Permalink

    Une bonne répétition générale, avec l’ambiance et tout le tsoin-tsoin ! Sympa, non, de courir sans stress et en confort ? Je suis certaine que tu vas nous faire un marathon d’enfer :) Bonne semaine d’assimilation, et d’ores et déjà bon marathon !

    Répondre
    • 30 septembre 2013 à 11 h 42 min
      Permalink

      Oui, c’était très sympa. J’avais l’impression d’être dans un autre monde, comme dans une bulle avec tous ces coureurs qui s’agitaient autours de moi :)

      Répondre
  • 30 septembre 2013 à 10 h 54 min
    Permalink

    Je te souhaite d’être aussi rapide dimanche prochain que tu as été prompt à mettre cet article en ligne !

    Répondre
    • 30 septembre 2013 à 11 h 41 min
      Permalink

      t’as va ça ?
      j’ai jamais été aussi rapide !

      Répondre
  • 30 septembre 2013 à 21 h 38 min
    Permalink

    C’est vraiment sympa de faire la course en meneur d’allure. Courir avec le frein à main comme tu dis et regarder le « tumulte » autour de soi !

    Répondre
  • 30 septembre 2013 à 22 h 46 min
    Permalink

    J’ai bien du mal a te reconnaitre sur la photo!
    C’est vrai que la derniere image que ‘j’ai de toi c’etait à l’arrivée du TMP.
    Tu es maintenant bien affuté en vu de ce marathon.
    Sympa la photo de groupe à l’arrivée!
    Toujours aussi mythique ce Paris-Versailles.

    Répondre
  • Ping : Runnosphere.org - Course des terrils et Paris-Versailles

  • 1 octobre 2013 à 17 h 48 min
    Permalink

    Merci pour le CR, maintenant place au marathon ! Moi qui n’ai que deux marathons à mon actif, j’opterais plus pour la petite ceinture chargée de gels. Mais pour ce qui est de l’eau ?
    Si ce sont des petites bouteilles d’eau qui sont distribuées (33cl), je te conseille d’en intercepter à chaque ravito et de boire tout au long du parcours des petites gorgées.

    Répondre
    • 1 octobre 2013 à 22 h 10 min
      Permalink

      je mise aussi sur les petites bouteilles d’eau aux ravitos ;)

      Répondre
  • Ping : @Shuseth » Paris-Versailles 2013 [16km - 220D+]

  • 1 octobre 2013 à 23 h 19 min
    Permalink

    Tous les voyants semblent au vert à une semaine de ton marathon, sympa aussi de faire des courses juste pour profiter de l’instant présent sans se focaliser de trop sur les chronos

    Répondre
    • 2 octobre 2013 à 18 h 40 min
      Permalink

      ça détend…
      et ça permet de réviser tranquillement sa routine de course.
      à refaire !

      Répondre
  • 2 octobre 2013 à 14 h 18 min
    Permalink

    Super! Objectif rempli pour ton rôle de lièvre!
    En tout cas, ça ne m’étonne pas que Sylvie ait autant de supporters sur la parcours, vu la supportrice de choc qu’elle est quand elle ne court pas!

    Répondre
  • 4 octobre 2013 à 21 h 38 min
    Permalink

    C’était une bonne sortie, je te souhaite beaucoup de succès pour ton marathon. Go go go :-)

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :