Catégories
Récits et photos de course

Tiger Race : la course la plus hype du confinement ?

Je n’ai pas partagé le sentiment de frustration de beaucoup de sportifs lors des différentes annulations de courses dues au confinement. J’étais bien inscrit à l’ecotrail, mais ce n’était pas « l’objectif de ma carrière de coureur » et surtout, pour faire simple, il y avait quand même plus important dans la vie… Surtout que les organisateurs de course ont subi comme nous ces annulations, et ont fait le maximum pour communiquer, gérer, décaler les épreuves. (l’organisation de l’écotrail est en train de mettre en place un bourse aux dossards pour faciliter les échanges et reventes). Le choix sera difficile en octobre, mais c’est un problème de riche non ?

De mon côté, j’aime beaucoup m’entrainer. Dedans, dehors, en courant ou en roulant… et même si c’est bien d’envoyer des séances de vo2max sur le HT, mais pour savoir à quoi ça sert, il fallait un petit test ! Alors quand j’ai vu passer le second round de la Tiger Race, j’ai d’abord chassé cette idée. Le 5k c’est trop dur…

Le 5k est tellement négligé par rapport aux 10 et semis… Et tellement dur quand on le fait à fond ! Tu lèves le nez au 3ème kilo, 5″ s’envolent et t’obligent à courir 10″/km plus vite dans le 4ème… Mais c’est impossible !

Catégories
Récits et photos de course

Maxicross 2020

Et de trois ! Que trois Maxicross en un peu plus de 10 ans de trail ? ça doit être la peur…
En plus je n’ai jamais fait la grande distance du championnat du monde de trail de début de saison de la région parisienne !
Tracé de main de maitre par le très sympathique Aurélien Collet, le parcours est cassant, souvent usant à cause de la météo hivernale, mais il permet de bien se tester dans le dénivelé !
En complément des courses phares, il y a le 10 du samedi pour s’échauffer et une course de nuit et en autonomie, plus intimiste sur laquelle les concurrents auront l’occasion de croiser des yeux briller dans la noir : le Nightcross. Pour les plus motivés un challenge cumulant les chronos des deux courses du samedi permet de bien remplir sa journée.

Catégories
Récits et photos de course

Semi-marathon de Boulogne Billancourt avec New Balance

C’était mon 3ème « semiBB », une course avec laquelle j’ai une relation assez compliquée, faite de pop-corn, de record perso et de frustration…

J’ai établi ici ma meilleure performance sur cette distance en 2014, en pleine préparation pour la SaintéLyon (qui comportait quand-même beaucoup de séances de seuil, à une allure très proche de la course). Le chrono de Philippe (car j’avais oublié ma montre!) s’était figé à 1h26’15. Record toujours à battre !

J’y suis revenu en 2017, avec une préparation un peu plus spécifique et un objectif de 1h25, et toujours une Sainté dans le viseur (Saintexpress…), mais sans arriver à conclure, la faute à des épisodes de tachycardie.

Pour cette 3ème participation au semi de Boulogne, j’ai répondu à l’invitation de New Balance. Ce chouette événement m’a permis de finaliser le test de la FuelCell Rebel, et de rythmer ma reprise après la CCC.

Racepack pour le semi de Boulogne

Semi BB, semi rapide ?

C’est la caractéristique principale du parcours fait de grandes lignes droites, avec très peu de dénivelé. Si vous souhaitez voir du paysage et apprécier la nature, passez votre chemin (surtout cette année avec les travaux du quai Gorse). Si vous voulez battre votre RP… entrainez-vous. Le parcours ne fait pas tout !

En tout cas, pour présenter rapidement le tracé du semi de Boulogne, il commence par un premier sprint d’échauffement de 8km le long de la Seine, jusqu’à un virage en épingle à négocier au mieux.

Il vous ramènera vers la première « difficulté » le long de l’hippodrome de Longchamp et pour remonter l’avenue de l’hippodrome (qui était plus courte cette année). La mi-course est atteinte par ici. Vous pourrez souffler (ou relancer !) avec environ 4km très roulants, presque descendants, avant de jeter vos dernières forces pour rejoindre l’arrivée avec quelques faux plats pas forcément faciles à avaler. C’est léger, mais quand on est à bloc cela peut être une montagne…

Test des New Balance FuelCell Rebel

Une présentation dans un article dédié arrive prochainement… J’aime beaucoup cette nouvelle mousse d’amorti Fuel Cell, la légèreté, le retour d’énergie. Mais elle restera une chaussure pour les conditions sèches tant sa semelle la transforme en savonnette à la moindre goutte d’eau. Quel dommage ! Vivement que Vibram se penche sur la question et que NB nous sorte une chaussure de trail équipé de cet amorti !

Cette Rebel est lancée avec un autre modèle utilisant le Fuel Cell, moins orientée « performance » : la Fuel Cell Propel.

Pour les plus pressés : le shopping est par ici avec les prix relevés au moment de la publication de l’article :

Catégories
Récits et photos de course

Trail de Senlis 2019

Le premier week-end de décembre n’est pas que celui de la SaintéLyon ou de l’hivernale des Templiers. Pour me motiver et reprendre du rythme sur cette fin d’année, je m’étais concocté une valse à 3 temps :

  • les 5km des foulées de Nanterre
  • le Semi marathon de Boulogne (oups… le CR n’est pas encore publié… mais il viendra avec le test des chaussures utilisées pour l’occasion : les New Balance FuelCell Rebel)
  • le trail de Senlis

Cette course nature de 29 kilomètres devait à l’origine se courir avec quelques copains, mais ce ne sera finalement qu’avec Marc. Les autres se sont blessés ou dégonflés :/

Devant Marc, au moins pour le départ…

C’est donc à moins d’une heure de la maison qu’un joli terrain de jeu nous attends. La course (il y a aussi un 14km) est très bien organisée et balisée. Les bénévoles réchauffent la froide et humide ambiance par leur accueil sourires.

Il fait à peine 3° et de fines averses s’invitent de temps en temps, mais les conditions sont excellentes pour courir. La forêt d’Ermenonville absorbe bien l’humidité et on est loin du bourbier du Maxicross. C’est beaucoup plus roulant, et moins collant !

Catégories
Récits et photos de course

Foulées de Nanterre 2019

Pour une course de reprise, deux mois après la CCC et malgré mon absence totale de souplesse, j’ai tenté le grand-écart.
Que ce soit en terme de distance, d’organisation, de localisation. J’ai participé dimanche dernier à une petite course ultra conviviale, bien organisée en toute simplicité et pour 6€ reversés à une association : les foulées de Nanterre

Plaidoyer pour le 5000 ?

De 100 à 5 kilomètres… C’est donc le grand écart entre 2 dossards consécutifs pour moi. Je ne vais pas vous faire de compte rendu kilomètre pas kilomètre, mais plutôt essayer de vous donner envie d’aller vous frotter aux courtes distances. Je m’y colle quasiment une fois par an depuis peu et ce n’est pas assez !

En ce dimanche matin, le parc du chemin de l’ile, en bord de Seine est bien mouillé. Heureusement le terrain est très sablonneux, mais on est à la limite d’un cross. En plus le parcours n’est pas parfaitement plat, et propose des virages parfois serrés. C’est parfait pour oublier un peu son chrono et régler ses sensations pour courir #aucarton :)