Ecotrail 45km – Entrainement, avis et récit

Ecotrail 45km – Entrainement, avis et récit

26 juillet 2022 7 Par julien

4 ou 5 mois pour sortir un CR, ça commence à être pas mal. Même si je crois que j’ai fait pire.
On passera donc sur les réactions à chaud qui sont déjà sur Strava, mais je voulais quand même revenir un peu sur la prépa, le contexte, la course.

L’écotrail, dont les inscriptions pour 2023 viennent de s’ouvrir existe depuis 2008 (il y a même une page wikipédia !). J’ai couru la version 80km deux fois en 2015 et 2017. Elle a l’immense avantage de proposer une ligne d’arrivée au 1er étage de la tour Eiffel dont l’ascension reste une superbe récompense et un moment très particulier que je ne suis pas prêt d’oublier.

Ecotrail de Paris

C’est une course qu’il faut faire quand on est traileur parisien, en adaptant la distance (de 10 à 80km) en fonction de son entrainement ou de son envie de dépassement. Les versions longues offrant malgré les critiques (pas de cadeau quand on a « éco » – « trail » – « Paris » dans le même nom) de jolies balades en forêt, un beau challenge et à la clé une incroyable récompense avec l’ascension de la tour Eiffel. Pour avoir eu la chance de le réussir 2 fois, je peux vous assurer que je ne regarde pas la Dame de fer avec le même oeil que tous les touristes.

i’ve got a ticket to ride la Dame de fer sans même avoir couru 80km. Merci l’organisation et Salomon !

Pour toutes les distances, le côté éco est soigné notamment pour les ravitaillements avec des produits issus de producteurs locaux, et des zones de collecte de déchets conçues pour éviter la dispersion. C’est pour moi évident, mais malheureusement nécessaire. Les gens ont toujours un peu de mal à faire les 3 pas qui les séparent d’une poubelle…

Et puis l’écotrail de Paris, c’est 13000 participants répartis sur 7 parcours en 3 jours. Salomon a bien compris l’intérêt du grand public et est maintenant partenaire de la course, parce que le trail, ce n’est pas qu’à la montagne ? (il était temps de s’en rendre compte non ? :)

Mon plan d’entrainement

C’était ma première participation à l’écotrail 45, mais je connais assez bien ce format « maratrail » avec notamment 3 SaintExpress au compteur et d’autres courses plus montagneuses. Mais cette année, entre la prospection, les estimations, les visites, la compta, le marketing, la charge mentale de ma nouvelle activité d’agent immobilier à Rueil ne me permettait par d’envisager une préparation similaire. Sans regret.

Il a fallu faire une croix sur les semaines clé à 100km de course et les longues sorties en vélo. Le but était surtout d’arriver à m’entrainer régulièrement pour pouvoir courir sereinement et avec du plaisir de bout en bout, et de pouvoir bosser entre temps !

Pas question non plus d’essayer d’approcher les 4h de course ni même de suivre les compères du jour, Guillaume et Marc : ils sont déjà plus rapides que moi quand je suis affuté (mais parfois moins fiables avec une tendance à la chute, la perte de trace ou même l’indigestion :) )

sur parcours de l’écotrail de Paris, dans le parc de Saint Cloud

Pour ma plus grosse semaine en courant, j’ai parcouru 68km et fait 9h15 de sport (et ce n’était pas la même semaine!)

Je ne coupe quasiment jamais, mais adapte la charge d’entrainement à ma vie quotidienne, mes objectifs sportifs et extra sportifs. Pour me préparer à cet ecotrail, je ne partais donc pas de zéro.

Le plan s’est déroulé sans trop d’accroc entre fin janvier et la course, mi-mars (après un début d’année animé par quelques séances de seuil) avec de la course, du vélo et toujours du renfo (gainage et plus si affinités)

Début février, j’ai travaillé ma VO2max sur le hometrainer, ma vitesse et mes pieds avec des fractionnés courts / moyens adaptés au trail (tout-terrain et récup en faisant des squats)

A l’approche de la course, mes sorties longues (32k en 3h20 pour la plus grande) comprenaient des blocs (de 3×12′ à 3×16′) à une allure que j’ai jugée « cible » sur terrain spécifique, que je savais pertinemment un peu élevée (peut-être 5 bpm de trop) mais qui m’ont procuré du plaisir.

Pour y aller de mes petits conseils afin de préparer cette course et la finir :

  • courez ! il faut avoir les bornes dans les cuisses, les pieds. avec peut-être au moins 40k par semaine et une ou 2 sorties longues de plus 25 à 30 selon votre expérience, votre besoin de vous rassurer
  • allez doucement : l’allure cible est à estimer, à travailler, mais soyez réalistes. C’est long 45Km quand on court non-stop. Je suis 10,6 km/h.
  • Travaillez des allures rapides et spécifiques (pas en même temps 🤪 ) sur un terrain… spécifique. Les sentiers de l’écotrail sont très faciles, mais pas aussi lisses que du bitume.

Ma course

J’ai pas gagné ! Je me suis perdu et ça m’a couté 1′. Je termine en 4h24 à la 152ème place (20ème « master 2 » 45-49 ans) sur 1464 classés.

Médaille de l'ecotrail de Paris
La jolie médaille de l’ecotrail de Paris 80km

Mais surtout j’ai pris beaucoup de plaisir à courir dans mes forêts parisiennes. Parti dans la première vague, j’ai tenté de me freiner (cardio max 155 – 160) pour durer et essayer de discuter avec les copains croisés sur le parcours (salut les 2 Karim !)

Je retiens surtout la satisfaction de boucler une course longue, sans finir en vrac (c’était l’objectif #1. La photo de Philippe sous la ligne d’arrivée parle d’elle même) même si j’ai bien pioché à partir du 34.

l’arrivée victorieuse de l’écotrail de Paris

Musculairement ça manquait de bornes dans les cannes et je craque un peu vers le kilomètre 40 (plus de relance possible sur les quais, l’ile Saint Germain) mais je suis content de passer sous les 4h30 qui était mon objectif #2 :)

Résultats, matériel pour l’ecotrail et chrono

Le sol était sec, la température idéale et les sentiers faciles. J’ai couru en chaussures de route, avec mes fidèles Hoka Clifton (je pense que je les auraient prises même si le temps avait été un peu humide) et c’était parfait. Quelques barres et de la boisson aptonia dans mon sac Camelbak. Il y des ravitaillements, le temps de course est raisonnable. Pas besoin d’emporter sa maison :)

Posez-moi des questions sur le matériel en commentaire. Pour vous aider à choisir, vous pouvez vous aider des tests de l’excellent Journal du trail, le site de trail n°1 après Mangeur de Cailloux.

Matériel pour l'ecotrail de Paris
Matériel pour l’ecotrail de Paris

Les résultats détaillés de l’ecotrail de Paris sont à retrouver sur RunMag. Comme je ne suis pas sur le podium, mon activité Strava est ci-dessous.

Rendez-vous le 18 mars 2023 pour une nouvelle édition. Les inscriptions pour l’écotrail de Paris sont en ligne en suivant ce lien.