[Test running] Mizuno Wave Shadow

Sept ans que je n’avais pas chaussé une running Mizuno ! A l’époque il s’agissait de la Wave Ascend, une chaussure de trail solide et cramponnée qui m’avait fidèlement accompagné lors de la première édition de la SaintExpress….

Mais laissons de côté les chaussures de trail – même si la Saintélyon se court gagne souvent en pompes de route – car après 3 version de Sayonara, le fabricant japonais dit au revoir (oups…) à son modèle typé « performance » et lance la Wave Shadow.

Depuis début aoùt, je n’ai pas fait que manger des glaces ! (ceux qui ont suivi ma story instagram savent…) j’ai couru environ 150km avec, plutôt pour des sorties rythmées (travail de seuil, séances de côtes ou de vitesse sur piste) afin de me faire une idée assez précise de cette chaussure.

Mizuno Wave Shadow
Mizuno Wave Shadow

Mizuno Shadow : caractéristiques

Sur le papier,  et sous vos pieds vous retrouverez les technologies « maison » éprouvées sur d’autres modèles (Rider, Sayonara) ou améliorées au fil de retours d’expérience.

Dans cette liste de caractéristique, j’ai ajouté entre parenthèses mes commentaires pour vous guider ;)

  • Semelle intermédiaire U4ic  pour plus de rebond, plus de durabilité. (On va finir par rebondir sur la lune :)
  • Nouvelle plaque (qui est là pour répartir l’onde de choc) “CloudWave” étendue au médio pied pour un amorti plus souple et une meilleure transition (OK pour la souplesse ; moins pour la transition)
  • Encoche de flexion Zig Zag pour une propulsion efficace (si vous le dites…)
  • AirMesh (j’ai aimé avoir les orteils qui respirent !)
  • Semelle externe en caoutchouc carbone X10 qui augmente la résistance à l’abrasion et la traction au talon (cela me parait pas mal pour la durabilité!)
  • 250g (pas si léger mais classique sur ce segment)
  • Drop 8mm pour “ressentir la route” (Mizuno est très conservateur quand on parle de drop. Alors 8mm c’est bas. Mais révolution, la nouvelle Wave Sonic est à 4mm !)

Au déballage, la couleur safety yellow porte bien son nom. J’ai du mettre mes lunette de soleil pour pouvoir finir d’ouvrir la boite ! Mais je ne crains pas. C’est même agréable toute cette couleur. Je trouve que les filles sont gâtées avec un bien joli « bleu Topaz »

Mizuno Wave Shadow - modèle femme
Mizuno Wave Shadow – modèle femme

 

Sur le bitume :

Je me suis immédiatement bien senti dans ces Mizuno Wave Shadow. La tige en mesh très aéré est vraiment souple et confortable. J’espère que sa légèreté ne pénalisera pas sa durée de vie.

Les lacets tiennent bien, la semelle ne se transforme pas en savonnette à la première goutte de pluie. Elle fait par contre de forts couinements :)

Mizuno nous promet :

« une chaussure légère, dynamique pour les sorties rapides, les séances de fractionné »

Il n’y a pas de distance de compétition recommandée, mais elle conviendront parfaitement pour les 10K et Semi. Au-delà, comme toujours, je suis persuadé que chacun doit se faire sa propre idée. Cet été je préparais un trail et je n’ai pas fait de sortie longue sur le goudron (maxi 18km) mais ce n’est pas la chaussure qui m’aurait empêché d’aller plus loin.

J’ai trouvé le talon plutôt rigide, offrant un bon maintien. Mais la transition avec l’avant pied manque de fluidité. Je ne pense pas que le drop soit en cause mais sur ma pause de pied généralement à plat c’est sensible à mon allure de footing tranquille (environ 11km/h)

Sur les séances de qualité, le poids contenu et le dynamisme sont efficaces. J’ai aimé arpenter le goudron arcachonnais !

L’amorti n’est pas très important. Surtout avec mes « presque »  80kg. Surtout en alternant avec les Hoka Clifton 4 testées quasiment en parallèle.  Mais c’est très cohérent avec le positionnement de cette Shadow.

Vous pouvez acheter la mizuno Wave Shadow chez mes sites partenaires habituels. Le prix conseillé est de 130€. Mais on la trouve déjà un peu moins chère alors n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

(liens affiliés : je toucherai une petite commission si vous acheter en passant par ce blog)

Laisser un commentaire