Altra 2.0 en test : Lone Peak

Altra, la marque au drop nul mais pas minimaliste revient pour une nouvelle saison avec 2 évolutions de ses modèles de trail : la Lone Peak et la Superior.

Depuis le lancement de la marque en France, j’ai pu tester la Lone Peak 1.5 et l’Instinct, toujours attiré par les « fondamentaux » de la marque : le zéro drop et la « foot shaped toe box ».

altra-foot-spaceEn français, cela donne un talon à la même hauteur que l’avant, et une forme de chaussure définie selon les contours du pied : large devant, plus rapproché derrière. Une petite photo (même si l’officielle est peut-être un peu exagérée…) vaut mieux qu’un long discours :

Franchement, il faut vraiment mettre son pied dedans pour ressentir cet espace. Mais aussi le talon bien ajusté, qui permet de garder une bonne précision dans ses placements. C’est surprenant. Et loin d’être désagréable ;)

Mais pour moi les Altra ce n’est pas que ça. C’est aussi une grande flexibilité (qui favorise la proprioception), un amorti réduit (on n’est pas dans le minimalisme mais on profite d’une très bonne remontée d’info du sol), une accroche assez moyenne dans le gras (même si c’est bien connu, la glisse, c’est dans la tête…)

Pour revenir à mes nouveautés, un petit mot sur la numérotation : le changement du 2ème chiffre indique une mise à jour de la « cosmétique » ; le premier de la structure globale. Avec ces versions 2.0 les changements sont donc importants.

Pour faire simple, par rapport à sa prédécesseur, la Lone Peak 2.0 a pris de l’embonpoint : des nouveaux crampons plus agressifs, du poids, et aussi plus d’amorti. Mais elle a perdu en dynamisme ce qu’elle a gagné en confort et protection… (la semelle passe ainsi de 23 à 26mm d’épaisseur)

J’ai couru un peu plus de 200 kilomètres avec. Principalement dans les sentiers forestiers de Saint Cucufa, mais aussi dans les cailloux du sud de la France. Et bientôt 85 de plus autours du lac d’Annecy à l’occasion de la Maxi Race. Des terrains variés donc, pour apprécier toutes les qualités et défauts de cette chaussure de trail.

altra-thomas-lorblachetLa fluidité et la stabilité sont excellentes. La nouvelle semelle bien présentée par Tom Lorblanchet, nouvelle recrue du Team Altra, ne change pas grand chose selon moi. C’est juste joli. Par contre l’augmentation de l’épaisseur et le positionnement des plaques de renfort internes sera rassurante pour beaucoup. Elle permettra aussi surement d’aller plus loin sans avoir mal aux pieds.

Mes sorties dans les sentiers très techniques au dessus de Bandol m’ont fait apprécier de ne pas me faire picoter les plantes par les cailloux pointus, tout en gardant une bonne proprioception. Ne pas avoir de drop, et surtout poser l’avant du pied en premier permet de « verrouiller » les articulations de la cheville et de prévenir les entorses.

Bon par contre, si vous vous tordez la cheville en Altra ce ne sera pas de ma faute ! La chaussure n’est pour moi pas responsable des blessures ni un remède miracle. Il faut trouver son équilibre, s’adapter progressivement, varier les sollicitations !

A part ça, jouer avec le retardateur et prendre sa semelle en photo, c’est bien rigolo. Je me suis prêté à l’exercice (sans photographe bien sur) et il faut un peu de chance, mais le rendu est pas mal :

Altra-LonePeak2-semelle

J’ai couru une SaintéLyon avec les LonePeak 1.5 C’était bien. Mais je ne recommencerai pas. Même avec cette nouvelle édition qui n’aime pas trop le bitume où elle fait payer son poids et sa douceur… J’apprécie d’avoir plus de protection, plus de rebond. Surtout pour une course très roulante comme celle-ci où il faut constamment courir. Pour un « vrai » trail ce serait différent. Et comme cette version 2.0 est plus amortie, ça devrait bien aller pour faire le tour du lac d’Annecy ;)

Alors tant pis pour la mollesse, et vive le confort, l’espace à l’avant pied. Si vous cherchez plus de dynamisme, il faudra attendre mon billet sur la Superior 2.0 ;)

Pour vous faire patienter, voici quelques photos…

Edit du 29/06 : la semelle après 300 bornes, dans leur jus d’Annecy juste après les 85km de la Maxirace;)


La gamme Altra est désormais disponible chez i-run.fr – Comptez 140 € comme tarif de base pour cette Lone Peak.

17 pensées sur “Altra 2.0 en test : Lone Peak

  • Ping : Altra 2.0 en test : Lone Peak Actualités

  • 29 mai 2015 à 9 h 53 min
    Permalink

    wech’ ! et le mesh ça donne quoi ? mieux que Saucony ? tchuss

    Répondre
    • 1 juin 2015 à 23 h 07 min
      Permalink

      Difficile de ne pas faire plus solide ;)
      Elles ont quasiment 300 bornes depuis samedi soir et un coté est un peu entamé.
      Souvenir d’un cailloux croisé d’un peu prêt mais je pense que n’importe qu’elle paire aurait subi le même sort.

      Mais ça devrait tenir encore pas mal de temps.
      Par contre, même si cela fait longtemps que je n’ai plus chaussé une Peregrine, c’est pas vraiment le même type de pompe. Elle n’aime pas trop être brusquée…

      Je ne partais avec un peu d’appréhension avec sur la maxi, mais au final je suis très content de mon choix malgré l’absence d’adhérence sur les roches mouillées…
      L’amorti a bien fonctionné (bon ok – même pas 6km/h de moyenne – j’ai pas beaucoup couru…) et le duo large devant / ajusté derrière à comme prévu été nickel pour les descentes et avoir les orteils à l’aise et je fini sans avoir mal aux pieds.

      Pour ce qui est du drop, encore une fois sur ce parcours, il y a pas mal de marche et les appuis changent tout le temps (et les batons ont du aider aussi) donc les mollets ne râlent pas !

      « ma » bonne chaussure pour ce genre de course ;)

      Répondre
      • 29 juin 2015 à 7 h 11 min
        Permalink

        T’as remarqué une usure assez rapide des crampons ou pas? Voire même des crampons arrachés assez rapidement?

        Répondre
        • 29 juin 2015 à 23 h 52 min
          Permalink

          Peut-être un peu… J’ai ajouté des photos. Difficile à dire après seulement 300 bornes.
          Elles n’en feront surement pas 1000, sauf à rester dans les sentiers faciles d’idf (et encore)

          J’ai l’impression que les quelques sorties dans le sud (où le terrain est très agressif) les ont un peu attaquées. La première rangée de crampons blancs prend les coups. Mais c’est mon principal point d’appui avec l’extérieur arrière que je lime ;)

          Répondre
          • 30 juin 2015 à 9 h 16 min
            Permalink

            Merci pour les photos.
            En 30kms de sentiers franciliens, j’ai 2 ou 3 crampons qui ont déjà sautés (ceux de l’avant, les rouges chez toi)…On verra bien après un passage en « conditions réelles » :)

            Répondre
            • 30 juin 2015 à 11 h 53 min
              Permalink

              je n’use jamais l’avant de mes chaussures. Je vais me mettre au LFR :)

              Répondre
  • Ping : Testée et approuvée : Altra Superior 2

  • Ping : Récit de ma Maxirace 2015 - Mangeur de Cailloux

  • Ping : Récit de course : ut4m 90k 2015 - Mangeur de Cailloux

  • Ping : [en test] Altra Lone Peak NeoShell - Mangeur de Cailloux

  • 31 août 2016 à 16 h 13 min
    Permalink

    J’ai utilisé des Altra Olympus lors de la CCC Utmb.

    Les chaussures sont très agréable à porter. c’est tout !!

    Chaussures avec moins de 200km au compteur et déchirure le jour de la course sur plus de 10cm sans contrainte particulière (descente de la tête de la tronche)
    Je vous laisse imaginer mon désarroi après toutes ces heures d’entraînement pour participer à ce type d’épreuve.

    Des modèles pas du tout éprouvés. A FUIR !!

    De plus, après contact avec Altra Running, il ont gentiment botté en touche ma demande d’une paire de rechange . TRES DEçU

    Répondre
    • 1 septembre 2016 à 17 h 06 min
      Permalink

      Bonjour JC,
      je ne sais pas trop comment répondre. D’un coté il est difficile pour la marque de prendre en garantie un déchirure (plus qu’un décollement ou un couture qui lâche)
      Est-ce que vous avez envoyé des photos au sav pour aider ?

      De l’autre côté je partage votre déception. Comment avez vous fini ?

      Répondre
      • 1 septembre 2016 à 17 h 37 min
        Permalink

        Salut.

        le sav s’en contrefiche. c’est ce que m’énerve particulièrement mais bon je me suis fait ma raison.
        et puis c’est quand même une dechirure sur 10cm. pas un mini defaut de mesh ou encore un mesh degradé avec le temps.
        en tout cas je mets en garde sur ce modèle précis ceux qui tenterait l’aventure ultra.

        sinon j’ai fini en scotchant ma chaussure avec l’elasto du matos obligatoire. la galère mais à la mac gyver ;-)
        Finisher mais oublié les ambitions de chrono..

        ps: merci pour ton blog très intéressant, une de mes sources de lecture running :-)

        Répondre
    • 2 septembre 2016 à 14 h 34 min
      Permalink

      Bonjour,

      Vous avez commandé votre paire de chaussure via le site i-run il me semble. Vous devriez donc voir directement avec le revendeur. Ils est en charge de la commercialisation et du coup du service après vente. Nous sommes désolés mais à partir du moment où vous avez acheté cette paire hors de notre propre circuit nous ne pouvons rien faire.

      Avez vous contacté i-run ?

      Laura Altra team

      Répondre
  • Ping : Altra Lone Peak 2.5 : vous aimez, faites-les tourner ! | RunOnline

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :