J’ai testé: Skechers Go Run 4

J’ai testé: Skechers Go Run 4

23 juin 2015 20 Par julien

Après la GoMeb (v2 – La v3 est maintenant dispo), voici mon test de la Skechers Go Run 4.

C’est la 4ème itération de la running polyvalente de la division Performance du fabricant américain. Si les changements sont a priori significatifs (et bénéfiques… d’après ce que j’ai lu, mais je n’ai pas testé les précédentes versions) cette v4 est globalement bien réussie !

Dans mon placard (où j’ai la chances d’avoir le choix !) je l’emporte finalement très régulièrement dès que je dois faire un peu de route, des séances de ppg, de la vitesse parce que je suis sur de me faire plaisir avec ses 3 principales qualités :

Souplesse, légèreté, fluidité :)

J’ai couru pas mal de kilomètres pour un test finalement assez complet. Dans le lot, il y a des footings, de la vitesse sur piste, des cotes et 2 courses (courues à fond) : le marathon de Paris et le « Go Sport Running Tour du château de Versailles » (15km dans le parc du château sur terrain mixte)

Sur le papier, Skechers annonce :

  • 4 ou 8mm de drop (j’y reviendrai)
  • 230g en 42
  • un mesh léger, respirant, solide, abs, turbo
  • Une semelle avec le concept « M-strike » censé favoriser la foulée médio pied

 

Gorun4 on the beach ! Ça les change du marathon de Paris ;) #gorun #skechers

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

 

J’ai trouvé ce dernier point (très visible sous la semelle avec ses blocs rouges plus denses) assez sensible. Sur les footings à allure tranquille, quand on est « disponible » pour se concentrer un peu sur sa posture, la chaussure pousse de manière significative vers une foulée médio-pied. Et c’est plutôt bien pour travailler sa technique en douceur !

skechers-gorun4-Mstrike

Coté « durée de vie », j’avais un peu peur que la semelle en mousse ne tienne pas le coup, mais tout va bien. Rien à signaler après 175km, et sur la GoMeb tient encore bien le coup avec 500 bornes au compteur. Un dernier bonus, le tarif : moins de 100€. En attendant les soldes ;)

Pour ce prix, vous avez le droit de choisir entre 2 paires de lacets et des couleurs assez sympa en plus du sobre « rouge et noir » présenté ici.

Le drop est ajustable grâce au duo « semelle de propreté amovible / intérieur bien fini sans couture ». On passe de 4 à 8mm en un instant. Si j’ai d’un premier abord commencé par enlever la semelle pour « faire minimaliste », j’en suis revenu et c’est bien mieux ainsi !

Sans elle, le volume généreux est encore accentué. Pour moi c’est trop où il m’aurait fallu une pointure de moins. Et pourtant ce volume intérieur, c’est quelque chose que je recherche (et trouve chez Altra). La chaussure est aussi un peu moins réactive. Ce n’est pas une savate mollassonne, (loin de là !) mais les orteils s’enfoncent plus. Ce sera surement moins sensible pour un coureur léger, mais avec mes presque 80kg j’ai trouvé que cette GoRun4 manquait un peu de fermeté dans le finish du marathon. Conserver la semelle m’aurait surement épargné ce souci !

skechers-gorun4-rouge-ou-noir

Du coup je ne l’ai plus enlevée depuis cette course et c’est bien mieux. Je leur ai bien rentré dedans sur certaines séances ou en course et je trouve le confort et le dynamisme meilleurs. Attention quand même. Ce n’est pas une GoMeb. Si elle est moins dynamique, elle en devient aussi plus tolérante. (Je ne me sentais pas d’emmener mes GoMeb sur marathon)

Bref, il faut les 2… ;)

Les coureurs rapide et légers apprécieront la GoMeb Speed 3 pour chasser le chrono (c’est la chaussure qui a gagné le marathon de Boston en 2014), la piste. Mais si vous cherchez une chaussure polyvalente, mais qui n’oublie pas la vitesse, alors il faudra donner sa chance à cette Go Run.

 

 

S'il fallait un petit bilan, voilà ce que j'ai répondu à RunOnline sur la page Facebook du blog :

Ton retour est assez alléchant faut bien le dire ...
 Aucun défaut à ce stade ?

A partir du moment où on ne la prend pas pour ce qu'elle n'est pas : ni une pantoufle à ultra (genre Saucony Triumph ou Altra Lone Peak dans mon placard) ni une bombe à chrono pour les courtes distances (MR00, GoSpeed)

Je suis convaincu qu'il faut toujours avoir plusieurs types de chaussure : une confortable (récup, footing, long) et une plus dynamique (technique, vitesse, compétition)
A décliner éventuellement pour la route et le trail...

Mais si tu n'en a qu'une pour "tous les jours", ça me semble un assez bon choix...
Du coup je dirais qu'elle a les défauts de ses qualités :
- largeur sur l'avant pied
- légèreté de l'amorti
- rebond de la semelle, bien dosé mais pas trop ferme