Vertrail by night 2015

Samedi dernier, c’était la SaintéLyon
Mais j’avais décidé assez tôt de ne pas la courir cette année, pour essayer de lever un peu le pied après l’ut4m et ne pas oublier un début d’année bien rempli. Bien m’en a pris !

Autant la semaine précédent la course la « pression médiatique » et celle des copains était forte, autant je ne me voyais pas du tout repartir sur des sorties de 2 ou 3 heures en forêt en octobre !

Et dans l’optique de bien préparer le marathon de Paris, ça ne collait pas du tout. J’avais envie de bosser ma vitesse de base, de faire de sorties courtes (le week-end, quand ta sortie longue dure 1h15 c’est bien aussi…) et la sainté m’aurait fait perdre 1 mois de « plan vma » (2 semaines pour alléger, 2 pour récupérer)

Et puis à la même date, en forêt et également de nuit, il y a le Vertrail by night !
17km dans le bois de Porchefontaine à Versailles.
Ce sont les amis Shuseth et Noostromo de la Runnosphère qui m’en avaient parlé, et je n’ai pas été déçu de cette mini saintélyon à la maison ;)

Organisée de main de maître par les élèves du collège du coin, je n’ai pas été déçu du voyage (en vélo!)
J’ai abordé la course sans pression, sans prépa spécifique ni semaine allégée. L’objectif ici était surtout de profiter le l’ambiance, du parcours, tout en continuant à « bosser » avec une bonne séance de seuil…

Et bien comme prévu, ça décrasse le trail court !

Dossard Vertrail by Night 2015
Dossard Vertrail by Night 2015

Il n’y a pas de difficulté particulière (on est en région parisienne….) Mais il fait nuit, ça va vite (tout est relatif mais avec de l’engagement la lucidité peut baisser) et je me suis bien tordu la cheville en début de semaine.

Vertrail_2015_avec_Noostromo
Au départ je retrouve Nico et on se place gentiment dans la foule (environ 400 personnes). On est un peu loin de la ligne, mais tout est fluide après 500m.

En résumé, c’est dur et bien complet avec :
Des descentes courtes et il faut essayer de se relâcher…

Des montées assassines qui te font payer tes kilos en trop…

Des plats où tu essayes de relancer mais qui ne durent pas assez longtemps !

Bref, dur dur. Un effort « court » comme un semi, avec de jolis singles en forêt qui tournicottent, des bons raidars (D+ 470m), une organisation au top simple et efficace, un balisage plus que présent, pleins de signaleurs – supporter.

J’avais pour l’occasion sorti mes nouvelles inov8 TerraClaw 220 (des chaussures de trail minimalistes, très souples, avec peu de drop et une grosse accroche) – un test complet suivra bientôt – mais le terrain était un poil trop dur pour vraiment en profiter à fond.
Au moins j’ai été près du sol pour préserver ma cheville et je n’ai pas glissé quand il fallait du grip !

Matos Vertrail by Night 2015
Matos Vertrail by Night 2015

 

Je boucle l’affaire en 1h22 à la 52ème place. Mon seul regret sera finalement ne pas avoir pu prendre le vin chaud de l’arrivée. Il sentait bon mais j’avais pas encore digéré ma course et le pilotage automatique du vélo n’est pas encore au point…

7 pensées sur “Vertrail by night 2015

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :