Catégories
Chaussures Tests

Hoka OneOne Clifton Edge : le faux test !

Mise à jour : j’ai finalement pu chausser ces Clifton pour un vrai test. Le complément est en fin de page

Et voilà, je fais comme le journal du trail, je vous appâte avec un titre racoleur, alors que je n’ai même pas pu toucher du bout des orteils cette Clifton Edge pour la tester !

Mais ce n’est pas très grave, car cela me permet de partager des liens vers les sites des copains.
Il faudra revenir plus tard pour avoir plus de détails sur cette nouveauté, mais ça s’annonce bien (j’aime beaucoup la Clifton « classique »)

Cette édition spéciale, au-delà de sont appendice au talon, étrenne une nouvelle mousse d’amorti plus légère et plus flexible (ce sera surement bien pour les petits gabarits), mais ça reste une Hoka donc mes 80kg devraient lui aller. Le fabricant annonce une foulée plus fluide. C’est le fameux SMOOTH de la pub !

Le Meta-Rocker cher à Hoka est toujours là, à l’avant du pied permettant dynamisme et réactivité (par un phénomène de bascule).

Catégories
Chaussures sticky Tests

81km en Hoka Challenger ATR 5

Ce test de la dernière version de la Challenger ATR – la 5ème – est un peu particulier dans le sens ou il est très élogieux !

Cette Hoka m’a en effet mené avec plaisir et sans encombre de Saint-Etienne à Lyon dans la nuit du 1er au 2 décembre à l’occasion de la 65ème édition de la Saintélyon. Et comme je n’ai rien à lui reprocher, j’en conclue que c’est une super chaussure de trail !

Test Hoka Challenger

C’était son baptême du feu. Et de la boue. Avant cette nuit, j’avais pu les rôder sur une sortie longue et quelques footings pour totaliser…. 81km avant le jour J :)

Je n’ai pas couru avec les précédentes versions de la Challenger ATR alors je vous donne simplement les infos officielles et un rappel des informations techniques officielles :

Caractéristiques des Challenger ATR 5

  • Nouveau mesh double couche en Cordura (comme ton Eastpack ! C’est solide normalement). il est par ailleurs plein de petits trous pour laisser respirer tes orteil, évacuer l’eau. On est bien protégé grâce à une petit mais efficace pare pierres et la hauteur de la semelle.
  • Nouveaux crampons (4mm de profondeur) plus directionnels : l’idée est de la rendre plus efficace sur route mais aussi sur le sentiers roulants. J’ai constaté cette bonne aptitude à dérouler. Côté grip, il y avait trop de boue pour juger mais sur terrain mouillé elles sont assez sécurisantes. Les inserts Vibram jouent bien leur rôle.
  • Le drop ne change pas et reste bas : 5mm
  • la semelle est épaisse. 24 et 29mm de caoutchouc. C’est un gage de confort pour moi qui est parfois mal sous les pieds avec la distance.
Catégories
Chaussures Tests

Test : Hoka Clifton 4

Chouette un nouvelle Hoka en test ! Après la controversée (enfin pas pour moi – je l’aime bien) SpeedGoat, la (très) légère et rapide Tracer, j’ai eu la chance de faire quelques kilomètres avec une autre routière de la marque : la Clifton

C’est la 4ème version de la chaussure de route « emblématique » de la marque française américaine. J’ai fait un peu plus de 160km avec depuis fin août. Sans avoir connue les précédentes éditions.

Comme toujours sur mes tests, j’essaye de varier les séances, d’emmener les running sur des sorties parfois en dehors de leur registre, afin d’essayer de donner un avis complet, mais comme toujours subjectif…

J’ai porté donc cette Hoka Clifton 4 principalement sur des footings, jusqu’à 20km, mais aussi sur des séances plus rythmées vers mes allures spécifiques marathon, semi et 10km (entre 13,5 et 15km/h donc…)

test-hoka-clifton-4
test hoka clifton 4

Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel, sachez que le bilan est très positif. Je suis juste embêté par un souci de pointure. Bien qu’elle soit dans le même « 12,5 US » que mes autres Hoka, je manque un peu de place au niveau des orteils pour pouvoir l’embarquer sereinement sur une très longue distance… Elle est étroite.

Catégories
Chaussures Tests

TEST Hoka Tracer

Débarquée en grandes pompes (oups…), la Hoka Tracer est la 3ème chaussure de la marque que j’ai la chance de pouvoir tester.

Il y a eu du très bon (j’ai adoré courir la SaintéLyon en Rapa-nui, du moins bon (la trop raide Mafate Speed) et du pas mal du tout avec la Speed Goat. Aujourd’hui c’est une chaussure de route qui passe à la moulinette. (si vous êtes perdu dans la gamme Hoka, allez donc voir cet article chez RunOnline)

Comme très souvent elle m’a été fournie par la marque en « échange » de cet article. Si vous débarquez de la lune, vous découvrez donc peut-être qu’un blog est un équilibre (instable et pas toujours évident à trouver) entre contenus personnels, test produits « sponsorisés ou pas », compte-rendus de course, mais aussi vie pro et perso. Parfois il faut même trainer un peu sur Strava après l’entrainement !

Du coup, pas d’article depuis 2 mois! Mais c’est reparti. J’ai quand même pas mal de brouillons à finir, des chaussures à user et un trail (la Gap’Encimes) à préparer et donc pleins de trucs à vous raconter :)

La Tracer a fait le buzz en compagnie de ses fausses jumelles Clayton et Speed Instinct en début d’année, principalement à cause de leur design « normal » mais beau !

 

 

Alors, oui elle est canon  (même en rose pour le filles) mais surtout, de loin, elle ne semble pas dotée de l’imposante et très amortie semelle oversize qui a fait la réputation de la marque.

Intriguant non ?

Faut-il y voir un lien de cause à effet avec le rachat de Hoka par un groupe plus généraliste ayant des ambitions de faire plus de volume de vente avec des modèle plus consensuels ?

Possible !

Catégories
Chaussures Tests

Test Hoka SpeedGoat

Lorsque Hoka a annoncé la Speed Goat l’été dernier, elle est vite devenue la star des chausures de trail sur les réseaux sociaux du running, avec un teasing bien mené et l’ambitieuse mission de remplacer la chaussure de trail la plus polyvalente (à mon sens) de la gamme Hoka, la RapaNui. Mais pour moi qui sortait tout juste de l’enchaînement ecotrail – maxirace – ut4m j’avais un peu mis les chaussures à crampons de coté quelques temps, avant de retourner dans les sentiers ;)

Hoka SpeedGoat testée

Comme toujours chez Hoka, l’esthétique et les coloris sont soignés (bon j’avoue il faut aimer les platform-shoes !) mais agressifs. J’aime bien. Et c’est aussi la « revanche » de la marque après la Mafate Speed qui ne m’avait pas complètement convenu.

J’ai quand même refait un footing avec mes rapaNui Trail (et avec les mafate pour reprendre des repères). Les changements sont importants : l’amorti est plus souple, l’accroche meilleure, le dynamisme bien présent.

Sans oublier le confort. Avec 33 et 28mm sous les pieds (5mm de drop donc) c’est déjà une bonne base, bien complétée par une empeigne accueillante autours de la cheville et plus (trop?) de largeur à l’avant pied. On prend plaisir à chausser cette Speed Goat…