Le test complet des Hoka Mach 5

Le test complet des Hoka Mach 5

7 novembre 2022 0 Par julien

J’avais déjà entendu beaucoup de bien des précédentes versions de la Hoka Mach, avant de pouvoir tester ce numéro qui sentait bon la vitesse.
Je les imaginais très bien compléter mes fidèles Clifton pour des séances un peu plus rapides et quelques courses. Elles ont aujourd’hui environ 100km dont les 20 kilomètres de Paris dans les semelles et le moment est venu de passer au test des Hoka Mach 5.

Unboxing ASMR Hoka Mach 5

Caractéristiques techniques

Cette Mach 5 est destinée par la marque aux entraînements soutenus (pour la compétition, il y a la Carbon X 3 et la Rocket X) mais elle est autorisée sur les courses officielles :)

Comme d’habitude, voici quelques éléments mis en avant par la marque, et mon décryptage maison.

  • Tige en mesh jacquard : c’est assez léger, confortable, sans donner dans l’effet seconde peau de certains mesh plus près du pied. Mais c’est bien quand même. En tout cas je n’ai eu aucun souci de frottement ni ampoule.
  • Semelle intermédiaire Profly + : léger (encore!) souple et réactif. J’aime bien. Mais pas de carbone ici. Je n’ai pas encore d’avis tranché sur les « supershoes » mais au moins pas de risque de sur sollicitations des pieds et des articulations comme je l’ai souvent lu (et vécu avec mes On CloudBoom Echo)
  • Semele extérieure en EVA caoutchouté : comme sur la Clifton Edge, il est d’aspect fragile, mais finalement résistant (elles sont en fin de vie à 700km, mais sans usure anormale). Des renforts plus denses sont placés à des point stratégiques pour maximiser la durée de vie. Je remarque aussi des encoches qui ne doivent pas être étrangères à la bonne flexibilité.
  • 232g sur la balance Hoka (en 42), 262g pour mon 12,5. C’est léger. Le drop est de 5mm.

Test terrain des Hoka Mach 5

Le jour où je n’aimerais pas courir avec une Hoka n’est pas encore arrivé. Désolé !
Même la grosse Kawana et son « siège baquet » a trouvé sa place dans ma rotation de paires.

A l’enfilage, il y a assez peu d’artifices. La languette est plate. Rien à voir avec l’épaise version de la Challenger par exemple. Il y a juste un petit matelassage au milieu, où se croisent généralement les lacets, pour répartir la pression et apporter du confort.

Le mesh assez fin. Le talon est bien guidé par une coque assez haute. On a affaire à des chaussures courses simples et efficaces, sans renfort proéminent et ça me va très bien.
J’ai trouvé le chaussant assez large (je pense avoir les pieds presque fins)

Hoka Mach 5 dans le dur des 20km de Paris 2022

Les 20km de Paris ont été le « final » de ce test des Hoka Mach 5 et malgré une fin de course un peu en vrac, je n’ai pas senti d’instabilité. Est-ce que cela en fait une chaussure qui pourra vous accompagner jusqu’à un marathon ?
Peut-être. En tout cas la concurrence chez Hoka, et le choix sera difficile :

  • les coureurs en recherche de confort et de sécurité iront surement vers un modèle plus confortable (Hoka Clifton, Bondi)
  • les coureur en quête de performance choisiront la Carbon X 3

Heureusement il reste tous les autres, et bien que l’on court tous les jours, on ne fait pas la course tous les jours. Alors vive la Mach 5 !
Et si je ne connais pas encore leur durabilité, je connais leur prix de vente conseillé : 150€ soit officiellement 50€ de moins qu’une paire de Carbon X 3.
Le jeu des promotions et des codes promos lissera l’écart, mais il reste significatif.

Je les ai portées pour des footings cools, des côtes, de la VMA sur piste et des allure soutenus.
J’ai été assez marqué par la sensation d’un doux mais efficace rebond lors des séances de vitesse. L’amorti me semble très bien dosé, adapté à mon poids (quasi 80kg) et à ma foulée. Il y a bien longtemps que je n’ai pas couru en Saucony, mais elles m’ont rappelé avec plaisir les Kinvara. Avec plus d’amorti « protecteur ».

Hoka Mach 5 test complet
Hoka Mach 5 test complet

Au moment d’écrire le bilan du test de Mach 5, je n’ai finalement pas vraiment de choses à leur reprocher.
C’est une super chaussure, assez polyvalente, surtout quand on veut courir vite.


Attention quand même, courir vite, c’est très relatif ! Je parle ici d’engagement. Avoir une paire légère et réactive me semble important pour travailler des intervalles courts, des côtes où ses allures de course sur 10 ou semi-marathon.
Pour tout ça, les Mach 5 conviendront très bien et m’ont procuré bien du plaisir.

Et de toutes façons, il faut plusieurs types de paires de running dans son placard, alors si vous voulez vous laisser tenter, vous pouvez cliquer sur un des liens affiliés ci-dessous, et surtout venir laisser un petit mot ou votre test en commentaire.
Si vous avez couru avec la version précédente, cela fonctionne aussi !

Acheter une paire de Hoka Mach 5

La marque est très bien distribuée et la Mach 5 est disponible dans de nombreuses couleurs franchement sympathiques. A vous de jouer !

irun.frAlltricksSportShoes.comEkosport.frDirectement chez Hoka