Yéti Race : la course autrement ?

Départ Yéti Race La Plagne 2015

Le week-end dernier, j’ai été invité (lire : tous frais payés, transporté, nourri, logé – vous pouvez être jaloux, voire fermer cette page si vous n’aimez pas la vie sponsorisée) par Espon à faire du ski au Club Med à participer à la Yéti Race ; une course à obstacles façon Mud Day, So-Mad ou Frappadingue qui se déroulait à La Plagne en ouverture de la semaine des Etoiles du sport.

C’est parti pour la #YetiRace en ouverture des @etoilesdusport #EpsonEDS #RunSense #ReleverLeDéfiYéti #100epsonrunners

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

La marque est un partenaire majeur de l’événement, et équipe des sportifs de hauts niveau de tous horizons avec sa montre GPS avec capteur cardio intégré : la RunSense SF-810  C’est un gps de course, mais elle en profite pour recueillir des « infos terrain » sur son produit un peu sorti de son champ d’utilisation principal. Pour la partie running, une centaine de personnes teste par ailleurs la montre et inonde le net de posts et vidéos en tout genre ;)

La particularité de cette RunSense réside dans l’intégration des technos maisons « historiques » du groupe Epson-Seïko. Ainsi, à la différence de Garmin ou TomTom, la marque japonaise produit elle-même son capteur cardio optique (le gps aussi) et espère en profiter pour proposer une montre plus précise, plus compacte et plus autonome. Je n’en parlerai pas vraiment car je ne l’ai pas testée, hormis la matinée de la course. A priori ça fonctionne bien coté GPS, cardio-fréquencemètre. La montre est compacte et légère ; les fonctions de base sont là :  fractionné, lap auto et manuel, zone de fc.

L’absence de ceinture cardio est pour moi vraiment un gros plus pour la gente féminine (et tous ceux qui ne supportent pas les ceinture thoraciques) qui souhaite s’entraîner en utilisant sa fréquence cardiaque comme compte tour :)

Mais je veux surtout profiter de ce billet pour parler de la course, où plutôt de l’événement « Yéti Race » même s’il ne correspond pas à l’idée que je me fais du running, du trail…

Continuer la lecture de « Yéti Race : la course autrement ? »

On a testé avec les filles : The Mud Day kids by Fruit Shoot

Alors je vous arrête tout de suite, je n’ai pas participé au Mud Day. Surtout parce que je n’en n’avais pas du tout envie en fait… Mais je ne lancerai pas de débat sur le fait que cet évènement soit de la course à pied, du sport, ou ce que vous voulez d’autre.

J’ai juste constaté sur place que tous les participants que avaient le sourire (bon ok peut-être pas à la sortie de tous les obstacles…), faisaient un effort physique, et avaient l’air de passer un bon moment ;)

Cette année, c’était la première édition de la version « enfants » du Mud Day : The Mud Day Kids by Fruit Shoot et Lou et Emma étaient invitées par l’organisation.

Le principe reste le même que pour les grands : une course à obstacles à parcourir le plus vite possible, sans classement (au grand désespoir de Lou qui a quand même bien compté les autres enfants pour connaitre sa place…)

Pour leur âge (8 et 10 ans), elles devaient faire 3 fois un tour de 500m environ, comportant 7 obstacles (adaptés aux enfants bien sur) :

muday-parcours

 

Pour faire simple, elles ont adoré. Nous avions prévu de passer un peu de temps sur le village kids, afin de pouvoir pic-niquer au soleil et récupérer tranquillement la paquetage : dossard #1, tee-shirt, bandanna, tatouage et maquillage !

 

The Mud Day Kids !

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le


Continuer la lecture de « On a testé avec les filles : The Mud Day kids by Fruit Shoot »