Catégories
Chaussures Tests

Avis Express : Dynafit Alpine Pro

Je n’irais pas par quatre sentiers, je n’ai pas assez couru avec cette Dynafit Alpine pro pour réaliser un test complet. Elle m’ont été prêtées par la marque spécialiste du ski alpinisme, surtout connue chez les collant-pipettes et les adeptes que sky-running…

L’échappée belle en Alpine pro

Dynafit est en effet partenaire de l’échappée Belle et j’ai couru la reco de la portion de Sept Laux avec une paire fraîchement déballée pour l’occasion.
Si je ne devais d’ailleurs garder qu’une phrase de conclusion à l’issue de cet test, je dirais simplement que pour une chaussure que j’embarque pour 50km en montagne sans rodage, ça s’est plutôt bien passé !

En quelques points, je voilà ce que j’ai retenu. Ils font écho aux caractéristiques, mais aussi au terrain plutôt technique qui a servi de cadre à cette journée de test :

  • Précision (bon du coup le chaussant est très étroit. Je pensais perdre mes ongles, mais non, malgré les 3000m de D+ en 48km)
  • Accroche – merci la semelle vibram Megagrip
  • Protection – malgré l’épaisseur peu importante sous l’avant pied
  • Solidité (apparente) – il y a des renforts en caoutchouc de partout !
Catégories
Chaussures Tests

Skechers GoRun Ride 7 : le test


Tu aimes la Hoka Speedgoat ?
Mais tu ne veux pas user les crampons la semaine pendant ton footing en ville…
Tu trouves la Clifton 4 un poil trop ferme ?
Surtout les jours où tu es fatigué d’avoir trop borné…
Alors cette Skechers GorunRide 7 est faite pour toi !
Fin du test. Merci et à bientôt dans les sentiers :)

En attendant tu peux aller les acheter chez Alltricks, GoSport ou SportsShoes. Mais c’est chez Amazon que tu as le plus de chance de la trouver à bon prix (60€ !)

Test de la Go Run Ride de Skechers Performance
Test de la Go Run Ride de Skechers Performance
Catégories
Chaussures Tests

Avis Express : Nike Pegasus 35

Je crois que cela fait 10 ans que je n’ai pas couru avec une paire de Nike. A l’époque, j’avais usé 2 paires de Vomero consécutivement, avant de succomber aux sirènes du minimalisme… Mais depuis quelques semaines, je cours et teste la dernière version du modèle polyvalent pour l’entrainement (je ne sais pas si j’ai le droit de faire des compétitions avec…) de la Nike Pegasus 35

C’est Alltricks qui m’offre cette opportunité et se fait ainsi mieux (re)connaître comme vendeur de matériel running – trail. Vous pourrez découvrir l’ensemble des Chaussures Running  de mon partenaire directement en ligne. La Pegasus 35 est disponible dans le très chic noir mais aussi avec d’autres couleurs assez jolies mais moins faciles à assortir aux chaussettes :p

nike-pegasus-35
nike pegasus 35 noir

Sur le papier, avec cette Pegasus 35 vous achetez, entre autres choses :

  • La Technologie Dynamic Flywire : c’est le système de câbles largement éprouvé chez Nike, sur lequel tirent les lacets afin d’assurer le maintient
  • Semelle intermédiaire en mousse Cushlon: Amorti souple, dynamique et performant. c’est pas faux !
  • Unité Amorti Zoom Air à l’arrière et à l’avant (j’ai bien aimé le rebond de cette chaussure)
  • Talon biseauté : garantit de bonnes conditions de réception et une transition fluide (mouais… c’est surtout pour faire comme la Vapor Fly)
  • Rails latéraux de transition: Meilleure accroche au sol et meilleure flexibilité et transition arrière / avant
  • Encoche de flexion en fonction de la carte de pression du pied: Très bonne flexibilité et sensation de fluidité lors de la propulsion. Je trouve que ça donne une chaussure assez homogène sous le pied
  • 10mm de drop. à 8 ou même 6 elle était parfaite
  • 274g (Homme en 44) et 233g (Femme en 39) On ne fait pas dans le light, mais la semelle semble durable et pour l’entrainement c’est bien.
nike-pegasus-35-black
Nike Pegasus black

Sur le bitume et le tartan, à part cette immense languette façon protège tibia, c’est plutôt pas mal !

Catégories
Chaussures Tests

J’ai testé : New Balance Zante v4

Après de très bonnes sensations avec la Hierro (v2… la v3 vient de sortir et semble être la même en mieux), je repars en ce début d’année avec 2 paires de running New Balance en test.

Cette fois, la marque m’a fourni 2 modèles « routiers », avec 2 technos d’amorti différentes : la New Balance Zante v4 est en Fresh Foam (comme la Hierro) et la 890 v6 en RevLite (qui a été ma chaussure pour le marathon de Paris)

New Balance Zante

New Balance Zante V4 : les caractéristiques

Elle est rangée dans la catégorie « performance », pour les entraînements rapides et la compétition.

pub

La nouveauté de cette saison (je n’ai pas couru avec les versions précédentes) réside au niveau de la tige en Hyposkin, façon seconde eau, pour une chaussure toujours plus proche du pied pour des performances accrues (puisqu’on vous le dit !)

Test New Balance Zante v4
Test New Balance Zante v4
Test New Balance Zante v4
Avis New Balance Zante v4

C’est donc léger (230g en 42), très souple. La Zante est assez proche du pied, mais sans le serrer. Au niveau du coup de pied, la tige est un peu plus rigide et rend le laçage simple et efficace.

En dessous, l’amorti est assuré par la mousse « Fresh Foam » protégée par une semelle semi-slick qui n’autorisera pas vraiment les escapades dans les sentiers humides (surtout que le mesh est assez exposé et pas prévu pour manger des cailloux. Mais c’est une pure routière. Chacun son boulot !)

New Balance Zante v4
New Balance Zante v4

La semelle est assez fine. Cette Zante est une chaussure qui se veut légère et dynamique. Comme beaucoup de New Balance, le drop est assez bas : 6mm avec comme hauteur de la semelle : 23 mm (talon) et 17 mm (avant-pied).

J’aime assez ce genre de caractéristique qui va bien avec ma foulée assez rasante. Le faible drop ne me gène pas. J’ai pris l’habitude et c’est aussi un bon moyen de travailler un peu sa pose de pied.

Catégories
Chaussures Tests

Test : Hoka Clifton 4

Chouette un nouvelle Hoka en test ! Après la controversée (enfin pas pour moi – je l’aime bien) SpeedGoat, la (très) légère et rapide Tracer, j’ai eu la chance de faire quelques kilomètres avec une autre routière de la marque : la Clifton

C’est la 4ème version de la chaussure de route « emblématique » de la marque française américaine. J’ai fait un peu plus de 160km avec depuis fin août. Sans avoir connue les précédentes éditions.

Comme toujours sur mes tests, j’essaye de varier les séances, d’emmener les running sur des sorties parfois en dehors de leur registre, afin d’essayer de donner un avis complet, mais comme toujours subjectif…

J’ai porté donc cette Hoka Clifton 4 principalement sur des footings, jusqu’à 20km, mais aussi sur des séances plus rythmées vers mes allures spécifiques marathon, semi et 10km (entre 13,5 et 15km/h donc…)

test-hoka-clifton-4
test hoka clifton 4

Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel, sachez que le bilan est très positif. Je suis juste embêté par un souci de pointure. Bien qu’elle soit dans le même « 12,5 US » que mes autres Hoka, je manque un peu de place au niveau des orteils pour pouvoir l’embarquer sereinement sur une très longue distance… Elle est étroite.