Cross du Figaro 2016 : le téléthon est lancé

Le week-end prochain sera celui de mon « retour » en région lyonnaise. Après un an d’abstinence, je prendrai le départ de la SaintExpress – version courte de la SaintéLyon – avec laquelle j’ai vraiment commencé la course à pied en 2010. Six ans. Cela me semble finalement très peu ! Mais revenons à cette matinée… Le Cross du Figaro (enfin le Nouveau cross du Figaro) m’a donné une bonne excuse pour mettre un peu de rythme avant la dernière semaine de préparation. C’était aussi – et surtout – l’occasion de faire une bonne action pour le lancement du Téléthon, de retrouver des amis et de faire un peu de promo pour cette cause :)

 

Cette page vous donnera toutes les informations pour participer vous aussi au challenge connecté #JeCoursPourLeTelethon mis en place avec Running Heroes pour l’occasion, et pourquoi pas rejoindre la #générationtéléthon

Pour les sportifs qui ont lu jusque là, le cross du Figaro n’a bien sûr de cross que le nom. Il s’agit d’une boucle très accessible dans les allées du parc de Saint Cloud : du bitume recouvert de feuilles, quelques trous, des faux plats. C’est un moment festif et sympathique autours de la course à pied et du téléthon. Ce n’est pas le parcours qu’il faudra choisir pour aller son RP sur 10 bornes.

Cinq kilomètres sont à parcourir de 1 à 4 fois, le samedi ou le dimanche. C’est un peu étrange et dilue pas mal l’évènement, mais il y a quand même tout ce qu’il faut pour prendre du plaisir, réaliser un bel effort et même jouer avec le chrono sur un parcours très roulant. De mon côté, je pense même avoir fini premier de ma vague. Et j’ai même ramené une médaille ;)

Ce deuxième « 5 bornes » de l’année m’aura pris 22′. Bien plus que les inatteignables 17’22 » du gamin de 17 ans annoncé vainqueur sur les résultats officiels :)

 

Jean-Pierre était aussi présent et nous livre ses impressions dans cet article.

Ekiden de Paris 2016

Retour sur mon deuxième « 5 bornes », couru dans le cadre de l’Ekiden de Paris, déplacé de la place de l’hôtel de ville vers le champ de Mars, non sans effets de bords…

 

La Course

Cette 4ième édition de l’Ekiden de Paris ne restera pas dans les mémoires. Enfin c’est surement ce qu’espère la FFA, organisatrice de l’événement, tant les critiques ont été vives sur les réseaux sociaux

Pour ma part j’ai été privilégié – car invité par l’organisation – avec en plus du dossard offert, un accès aux prestations normalement vendues aux entreprises (vestiaire, café d’accueil, ravitaillement de fin de course et surtout la fameuse médaille…). Cela ne m’a pas empêché pas de constater le faible ridicule nombre de toilettes disponibles, la « box finisher » (avec pour 6 équipiers, 2 buffs, 2 paires de lacets et 2 gourdes) et le ravitaillement de fin de course plus que sommaire où l’absence de service d’urgence sur la ligne d’arrivée…

Et même si comme le dit Lionel chez Jolie Foulée « Courez pour le plaisir ou pour vous faire mal mais pas pour une médaille, un tee-shirt technique rose fluo dégueulasse… » le package offert était assez sommaire. A la limite ne rien donner n’aurait-il pas été pire ?

ekiden-2016-bastien

J’ai été et resterai un partisan de l’Ekiden de Paris – je n’en connais pas d’autre – car il fait bien sûr de la course à pied un sport collectif, mais surtout parce qu’il offre un bien joli spectacle à vivre de l’intérieur, une saine émulation entre équipiers, quel que soit le niveau de performance attendu et un beau moment de course à pied à partager !

Mais cette année les mesures de sécurités imposées pour le bien de tous ont bien perturbé cette fête, en imposant un parcours bien moins sexy et un cloisonnement peu propice aux supporters, qu’ils fassent partie d’équipes engagées sur la course ou non.

Continuer la lecture de « Ekiden de Paris 2016 »

Galerie photos Gapencimes 2016

Difficile de faire du tri dans les photos prises lors du trail Gapencimes lors de la rédaction du récit de course. Du coup, comme j’ai envie de toutes vous les montrer, je refais le même coup de la Maxirace du lac d’Annecy l’année dernière avec une galerie bonus. En plus j’ai sorti la CB pour pourvoir récupérer des photos officielles de la course sans filigrane ni pixellisation, alors il faut bien amortir mon achat.

Vous avez donc vu une première sélection qui illustre l’article de compte-rendu. Le reste est ici :)