Ekiden de Paris 2014, la Runnosphère prends le relais !

Vite fait, avant le semi de ce week-end, mon retour sur ma dernière course : L’Ekiden de Paris. Une course bien singulière puisqu’il s’agissant de courir un marathon, mais en relais. Pour cette première, j’ai rejoint l’équipe de relais à 6 que Philippe avait constituée pour la Runnosphère, en compagnie de Salvio, Guillaume, Florent et Greg.

Si vous ne deviez retenir que une, deux non, trois choses :

  • Le chrono de l’équipe : 2h36’16 pour la victoire au challenge média (faute de participants…) mais quand même 35ème au scratch.
  • La date de l’année prochaine, pour venir faire cette course avec vos copains qui courent !
  • Moi aussi je sais voler !ekiden-2014-photorunning

 

C’est donc par un beau 2 novembre d’été 2014, que la FFA a mis en place la deuxième édition de cette jolie course, bien organisée, avec un parcours idéal pour ce type d’épreuve grâce à une boucle de 5km qui permet de voir tous les athlètes, encourager les amis sans aucun temps mort !

Cela m’a permis de profiter du spectacle du mano à mano des élites, lancées à 20km/h avec pas mal de coureurs en 30 – 31 minutes pour les boucles de 10km…

 

Grosse bagarre pour la victoire sur l’ekiden de Paris ! #ekiden #runnosphere #ffa

Une vidéo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) on

 

Sur la ligne, ce sont seulement 4″ qui séparent l’Equipe de France de celle de la Légion Etrangère. Cette dernière l’emporte en 2h07’37 »

L’ambiance n’a rien à voir avec d’autres courses en relais (marathon, saintélyon) où on ne fait qu’apercevoir ses coéquipiers le temps du passage de relais…

ekiden-2014-collage

De mon coté, je m’en sors avec un chrono de 40’01 un peu décevant pour moi (je voulais passer sous les 39′). Je me suis peut-être un peu endormi sur un faux rythme autours de 4′ au kilo malgré les encouragements de Jean-Christophe, avant d’essayer de finir plus fort.

En gros je pars bien, à 3’50 sur 2k, m’économise jusqu’à 6 ou 7, par peur d’exploser en cours de route et de faire perdre encore plus de temps à l’équipe, avant de tenter une relance, un peu coupée par le dernier demi-tour. Il n’y a pas vraiment d’excuse à chercher. Je manque de vitesse de pointe et d’expérience pour gérer ces courses « courtes ».

Même si ma course s’est bien déroulée ; j’ai de bonnes sensations, mais il y a au moins 1′ de trop !

Les geek pourront vérifier le bon fonctionnement de l’accéléromètre de l’Ambit 2 avec pile-poil 10km enregistré malgré les tunnels. (Strava ne se base que sur le gps et perd du coup quelques hectomètres)

Sur le podium avec Athlix,  la banane est de sortie ! Un marathon n’est jamais passé aussi vite et je serais avec plaisir sur la ligne de départ de la prochaine édition !

ekiden-2014-podium

D’ici là, n’hésitez pas à lire les récits de mes camarades de course pour connaitre leur version de cette belle histoire collective, ainsi que le compte rendu du capitaine chez Globe-runners.fr ;)

Je vous laisse avec l’arrivée de Greg, pas si lent qu’il en a l’air !

 

5 pensées sur “Ekiden de Paris 2014, la Runnosphère prends le relais !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :