la course de nuit ?

ça commencé doucement l’hiver dernier pendant les vacances de Noël; Du temps en plus, des chocolats à éliminer et un temps froid et sec idéal pour courir ! Mais en hiver les journées sont très courtes et la pleine lune est là.

J’ai découvert la course de nuit comme ça, en forêt, même si le besoin de lumière s’est rapidement fait sentir, au moins pour ne pas se prendre les pieds dans la première racine venue…

La nuit tout change. les chemins rétrécissent, le moindre bruit devient suspect et je fais un bond au moindre oiseau qui s’envole. Même les petits chats deviennent effrayant avec leur yeux qui brillent à 100m en face de la frontale…

La nuit il y a aussi plusieurs genre de course. Celle qui se passe en ville ; avec l’éclairage public on y voit comme en plein jour ! et celle dans les bois ; En rentrant à l’abri des arbres je ralentis toujours naturellement, malgré moi, le temps que mes yeux s’habituent, avant de reprendre mon rythme. A la sortie du bois aussi, ralentissement obligatoire car l’éclairage public éblouit !

Mais tout est naturel. Je profite du calme, il n’y a que très peu de circulation en ville. La nuit a un coté reposant, même quand on ne dort pas.

 

Aujourd’hui je prépare la SaintExpress. Ce sera ma deuxième « vraie » course après Marseille-Cassis le week-end prochain. Je m’entraîne sur la base d’un plan marathon (de Bruno Heubi), un peu adapté avec du dénivelé.

Trois sorties le matin avant de partir bosser et une quatrième le dimanche, plus longue mais aussi plus tard pour voir un peu le soleil !

Le 5 décembre, le départ sera donné à minuit, et je m’entraîne souvent le matin tôt (6h)

Et comme le soleil se lève qu’à 8, ça me laisse le temps de profiter de la lune… Mine de rien cela fait aussi partie de l’entrainement pour la course ; trouver de nouveaux repères visuels, « écouter » ses pieds pour savoir sur quoi on les pose, ne plus avoir peur du noir ;)Je m’habitue aussi a mon matériel. Frontale bien sur, mais aussi clignotant rouge signal pour être vu par les voitures, et sac à dos avec le mobile, les clefs et le plus important : de quoi rapporter des chocolatines..

 

Car le plus important dans les sorties matinales, c’est le retour, voir le soleil se lever, s’étirer un peu et attaquer un bon petit déj avec la famille qui se réveille !

La chute

ça devait arriver… %%% Ce matin au moment de prendre mes affaires avant de partir courir, je zappe la frontale. C’est une vielle Frendo, parfaite pour le bricolage, mais pas top pour la course ; elle est un peu lourde, n’éclaire pas énormément (3 led basiques et une ampoule simple) et surtout mal équilibrée. Du coup elle « ballote » pas mal à chaque pas. %%% Je décide donc de m’en passer. Après tout, j’ai déjà fait « Saint Cucufa by night » sans lampe, et ça c’est toujours bien passé. Sauf que cette fois, il y a pas mal de nuages qui atténuent fortement le peu de lumière de la demi lune. Vivement la plein lune ! %%% Me voilà parti pour un petit tour d’une heure.%%% Pas de souci à la montée (c’est fou comme c’est bien éclairé une ville…)%%% Dans le bois, ça s’assombrie ; je marche un peu le temps que mes yeux s’habituent à l’obscurité. Malgré les nuages, la lune perce un peu et éclaire le chemin, où il n’y a pas d’arbre. Mais dans une forêt… Heureusement, le début du chemin est assez clair et se « voit » bien. La montée au lac puis au somment de St Cucufa (140 mètres de dénivelé !) se passe bien et me voilà paré à attaquer la descente… %%% Rapidement, je me fais avoir par des traverses de bois (en travers des chemins pour éviter l’érosion par ravinement) et manque une première fois de ma casser la g… %%% Il faut dire qu’en descente je vais un peu plus vite qu’en montée. Je tape une deuxième fois le sol, sans conséquence, mais ralenti un peu, au cas où.%%% Finalement la sortie du bois arrive. Avec le retour des lampadaires je suis ébloui par le changement de luminosité ! Mais la descente se poursuit tranquillement sur un trottoir… et paf ! Sur une bosse surement créée par une racine d’arbre sous le goudron mon pied droit se bloque, je pars en avant directement sur l’autre pied avec la jambe déjà tendue. Du coup c’est le genou qui bloque et moi qui roule… %%% Bilan : me voilà assis par terre, avec l’intérieur du genou qui tire, les mains bien râpées, et une nouvelle [frontale|http://www.petzl.com/fr/outdoor/lampes-frontales/compactes-tikka2/tikka-xp] achetée ce midi :)

Course à pied

il ne se passe plus grand chose sur ce blog…

La faute en grande partie à Facebook, surtout parce que c’est beaucoup plus facile pour nous d’y mettre en ligne des photos prises « sur le vif » de la vie de tous les jours, des filles, etc..

Du coup je vais en profiter pour essayer de parler un peu de course à pied, running, jogging, et de vtt bien sur, même si l’activité « 2 roues » va rapidement entrer dans sa période veille pour cause de préparation de 2 objectifs : Marseille – Cassis le 31 octobre, et la SaintExpress le 5 décembre. Au menu de ces prochaines semaines vous aurez donc :

* du plan d’entrainement

* du bilan à base de gps

* du matos

à suivre…

Bilan de février

Pas beaucoup de vélo ce mois-ci…

La météo ne m’a pas a un peu eu raison de ma motivation à vélotaffer, et le vtt n’est pas beaucoup sorti non plus.

Il faut dire que j’ai crevé (belle excuse non ?) et qu’il y a eu un week-end à Lyon et un de tempête. Mais j’ai quand même pas mal couru avec ma plus longue sortie de tout les temps (23km) et toujours la poursuite de mon petit plan d’entrainement pour essayer de gagner quelques km/h…

Résultat : 187 km toutes activités confondues (10 de moins que janvier) mais avec des plus de running, un peu moins de vélotaf et beaucoup moins de vtt.

  • Course à pieds : 9 sorties – 98 km – 9,5 km/h de moyenne
  • vélotaf : 10 sorties – 63 km – 15.6 km/h de moyenne (merci la neige)
  • vtt : 1 sortie :( – 25 km – 12.8 km/h de moyenne

Mars ne devrait pas être terrible non plus : j’arrive à la fin de mon plan d’entrainement ; je vais essayer de remplacer une de mes deux sortie de course par de la piscine, et en plus on part au ski… :)

Mais c’est presque le printemps, les jours s’allongent et en théorie je vais pouvoir sortir un peu plus le vélo que la moto…

Petit bilan de janvier

Un mois après la « non prise » de bonnes résolutions il est temps de faire le bilan sportif de ce mois de janvier…

Le but serait de :

  1. Prendre un peu plus souvent le vélo à la place de la moto (une moyenne de 2 jours par semaine serait bien)
  2. Courir mieux : pour ça j’ai attaqué un « plan » 2 fois par semaine sur 8 semaines. Déjà pour voir si j’arrive à le tenir, et puis si en plus je progresse, ça sera toujours ça de prix pour marseille cassis !
  3. Ne pas oublier le vtt le dimanche matin !

D’un point de vue « chiffres », voilà ce qui ça donne :

  • Course à pieds : 9 sorties – 70 km – 9,3 km/h de moyenne
  • vélotaf : 14 sorties (donc 7 aller-retours…) – 84 km – 17.8 km/h de moyenne
  • vtt : 2 sorties – 43 km – 12.8 km/h de moyenne

C’est donc pas mal pour le vélotaf et la course ; moins bien pour le vtt. Mail il y a eu un week end de perdu à cause d’une sortie au ski…

Et vous, vous en êtes où de vos résolutions (bonnes ou pas ;) ) ?