Ekiden de Paris 2016

Retour sur mon deuxième « 5 bornes », couru dans le cadre de l’Ekiden de Paris, déplacé de la place de l’hôtel de ville vers le champ de Mars, non sans effets de bords…

 

La Course

Cette 4ième édition de l’Ekiden de Paris ne restera pas dans les mémoires. Enfin c’est surement ce qu’espère la FFA, organisatrice de l’événement, tant les critiques ont été vives sur les réseaux sociaux

Pour ma part j’ai été privilégié – car invité par l’organisation – avec en plus du dossard offert, un accès aux prestations normalement vendues aux entreprises (vestiaire, café d’accueil, ravitaillement de fin de course et surtout la fameuse médaille…). Cela ne m’a pas empêché pas de constater le faible ridicule nombre de toilettes disponibles, la « box finisher » (avec pour 6 équipiers, 2 buffs, 2 paires de lacets et 2 gourdes) et le ravitaillement de fin de course plus que sommaire où l’absence de service d’urgence sur la ligne d’arrivée…

Et même si comme le dit Lionel chez Jolie Foulée « Courez pour le plaisir ou pour vous faire mal mais pas pour une médaille, un tee-shirt technique rose fluo dégueulasse… » le package offert était assez sommaire. A la limite ne rien donner n’aurait-il pas été pire ?

ekiden-2016-bastien

J’ai été et resterai un partisan de l’Ekiden de Paris – je n’en connais pas d’autre – car il fait bien sûr de la course à pied un sport collectif, mais surtout parce qu’il offre un bien joli spectacle à vivre de l’intérieur, une saine émulation entre équipiers, quel que soit le niveau de performance attendu et un beau moment de course à pied à partager !

Mais cette année les mesures de sécurités imposées pour le bien de tous ont bien perturbé cette fête, en imposant un parcours bien moins sexy et un cloisonnement peu propice aux supporters, qu’ils fassent partie d’équipes engagées sur la course ou non.

Continuer la lecture de « Ekiden de Paris 2016 »

Ekiden de Paris 2015 : récit d’un premier 5000

Vitesse sans précipitation, suite…

Dimanche dernier avait lieu la 3ème édition de l’ékiden de Paris : un marathon en relais (par équipe de 6) que la Runnosphère avait remporté (bon ok ce n’était que le challenge « média », mais les absents ont toujours tord!) en 2h36’16 » (et ça c’est vraiment pas mal!)

Cette année, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai pu revenir dans l’équipe avec mes camarades. La performance pure a été mise de côté pour que chacun puisse faire sa distance préférée:

  • Salvio voulait son 5000 pour lancer sa saison
  • Bastien voulait confirmer sa reprise de vitesse avec un « sub 20′
  • Fred tentait de confirmer à 37′
  • Mr Pink voulait participer à la fête et faire une bonne séance de vitesse avant son marathon
  • Philippe voilait conclure et tester sa cheville…

Mais l’essentiel était donc surtout de partager ce moment, et de donner le meilleur du moment pour la team. Et la mission a été remplie avec beaucoup de succès !

Dans l’ordre, Salvio ouvre le bal (5km), suivi de Fred (10km), moi même (5km), The Pink Runner (10km), puis Bastien (5km) qui transmet le relais à Philippe pour les 7,2 derniers kilomètres et franchir la ligne d’arrivée place de l’hôtel de ville en 2h45′.

Les Globe-Runners de la Team UR nous ont mis minable mais on s’est bien marré ! Les blogues, ce sont aussi des vraies rencontres avec des gens vraiment sympa ! (Mais on se vengera :)

Dernier passage de relais pour la @runnosphere sur le marathon en relais. En route pour 2h45 ! #ekidenparis #jaimecourir

A post shared by Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) on

 

Continuer la lecture de « Ekiden de Paris 2015 : récit d’un premier 5000 »

Ekiden de Paris 2014, la Runnosphère prends le relais !

Vite fait, avant le semi de ce week-end, mon retour sur ma dernière course : L’Ekiden de Paris. Une course bien singulière puisqu’il s’agissant de courir un marathon, mais en relais. Pour cette première, j’ai rejoint l’équipe de relais à 6 que Philippe avait constituée pour la Runnosphère, en compagnie de Salvio, Guillaume, Florent et Greg.

Si vous ne deviez retenir que une, deux non, trois choses :

  • Le chrono de l’équipe : 2h36’16 pour la victoire au challenge média (faute de participants…) mais quand même 35ème au scratch.
  • La date de l’année prochaine, pour venir faire cette course avec vos copains qui courent !
  • Moi aussi je sais voler !ekiden-2014-photorunning

 

Continuer la lecture de « Ekiden de Paris 2014, la Runnosphère prends le relais ! »