De Gap à Sainte Catherine, en passant par Boulogne…

Le semi de Boulogne-Billancourt date maintenant de 3 semaines ; le résultat de ma Saintexpress est déjà sur Strava et Philippe rédige aussi vite qu’il court ! Mais je prends quand même quelques minutes pour revenir sur ces 7 semaines qui ont séparé un (très) beau trail de montagne d’une tentative ratée de RP et de la presque traditionnelle balade nocturne Rhône-alpine…

La Gapencime s’est franchement très bien passée ; la récup a été bonne. Et comme j’ai toujours conservé du travail de seuil (et un peu de vitesse) dans ma prépa trail, je me suis laissé tenté par une chasse au chrono… A force d’enchainer les séances à 4′ au kilo, forcément, ça donne des idées !

Une fois les courbatures hautes-alpines passées, j’ai choisi de « capitaliser » sur l’allure semi, tout en incluant des séances autours de mon allure 10 (3’50/km). J’avais dans l’idée de courir la Santexpress sur cette lancée… Le plan était simple, un peu joueur mais peut-être utile si quelqu’un s’intéresse à mes préparations maison. Vous pouvez retrouver mes séances sur strava où je donnes presque tous les détails.

Continuer la lecture de « De Gap à Sainte Catherine, en passant par Boulogne… »

Trail du tour des Fiz 2017

Les réseaux sociaux « historiques » sont en perte de vitesse… Les blogs sont sont morts depuis longtemps (mais ce ne sont pas de réseaux sociaux). Quoi qu’il en soit, deux mois après la course, je pense avoir pris autant de plaisir à la courir qu’à rédiger ce compte-rendu afin de partager mon expérience, des images du parcours. Comme un journal de bord public, qui ne se perdrait pas dans un post d’une page Facebook ou un retweet…

Récit de course

Retour sur la balade montagnarde de l’été 2016 : le trail du tour des Fiz, dans sa version « 5 refuges » de 30km et 2300m de dénivelé positif.

Je ne sais plus trop pourquoi j’avais coché cette course dans l’agenda. Entre les discussion avec les copains, les disponibilités de chacun et les problématiques « logistiques » pour venir de Paris… Même s’il a (au moins!) un beau trail à faire chaque week-end, le plus dur reste surement de trouver la date !

Une idée reste quand-même, celle de faire un dans une ambiance montagne avec un bon ration distance / dénivelé. Et de ce côte-là le contrat est rempli par le trail du tour des Fiz (avec un seul z les alcoolos !)

L’avant-course

J’ai embarqué dans l’aventure Cyril. Le trajet entre Paris et Passy est presque rapide. Mais il est vraiment dommage que les navettes mises en places par l’organisation ne desservent pas la gare sncf pour rejoindre le retrait des dossards (au magasin Décathlon « Passy Mountain Store ») ni pour rentrer le soir après la course !

On a donc fait le trajet à pied en guise d’échauffement, tout en profitant d’une mise en bouche niveau panorama.

Trail du tour des Fiz – panorama depuis le mountain store

Un bus nous amène ensuite vers notre hébergement. La résidence Le Fontenay était proposée par le site de la course. Mais la responsable ne semblait pas vraiment au courant, ni un minimum intéressée par la course…

Vous prendrez le petit déjeuner ?
avec plaisir, A quelle heure est-il servi ?
à partir de 7h pourquoi ?

Grosse déception également sur le « bar à bières » mis en avant sur le site du Fontenay ;)

Continuer la lecture de « Trail du tour des Fiz 2017 »

Trail des Cerfs 2017

trail des cerfs 2017

Mon premier trail dans les Yvelines

 

Et il y en aura d’autres ! Ma première fois a eu lieu le 14 mai 2017 et elle à été plutôt agréable. Voici donc mon avis sur le trail des cerfs, dans son format « 35km ». C’était nouvel objectif après l’écotrail de Paris. Il y a bien eu la Piste de Siou blanc à Signes, mais c’était surtout pour m’amuser et m’offrir une belle séance de vitesse dans les cailloux du sud tout en levant un peu le pied sur la charge d’entrainement après 3 mois assez intenses.

La vitesse justement, c’est ce que j’ai essayé de travailler à l’entrainement depuis fin mars. Car même si ma prépa écotrail comportait des séances rapides, j’ai pendant 3 semaines délaissé les longues sections « tempo » à 4’30 pour de la vma « classique » vers 18km/h et du seuil à 15.

Si vous voulez le détail des séances, rendez-vous sur strava. Et après tout ce trail des cerfs s’annonçait très roulant avec « seulement » 800m de dénivelé pour 35 kilomètres. D’ailleurs si on utilise la formule magique (100m de D+ = 1km en plus), on se retrouve avec un marathon. Il ne me reste plus qu’à valider ce 2h54 sur marathon… :)

J’ai quand même bien bossé avec une semaine à 100 bornes dont une belle sortie longue avec 60′ (fractionnées) à 4’15 d’allure.

Le départ se joue à la Queue lez Yvelines où je retrouve GuiGui mon habituel porteur d’eau, Cyril, Bastien et pleins d’amis Strava et du boulot. L’ambiance est excellente, tout le monde bien motivé.

Avec mon compère le plan est simple, partir vite, et finir l’un devant l’autre. Tout en sachant que GuiGui a fini l’année dernière à la 12ème place en 2h42 (avec a priori un parcours un peu différent)… La pression est à son comble et nous fait afficher des mines très tendues sur les photos…

C’est parti pour le trail des cerfs !

La course avec mon pacer aura duré 5″… Nous étions placés quasiment sur la ligne de départ, mais ce sont des boulets de canon que j’ai vu partir. Il faut dire que j’ai fait l’erreur de manger une barre entière 15′ avant, plutôt que de la morceler, et qu’il m’a fallu un peu de temps pour la digérer. Et puis j’ai aussi préféré jouer un poil la prudence sur ce parcours inconnu. 35km, c’est long…

Trail des Cerfs - départ
Trail des Cerfs – départ

Continuer la lecture de « Trail des Cerfs 2017 »

[invité spécial] La Marathon Race d’Annecy de Marc

Marathon race 2017

Quand un ami prend le temps de raconter par mail sa première expérience en « trail de montagne », c’est difficile de laisser le texte se perdre dans une boite aux lettres ou parmi les méandres de Facebook…

J’en profite donc pour inaugurer la catégorie « invité spécial » et partager un nouveau récit de course ! Je suis persuadé qu’il vous plaira et que vous prendrez bien soin de noter les petites erreurs qui s’accumulent et finissent par couter cher. J’en ai fait certaines, et d’autres sont « presque faciles » à corriger. Mais il ne faudra quand même pas oublier le principal : terminer un premier trail alpin !

 

Marathon Race d’Annecy … sans carburant…

Fin 2016, j’ai décidé que 2017 serait une année trail, pour changer un peu de la route, et pour retenter la montagne, à laquelle je ne me suis essayé qu’une fois, fin 2013, au Belfortrail : 54 kms, 2800D+, dans des conditions météo épouvantables, les trois quarts de la course sous des trombes d’eau, de l’eau jusqu’aux chevilles dans les monotraces. L’expression « mais qu’est ce que je fous là » avait occupé ma journée mais j’avais fini en 8h20. J’ai aussi fait l’Ecotrail de Paris 80km en 2015 et le 45km cette année, mais mon expérience Trail se résume à cela. J’avais envie de montagne à nouveau, dans un cadre superbe et en espérant le soleil. D’où le choix pour la Marathon Race autour du lac d’Annecy, 42kms (plutôt 40,7 en fait), 2800D+. C’est le demi tour du lac, le plus joli paraît-il. La maxi-race fait le tour complet mais trop long, trop de D+, je débute…

En arrivant vendredi soir à Annecy, je suis vraiment content, j’ai vraiment envie de faire cette course, il va faire beau, top!
Là c’est dimanche soir, je suis dans le TGV retour et je fais le bilan… à chaud.
Du soleil il y en a eu c’est sûr, trop même et il a fait très très chaud (29° vers midi), mais c’est mieux que la pluie… À noter que l’essentiel du parcours est ombragé, et sans cela je pense que la course d’aujourd’hui n’aurait pas pu se courir.
Des paysages superbes, j’en ai eu aussi, avec une mention spéciale pour la partie haute de la montée vers le 1er sommet, le pas de l’Aulp, et la vue sur le lac depuis le second sommet, le mont Baron. A noter aussi un passage sous un névé qui résistait au printemps, marrant…

Continuer la lecture de « [invité spécial] La Marathon Race d’Annecy de Marc »

Saintexpress 2016 : à deux c’est mieux !

saintelyon2016

7 ans après la première fois. Ma premières grosse course. La première Saintexpress. Moins connue du grand public et moins fréquentée en comparaison du mythique running raid nocturne qu’est la SaintéLyon, j’avais à coeur de revenir sur les 44 kilomètres qui séparent Sainte Catherine de Lyon. L’idée était de pouvoir faire une course qui se court (7 km/h à Gap), qui ne demande pas des sorties longues (trop) longues et qui demande (un peu) moins de récup qu’une vraie sainté ;)

Quand on me parle de Saintélyon, je conseille d’ailleurs tout le temps de commencer par découvrir ce long parcours et cette ambiance de course nocture par la SaintExpress (plutôt que par les relais où selon moi on passe surtout son temps à attendre ses potes…)

Et même si tout juste 2 mois après la Gap’Encimes, je me demandais quand même si la récup était suffisante, le « plan express » a été bien digéré et surtout sans bobos ce qui me rassure aussi après le coup d’arrêt de la #prépamdp

La course d’attente commence vers 19h avec le retrait du dossard chasuble, un petit tout sur le salon puis les retrouvailles avec Philippe. On profite de la chaleur de la Halle Tony Garnier pour manger une papillote et visionner quelques images de trail.

Continuer la lecture de « Saintexpress 2016 : à deux c’est mieux ! »

Cross du Figaro 2016 : le téléthon est lancé

Le week-end prochain sera celui de mon « retour » en région lyonnaise. Après un an d’abstinence, je prendrai le départ de la SaintExpress – version courte de la SaintéLyon – avec laquelle j’ai vraiment commencé la course à pied en 2010. Six ans. Cela me semble finalement très peu ! Mais revenons à cette matinée… Le Cross du Figaro (enfin le Nouveau cross du Figaro) m’a donné une bonne excuse pour mettre un peu de rythme avant la dernière semaine de préparation. C’était aussi – et surtout – l’occasion de faire une bonne action pour le lancement du Téléthon, de retrouver des amis et de faire un peu de promo pour cette cause :)

 

Cette page vous donnera toutes les informations pour participer vous aussi au challenge connecté #JeCoursPourLeTelethon mis en place avec Running Heroes pour l’occasion, et pourquoi pas rejoindre la #générationtéléthon

Pour les sportifs qui ont lu jusque là, le cross du Figaro n’a bien sûr de cross que le nom. Il s’agit d’une boucle très accessible dans les allées du parc de Saint Cloud : du bitume recouvert de feuilles, quelques trous, des faux plats. C’est un moment festif et sympathique autours de la course à pied et du téléthon. Ce n’est pas le parcours qu’il faudra choisir pour aller son RP sur 10 bornes.

Cinq kilomètres sont à parcourir de 1 à 4 fois, le samedi ou le dimanche. C’est un peu étrange et dilue pas mal l’évènement, mais il y a quand même tout ce qu’il faut pour prendre du plaisir, réaliser un bel effort et même jouer avec le chrono sur un parcours très roulant. De mon côté, je pense même avoir fini premier de ma vague. Et j’ai même ramené une médaille ;)

Ce deuxième « 5 bornes » de l’année m’aura pris 22′. Bien plus que les inatteignables 17’22 » du gamin de 17 ans annoncé vainqueur sur les résultats officiels :)

 

Jean-Pierre était aussi présent et nous livre ses impressions dans cet article.