Souvenirs de vacances : 4 parcours de trail à Font Romeu

Deux ans après une première visite, j’étais de retour en Cerdagne à Font Romeu pour des vacances en famille. J’aime beaucoup cet endroit, à la fois très vivant comme une ville, mais vraiment pris dans la nature, la montagne.

Cette année, les 10 jours passés sous le soleil pyrénéen ont vraiment permis de passer du bon temps « actif » en famille : des randos bien sur, mais aussi de la course d’orientation, du canyoning, des tartes aux myrtilles, de l’accrobranche, de la Cap d’Ona et quand même un peu de course à pied…

A 4 semaines des 90km de l’ut4m, il fallait bien que je fasse un peu de dénivelé :) J’en ai du coup profité pour enregistrer quelques traces et prendre quelques photos. Vous trouverez donc ci-dessous 4 parcours au départ du centre de la station. Il ne concurrenceront pas les courses officielles (Kilian’s Klassic début juillet et Romeufontaine en janvier) où la carte des parcours permanents (en vente 3€ à l’office du tourisme) que l’on peut suivre avec un balisage assez régulier.

 

Sur les traces de kiki !

Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

Je suis pour ma part plutôt adapte du traçage sur un fond de carte sur l’ordinateur afin d’envoyer la trace gps dans ma montre pour pouvoir la suivre sur le terrain. C’est pour moi une fonction indispensable d’une montre de course, et c’est franchement bien fichu chez Suunto malgré quelques manques (pas d’alerte en cas de sortie de la trace essentiellement…)  surtout quand il s’agit de récupérer un gpx et de l’envoyer sur sa montre. Voici donc 4 parcours que j’ai réalisé le matin tôt, histoire d’être rentré pour le petit déj (où un poil plus tard…) avant de continuer la journée et les activités en famille. Je les ai tous parcourus et les traces gps sont issues de mes sorties. J’ai simplement nettoyé les gpx pour effacer les éventuels jardinages ;) Chacun vous mènera vers un « objectif » précis pour vous changer des habituels tours de parc, de forêt ou de lac que l’on fait tous tout au long de l’année.

Ce sont des itinéraires assez faciles où le cheminement est majoritairement évident. Mais cela reste de la montagne et vous courez entre 1750 et 2921 mètres d’altitude, sans point de ravitaillement, ni couverture gsm avec uniquement votre matériel trail. Alors soyez prudent en descente, sachez observer les indications, votre environnement et même renoncer si vous n’êtes pas sur de votre coup, de votre forme.

 

#suuntorun #SuuntoFog #nofilter Une photo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

Pic dels Moros (15km / 470m)

(itinéraire sur Movescount / VisuGPX / Trace de Trail)

Ce premier footing se fait sous la forme d’une aller retour au Pic dels Moros. L’itinéraire est assez roulant, et suivant votre forme vous pourrez courir pratiquement tout le temps pour aller profiter de la vue sur Targassonne, Egat et la vallée de LLivia, PuigCerda.

La première partie se fait le long du golf et au frais dans la forêt, mais on quitte rapidement la ville pour passer au dessus d’Egat. Vers le 4ème kilomètre vous atteignez un plateau avant une légère et courte descente vers le Rec (ruissault) de Ribals (env. 1910m).

Rec-de-Ribals

La grimpette commence pour un bon kilomètre jusqu’à un premier point de vue. Le sentier redescend ensuite légèrement pour contourner le pic et offrir la vue vers l’ouest, le Carlit. On rejoint aussi le sentier qui mène au refuge de la Calme (mais c’est une autre balade…)

pic-dels-moros

La montée finale est un peu plus raide, mais ça court. Le sommet bien dégagé,  vous offrira un joli panorama accessible (j’ai mis 1h15 en faisant des photos et sans me mettre dans le rouge). Vous redescendrez par le même chemin, en profitant du des parties roulantes pour faire un peu de survitesse, renforcer vos quadris en faisant un peu de casse de fibre ;)

20150801_084415

Etang de la Pradella, via le refuge et le Pic de la Calme (20,5km / 750m)

(Itinéraire sur Movescount / VisuGPX Trace de Trail)

Ce matin on part pour 3 heures (mais on peut réduire à 2 si on ne descend malheureusement pas à la Pradella) Le départ est quasiment le même que pour le Pic dels Moros. Une fois sorti de la forêt, la montée vers le refuge est assez roulante et pas très pentue.

Profitez-en pour repérer l’endroit : le refuge de la Calme est ouvert de 9h à 17h et Ségolène vous accueille chaleureusement avec des crêpes sucrées ou salées, des omelettes et des quiches.

C’était pour notre famille l’occasion d’une petite rando tranquille, avec peu de dénivelé, un objectif précis (manger des crêpes !). Lisa, du haut de ses 4 ans et demi a mis moins d’une heure pour monter (depuis le parking le long de la route qui monte aux télésièges de la Calme) et on a passé un très agréable à table et en montagne.

Mais vous êtes là pour courir, alors par de pause. Le chemin continu vers le sommet de la Calme (2200m). De là, c’est un up & down qui vous attend avec 250m à descendre sur une pente régulière de 1,5km. La pause au bord de l’étang de la Pradella en bas vous donnera encore une fois envie de revenir pour une rando  tranquille afin de profiter de ce petit coin de paradis pour un pic-nic. Les 2 télésièges de la Calme permettent d’y accéder très rapidement avec des enfants ;)

 

Pour la remontée, oubliez le KOM et faites une pause pour vous retourner afin de profiter de la vue sur le lac des Bouillouses, le pic Carlit. 20150729_083909 Vous serez tout de même vite au sommet (une nouvelle pause vous attend à la table d’orientation) avant presque 8km de descente peu pentus mais parfois piégeux dans les sentiers et les herbes. Le retour à la station est du coup assez rapide. J’ai bouclé cette sortie en 2h45. Il est assez facile de la raccourcir en supprimant l’aller-retour à l’étang (pour mon temps de parcours, il faut enlever 35 minutes, 3km et 250m de D+/D-    

Col del Pam (9km / 275m)

(itinéraire sur Movescount / VisuGPX Trace de Trail)

Plus facile, cet itinéraire sera votre petit trail de récup, avec seulement 9km mais quand même un passage à 2000m et encore une superbe vue ;) panorama-col-del-pam Le départ se fait par le « musée sans mur » en direction de l’Ermitage. Au-dessus de celui-ci, le sentier est un régal à courir, souple et légèrement sinueux. La pente douce et régulière se laisse facilement avaler. Ce coin est souvent fréquenté par des biches, Bambi et compagnie. Alors ouvrez-l’oeil ;)

Vous arriverez rapidement à un premier plateau pour traverser le sentier sportif « Paula Radcliffe » (1,8km) avant de poursuivre vers le Col. Ignorez le parking et passez-sous le télésiège pour trouver l’accès au point de vue. Je vous garantie qu’il vaut la peine de se lever avant 7h même pendant les vacances ;)  

Tout ça pour ça… Panorama depuis le Col del Pam #trailrunning #pyrenees #fontromeu #coldelpam Une vidéo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le

Pour la descente, il suffit de se laisser glisser entre les sapins jusqu’à Font Romeu…

Pic Carlit (15km / 950m)

(itinéraire sur Movescount / VisuGPX / Trace de Trail)

Le meilleur est toujours pour la fin. Il vous a nargué quand vous êtes venu en rando autours de ses 12 lacs, mais maintenant il faut monter sur le toit de la Cerdagne. Le Pic Carlit (Puig Carlit) culmine à 2921m et vous offrira une vue à 360°. Si le temps est clair vous pourrez apercevoir entre autres les Pics de l’Aneto (3404m – sommet des Pyrénées), Puigmal, Canigou ou même la mer Méditerranée !

Pour cette sortie, j’ai choisi l’option de m’approcher en voiture et de partir du barrage des Bouillouses à 2000m d’altitude. Pour cela il faudra vous lever tôt car la route est fermée à la circulation entre 7h et 19h. en dehors de ce créneau, il faudra prendre la navette (payante) ou monter à pied avec en passant par la Calme pour une belle sortie longue ;)

Au pied du barrage, le sentier est tout de suite beaucoup moins roulant que pour les précédentes sorties. Il faut presque mettre les mains (mais Lisa est passée…), souvent relancer, sauter de pierre en pierre, prendre les lacs en photos…

A la première bifurcation (2150m) la trace se sépare. Le coté gauche est plus roulant et très légèrement plus court. J’ai préféré le garder pour le retour et plus courir. Les étangs s’enchainent au fur et à mesure que le paysage change avec l’altitude. Mais n’espérez pas vous baigner. L’eau est franchement froide…

20150803_072636

Vers 2350m on rejoint la trace du retour pour entrer dans une portion beaucoup plus minérale. Quelques lacs vous attendent encore mais il reste encore 600m à grimper. Cette fois surtout suivre les points rouges sur les rochers plutôt que sa montre et il faut vraiment s’aider des mains. J’ai même été un peu surpris, pensant l’itinéraire plus « familial » que skyrunning.

Deux ressauts rocheux sont à franchir, dans une escalade très facile. J’ai fait le sommet cet été en short / tee-shirt car la météo était belle et stable. Mais j’étais content d’enfiler la veste que j’avais dans le sac pour profiter un peu du sommet… Ce matin là, j’étais le 2ème à passer au sommet. Bien avant que les bus ne déversent leur flot de touristes-randonneurs, mais après quelqu’un de plus matinal, et les 2 personnes qui avaient passé la nuit au plus près des étoiles !

20150803_085444

La vue à 360° est assez exceptionnelle. On dispose de quelques mètres carrés pour observer les différentes faces du pic et ses environs. C’est le moment de faire chauffer l’appareil photos !

 

En montant au Pic du Carlit, tu passes par les 12 lacs du Carlit. Voilà un petit échantillon… #lac #montagne #trailrunning #carlit #pyrenees

Une vidéo publiée par Mangeur de Cailloux (@mangeurdecailloux) le


La descente est un vrai parcours de trail, technique dans les gros cailloux, avec des plats le longs des lacs pour courir vite, au final un peu de dénivelé pour bien solliciter les quadris. Je me suis régalé !

20150803_071325-COLLAGE

7 pensées sur “Souvenirs de vacances : 4 parcours de trail à Font Romeu

  • 24 août 2015 à 16 h 24 min
    Permalink

    Photos et paysages magnifiques. Les Pyrénées n’ont rien à envier aux Alpes. Sinon, je voulais savoir : est-ce facile de suivre les traces sur la suunto sachant qu’il n’y a pas de fond ?

    Répondre
    • 24 août 2015 à 17 h 44 min
      Permalink

      Merci pour ton commentaire.
      Oui c’est vraiment très simple. Le trait représente la trace. Tu es le point au milieu. Tant que le point est sur la trace c’est bon :)
      (mais à la différence de Garmin, il n’y a pas d’alerte si tu t’écartes donc il m’arrive de louper des bifurcations si le chemin n’est pas très bien visible ou quand je suis lancé…)

      ça fonctionne très bien en trail ou en vélo (dans ce cas prévoir un simple support guidon pour éviter d’avoir à lâcher une main ;) )

      Répondre
  • 24 août 2015 à 22 h 41 min
    Permalink

    Je ne pense jamais à charger mes parcours en amont pour des sorties de ce genre mais je vais le faire pour mon week-end au Sancy fin septembre à l’occasion des chpt de France de trail. Jolis parcours Juju !!

    Répondre
    • 26 août 2015 à 17 h 02 min
      Permalink

      ça va te changer les vacances !
      pour moi c’est vraiment le truc de base quand tu pars dans un lieu inconnu avec tes baskets :)

      Répondre
  • Ping : Test Hoka Mafate Speed

  • Ping : Vertrail by night 2015 - Mangeur de Cailloux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :