Marseille Cassis 2011

Quatre semaines après la course, deux avant la SaintéLyon… voilà mon retour sur cette grande classique, pour un gros week-end entre potes et par un temps idéal !

C’est vrai qu’en ce moment je manque un peu de temps pour rédiger, que l’entrainement me prend beaucoup de temps et d’énergie. J’ai donc copié-coller pas mal de mots que j’avais déjà écrit sur dailymile.

Il y a quelques images qui traînent dans mon mobile (que je n’avais pas en course)… avant à jouer les sardines dans le métro, et après pour une bonne récup dans la tente du boulot :)

L'autre Marseille-Cassis  Sardines de marseillaises  la récup'

Je suis arrivé en pas trop mauvaise forme à Marseille en ayant coupé un peu, sans préparation très spécifique mais avec de belles séances de côtes avant Paris-Versailles. L’objectif principal arrive plus tard dans l’année, mais j’avais quand même à coeur de battre mon temps de l’année dernière (cela me semblait acquis) et de tout donner pour aller attraper un chrono d’1h35.

En quelques mots, la Gineste se mérite toujours, la vue sur la mer depuis le plateau de Carpiagne vaut vraiment le coup et la descente passée toujours à fond martyrise les cuisses pour 4 jours !

Ici pas de courbatures, mais de bonnes douleurs dans les quadri dont les fibres musculaires se sont brisées sous les chocs dans la descente.

Mais elles se reconstruisent encore plus fortes. C’est toujours ça de pris pour la Saintélyon.

L’objectif n’est donc pas atteint, mais comme je sais où j’ai perdu du temps c’est moins grave…et les sensations en course ont été très bonnes.

Sans les aléas qui font partie de la course je n’avais de toutes façons pas beaucoup de marge sur ce 1h35 ;)

Le gros problème vient du monde et de l’absence de SAS (ou du moins pas pour moi ; je crois qu’il faut une perf en moins de 1h30 sur semi) et du monde qui en découle (ravitos, et sur TOUT le parcours.) c’est usant…

Côte chrono, je gagne 1km/h par rapport à 2010 et 8′ Voilà une autre progression ;)

D’un point de vue « minimaliste » je me suis vue talonner assez fortement 2 ou 3 fois dans la descente sans conséquence (les saucony mirages sont « amorties »). C’est surement car je cherche à augmenter la foulée (plutôt que la fréquence) pour gagner du temps…

C’est un point qu’il faudra que je travaille. Peut-être en arrêtant complètement ce genre de chaussure intermédiaire pour ne plus avoir le choix. On verra en 2012…

En attendant j’ai un nouveau diplôme :)

mk6-diplome.jpg

6 réflexions au sujet de « Marseille Cassis 2011 »

  1. oui, je les encadre pour les accrocher au dessus de mon lit. Ou de mes wc j’hésite encore :)
    Merci pour la perf. Je suis quand même un peu deçu de pas avoir accroche 1h35 ; mais le plus important reste à venir, pour bien attraper ce troisième diplôme !

  2. Merci Luc !
    et si même kilian tourne au nutella, c’est que çà doit forcément marcher :)
    Mais Il faut peut-être que je complète avec plus de pizza pour passer un nouveau cap…

  3. Chapeau pour ton temps.
    Mais ton alimentation est à revoir.
    Afin d’améliorer ton temps, le Nutella n’y fera rien, il te faut du beurre de cacahuète !! Nettement plus énergétique !! ;-)
    Pour que cela passe mieux, tu le mélanges avec de l’huile d’olive et c’est tip top !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>